Publié le 24 juin 2022

ÉCONOMIE

Néobanque verte : Green-Got ouvre au public ses comptes bancaires décarbonés

C’est la troisième néobanque verte à ouvrir sur le marché français. Quelque 4500 Français ont déjà choisi d’ouvrir un compte bancaire, avec la garantie de leur nouvelle banque que leur argent financera la transition énergétique. Green-Got veut poursuivre son développement et ajouter à son offre la possibilité de contracter un prêt bancaire d’ici le milieu de l’année prochaine.

GreenGot Neobanque verte Ecran App GreenGot
Les clients de la néobanque verte peuvent connaître l'emprunte carbone de tous leurs achats.
@GreenGot

Green-Got élargit encore un peu plus le choix bancaire pour les Français. La jeune banque 100 % digitale, créée il y a deux ans, se lance commercialement auprès du grand public en faisant la promesse de proposer un compte bancaire vert. La néobanque assure que les dépôts sur ses comptes ne financent pas les énergies fossiles, mais permettent de développer des projets écologiques. "Les questions d’impact et de finance durable prennent de l’ampleur, on le voit avec les protestations à l’assemblée générale de BNP Paribas ou contre le projet EACOP de TotalEnergies. Cela nous conforte dans notre projet", assure Andréa Ganovelli, le cofondateur de Green-Got.

Le pré-lancement de l’ouverture des comptes bancaires semble avoir remporté l’adhésion des personnes qui s’étaient inscrites sur la plateforme. Près de 4500 comptes ont été ouverts sur ces deux mois, 1000 personnes l’ayant fait dans les trois premiers jours. Les profils des clients sont assez diversifiés, avec une moyenne à 30 ans environ, la classe d’âge des 25-40 ans étant la plus représentée. "Mais la personne la plus âgée a 85 ans", souligne Andréa Ganovelli.

Un compte bancaire secondaire

La plupart utilisent Green-Got comme un compte bancaire secondaire avec lequel ils peuvent réaliser leurs achats courants. Green-Got propose pour l’instant l’ouverture d’un compte courant, avec une carte bancaire permettant de réaliser des achats, des retraits, et la possibilité de faire des virements et prélèvements, le tout pour 6 euros par mois. Le compte permet également de réaliser le suivi des émissions CO2 de chaque dépense, afin d’inciter les utilisateurs à s’orienter vers l’achat de produits moins émetteurs.

Green-Got est la troisième banque digitale verte à se lancer sur le marché français. Avant elle, Hélios et OnlyOne ont lancé l’ouverture de comptes bancaires durables. Hélios vient de boucler une levée de fonds de 9 millions d’euros auprès de deux fonds d’investissements, Racine² et Raise Seed for Good, afin d’accélérer son développement et viser les 100 000 clients à fin 2023. "La concurrence est saine et on s’adresse à des publics différents", assure Andréa Ganovelli. Green-Got envisage de son côté de réaliser aussi une levée de fonds, mais en passant par le crowdfunding pour proposer à sa communauté de devenir actionnaire.

Bientôt les prêts bancaires

Il manque encore quelques cordes à l’arc de la banque numérique verte pour proposer une offre bancaire complète. D’ici la fin de l’année, ses clients auront cependant accès à un compte épargne en assurance-vie. Là aussi, Green-Got garde sa ligne verte, les clients pouvant choisir entre plusieurs thèmes d’investissement comme les énergies renouvelables, la gestion de l’eau, la protection des forêts et océans, etc.

C’est surtout la possibilité de souscrire à un prêt qui fait défaut. "Le crédit sera un vrai levier d’accélération, confie Andréa Ganovelli. Nous pourrons commencer à en proposer d’ici le milieu de l’année prochaine." Pour cela Green-Got cherche à nouer des partenariats avec des banques existantes, en choisissant toutefois parmi celles les plus vertueuses sur le plan climatique. À terme, la néobanque espère pouvoir proposer elle-même des prêts et a lancé des démarches auprès du régulateur pour obtenir une licence d’établissement de crédit. Une démarche qui peut prendre quelques années avant d’aboutir et qui nécessitera pour la banque de renforcer ses fonds propres afin d’être suffisamment solide.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Helios ouvre le bal des néobanques vertes et digitales

C’est une banque digitale d’un genre nouveau qui voit officiellement le jour, ce 23 février. Helios lance son offre de compte bancaire en ligne qui assure à ses clients de ne pas financer d’activités nuisibles pour le climat. La jeune éco-banque, qui a adopté le statut d’entreprise à...

La néobanque verte OnlyOne calcule l’empreinte carbone à partir des tickets de caisse

Lancée en avril 2021, la banque digitale qui se veut écologique va proposer à ses clients un calculateur de l’empreinte carbone de chacun de leurs achats alimentaires. Un scan de leur ticket de caisse en sortant du magasin leur donnera le décompte exact des émissions de CO2 qu’ils ont...

Face à la demande des consommateurs, les néobanques vertes vont se multiplier en 2021

Les Français veulent rendre leur argent utile et donner du sens à leur épargne. De jeunes entrepreneurs se sont emparés de cette tendance pour créer de nouvelles banques en ligne affichant de belles promesses vertes. En 2021, Helios, OnlyOne et Green-Got devraient lancer leurs offres de...

Cinq technos qui vont révolutionner votre porte-monnaie

Les Français veulent donner du sens à leur argent. De nombreuses startups les ont entendus et lancent des solutions pour gérer leur porte-monnaie de manière plus durable. Réduire l’empreinte carbone de ses courses, placer son argent dans des produits plus verts, avoir un compte en banque...

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Academie des futurs leaders Davood Maeili

Alice Barbe, cofondatrice de l’Académie des futurs leaders : "La politique ce n’est pas gouverner, c’est servir"

Qui veut encore entrer en politique ? Peu de personnes, toutes les mêmes en tout cas, sorties de grandes écoles et du même moule alors même que des entrepreneurs sociaux, des activistes pourraient se lancer. Pour rétablir des ponts entre ces agitateurs de la société civile et la politique, Alice...

Boris johnson NIKLAS HALLE N AFP

Johnson après Trump, les populistes à mèche blonde vont-ils lâcher le pouvoir dans les démocraties qu’ils épuisent ?

La démission de 45 membres de son gouvernement a acculé Boris Johnson à la démission. Il avait réussi à rester au pouvoir malgré les scandales des "partygate", ses vérités alternatives, ses remises en cause des engagements du traité post-brexit, son plan de transfert des migrants vers le Rwanda… Il...

Elisabeth borne discours de politique generale BERTRAND GUAY AFP

Élisabeth Borne défend sa "radicalité écologique" sans décroissance et avec nationalisation d’EDF

Dans son discours de politique générale, la Première Ministre, Élisabeth Borne, a engagé la bataille des mots pour le climat. Elle a revendiqué une "radicalité écologique", terme jusqu’ici utilisé dans les cercles engagés tout en refusant la "décroissance". Elle a donné très peu d’éléments concrets...

Ministre transition ecologique christophe bechu Geoffroy VAN DER HASSELT AFP

Remaniement : Christophe Béchu prend les rênes d’un ministère de la Transition écologique rétrogradé

Christophe Béchu, ex-LR, remplace Amélie de Montchalin à la tête du ministère de la Transition écologique. Maire d’Angers il tranche avec le profil technocrate de sa prédécesseure. Reste à savoir quel sera son cap alors que la feuille de route n’est pas définie, rendant encore plus brumeux ce...