Publié le 21 septembre 2020

ÉCONOMIE

Airbus ambitionne de produire le premier avion à hydrogène dès 2035

Avoir un avion neutre en carbone va bientôt devenir une réalité. Le patron d'Airbus annonce ce lundi 21 septembre tabler sur 2035 pour produire le premier avion à hydrogène, capable de transporter jusqu'à 200 passagers sur 3 500 kilomètres. Reste à décarboner sa production, alors que la majorité de l'hydrogène est produite aujourd'hui à partir d'énergies fossiles. 

Avion a hydrogene trois concepts airbus
Airbus travaille sur trois concepts d'avions à hydrogène.
@Airbus

Le constructeur européen a pour ambition de devenir le premier au monde à produire un avion à hydrogène en 2035, avec un potentiel de réduction des émissions de 50 %. Le développement d'un avion décarboné à hydrogène constitue ainsi un "axe stratégique prioritaire" d'Airbus, explique son président exécutif Guillaume Faury dans un entretien au Parisien ce lundi 21 septembre. "Développer un avion décarboné ne nécessite pas de rupture technologique majeure", estime-t-il, en rappelant qu'Airbus a déjà recours à la propulsion à hydrogène pour ses satellites et la fusée Ariane.

Le choix et le développement des technologies prendront cinq ans, puis deux pour les fournisseurs et sites industriels, selon lui. "Donc, la mise en programme est prévue aux environs de 2028. Notre ambition est d'être le premier constructeur à mettre en service un tel appareil en 2035", détaille encore Guillaume Faury. Ce calendrier correspond à l'objectif d'un "avion neutre en carbone", lancé début juin par le gouvernement français, qui a prévu d'y consacrer 1,5 milliard d'euros d'ici à 2022 dans le cadre de son plan de soutien au secteur aéronautique mis à mal par la crise due au coronavirus.   

Faire plus de 3 500 kilomètres

Airbus a préparé trois concepts. Le premier "est un avion de configuration classique pouvant aller jusqu'à 200 places avec un rayon d'action permettant de faire plus de 3 500 kilomètres", ce qui correspond à un vol Paris-Le Caire. Le réservoir, cylindrique, d'hydrogène liquide serait logé à l'intérieur du fuselage dans la partie arrière de l'appareil. "Le second sera un avion à hélice, pouvant embarquer environ 100 passagers, pour des trajets plus courts" tandis que "le troisième est plus disruptif". Il s'agit d'une "aile volante d'environ 200 places qui permet d'étudier une configuration complètement différente pour le stockage de l'hydrogène et la propulsion".   

Au-delà des développements techniques, le cadre réglementaire doit nécessairement évoluer d'ici là pour autoriser l'utilisation de l'hydrogène dans les avions commerciaux, rappelle Guillaume Faury. "Il faudra également que les infrastructures dans les aéroports soient prêtes et que l'hydrogène vert (produit à partir d'énergies renouvelables, ndr) soit disponible en grande quantité", plaide-t-il. Aujourd'hui, 80 % de l'hydrogène est d'origine fossile, sa production est donc très polluante.

L’hydrogène est l'un des grands gagnants du plan de relance. Il sera soutenu à hauteur de plus de sept milliards d’euros sur dix ans. Il s’agit de faire émerger une filière française de l'électrolyse, décarboner l'industrie et la mobilité lourde, et créer un projet commun européen avec l'Allemagne, "un airbus de l'hydrogène", pour soutenir l'industrialisation et le développement de démonstrateurs. L'objectif est l'installation de 6,5 gigawatts d'électrolyseurs en 2030. Entre 50 000 et 150 000 emplois directs et indirects en France doivent aussi être créés.

Concepcion Alvarez @conce1avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Academie des futurs leaders Davood Maeili

Alice Barbe, cofondatrice de l’Académie des futurs leaders : "La politique ce n’est pas gouverner, c’est servir"

Qui veut encore entrer en politique ? Peu de personnes, toutes les mêmes en tout cas, sorties de grandes écoles et du même moule alors même que des entrepreneurs sociaux, des activistes pourraient se lancer. Pour rétablir des ponts entre ces agitateurs de la société civile et la politique, Alice...

Boris johnson NIKLAS HALLE N AFP

Johnson après Trump, les populistes à mèche blonde vont-ils lâcher le pouvoir dans les démocraties qu’ils épuisent ?

La démission de 45 membres de son gouvernement a acculé Boris Johnson à la démission. Il avait réussi à rester au pouvoir malgré les scandales des "partygate", ses vérités alternatives, ses remises en cause des engagements du traité post-brexit, son plan de transfert des migrants vers le Rwanda… Il...

Elisabeth borne discours de politique generale BERTRAND GUAY AFP

Élisabeth Borne défend sa "radicalité écologique" sans décroissance et avec nationalisation d’EDF

Dans son discours de politique générale, la Première Ministre, Élisabeth Borne, a engagé la bataille des mots pour le climat. Elle a revendiqué une "radicalité écologique", terme jusqu’ici utilisé dans les cercles engagés tout en refusant la "décroissance". Elle a donné très peu d’éléments concrets...

Ministre transition ecologique christophe bechu Geoffroy VAN DER HASSELT AFP

Remaniement : Christophe Béchu prend les rênes d’un ministère de la Transition écologique rétrogradé

Christophe Béchu, ex-LR, remplace Amélie de Montchalin à la tête du ministère de la Transition écologique. Maire d’Angers il tranche avec le profil technocrate de sa prédécesseure. Reste à savoir quel sera son cap alors que la feuille de route n’est pas définie, rendant encore plus brumeux ce...