Publié le 12 octobre 2022

ÉCONOMIE

Plus de doute : l'activité humaine est en grande partie responsable des sécheresses

La longue et intense sécheresse de l'été 2022 a touché l'ensemble de l'hémisphère nord. Une étude du World Weather Attribution estime que le changement climatique d'origine humaine a rendu l'intensité de cette sécheresse au moins 20 fois plus probable. Une nouvelle sonnette d'alarme au regard de la trajectoire climatique actuelle. 

Secheresse recolte ble France 2022 JeanPhilippeKsiazek AFP 01
"Les estimations de l'influence du changement climatique dans l'étude sont prudentes : la véritable influence des activités humaines est probablement plus élevée", estime le World Weather Attribution.
@Jean-Philippe Ksiazek / AFP

Feux de forêt en Bretagne, communes manquant d'eau potable, pierres de la faim révélées dans des cours d'eau à sec... La sécheresse de l'été 2022 a été exceptionnelle non seulement en France, mais aussi dans une grande partie de l'hémisphère nord, illustrant "la manière dont des événements causés par le changement climatique peuvent aussi se déployer sur de vastes régions et durant de longues périodes" note Friederike Otto, climatologue à l'Imperial College de Londres.

À ce titre, le World Weather Attribution (WWA) a publié lundi 5 octobre 2022 une étude qui estime la responsabilité du changement climatique, suspect numéro un de cet épisode extrême. D'après le groupement international de chercheurs, pionnier dans la science de l'attribution, la sécheresse de l'hémisphère nord hors tropiques a été rendue 20 fois plus probable à cause du réchauffement climatique d'origine humaine.

Des conséquences sur le long terme

Sans réchauffement climatique, une telle sécheresse des sols pourrait ne se produire "que" tous les 400 ans. Dans la situation actuelle, avec des températures qui ont augmenté de 1,2 degré depuis les années 1800, cet épisode risquerait de se produire environ tous les 20 ans.

"Cela nous donne un aperçu de ce qui se profile. Avec un réchauffement climatique qui continuerait de s'accroître, nous pouvons nous attendre à des sécheresses estivales plus intenses et plus fréquentes" explique Dominik Schumacher, chercheur à l'institut des sciences climatiques et atmosphériques de l'ETH Zürich en Suisse, qui a participé à l'étude.

L'étude s'est concentrée sur la sécheresse agricole, qui correspond au manque d'humidité dans le premier mètre du sol, où les plantes extraient de l'eau pour se nourrir. Résultat ? Un secteur agricole qui pâtit de récoltes en baisse et d'effets possibles d'une inflation déjà forte. Cette situation a également favorisé les feux de forêt et perturbé la production d'électricité, notamment hydraulique et nucléaire.

"La véritable influence des activités humaines est probablement plus élevée"

Les auteurs de l'étude, précautionneux, n'ont donné dans leurs conclusions que les limites basses des intervalles de probabilité calculés. "Les estimations de l'influence du changement climatique dans l'étude sont prudentes : la véritable influence des activités humaines est probablement plus élevée" précisent-ils.

Comme c'était déjà le cas lors de la publication d'études sur le rôle du changement climatique dans les inondations au Pakistan, les chercheurs rappellent que de nombreux paramètres influencent les événements climatiques pour expliquer leur choix. Par ailleurs, la sécheresse est difficile à mesurer, note le World Weather Attribution. D'autant plus qu'il existe différents types de sécheresses : la sécheresse agricole, qui est celle choisie par l'étude, mais aussi le manque de précipitations ou encore la baisse du niveau des cours d'eau.

Cette étude rappelle la nécessité de contenir le changement climatique dans la limite de 1,5 degré fixée par l'Accord de Paris. Une urgence qui dépasse la seule question des sécheresses dans l'hémisphère nord. Un rapport de l'Onu et de la Croix Rouge paru lundi 10 octobre alerte sur les conséquences meurtrières de l'augmentation des températures. Réunissant plusieurs études, il indique que des zones du Sahel, de l'Asie du Sud et de l'Asie du Sud-est deviendront invivables.

Fanny Breuneval, avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Capitole Etats Unis midterms 2022 Mandel Ngan AFP

Les résultats des élections américaines montrent les limites de la guerre d’influence anti-woke

"Trump-Biden, la revanche" était le titre du scénario écrit par les sondages pour les élections de mi-mandat organisées le 8 novembre. Mais les électeurs en ont écrit un autre. Le camp démocrate, emmené par le Président Biden, a beaucoup mieux résisté que prévu à une vague de submersion rouge de...

Election lula bresil 301022 CARL DE SOUZA AFP

Lula, réélu à la tête d’un Brésil divisé sur tout : l’Amazonie, l’agro-industrie et les inégalités de richesse

Lula, l’ancien métallo, est redevenu à 77 ans le président du Brésil. Cet homme de gauche à la tête d’une large coalition, a battu d’une courte tête Jaïr Bolsonaro, le Trump tropical. Cette élection cruciale pour la protection de l’Amazonie, poumon mondial menacé, est aussi un coup d’arrêt à un...

Liz Truss Daniel Leal AFP

La démission de Liz Truss, nouvelle mort du Royaume-Uni d’Élisabeth II et de Margaret Thatcher ?

Le mandat de la Première ministre britannique n’aura survécu qu’un peu plus d’un mois à la reine d’Angleterre. Liz Truss est encore en vie mais sa carrière politique est morte, 45 jours après l’enterrement en grande pompe d’Élisabeth II qui traînait dans son cortège les derniers restes du 20e...

Vincent Edin

Vincent Edin (journaliste, auteur) : "Les mobilisations sociales sont le signe d'une maltraitance institutionnelle"

D’un côté, une colère sociale qui s’intensifie. De l’autre, un gouvernement qui refuse de légitimer le mouvement… en toute logique, d’après Vincent Edin, spécialiste de la rhétorique politique. Selon lui, l’absence de consensus à la croisée des luttes ne permet pas aux revendications d’aboutir...