Publié le 26 décembre 2019

FINANCE DURABLE

Repsol, Chevron, BP, les majors pétrolières touchées au portefeuille par le risque d’actifs échoués

Trois grands groupes pétroliers ont dû dévaloriser des actifs pétroliers et gaziers ces derniers mois. Le risque de "stranded assets", ces projets liés aux énergies fossiles qui perdent de la valeur du fait du changement climatique, se matérialise dans les comptes de ces grandes majors. Certaines, comme Repsol, prend le taureau par les cornes et revoit entièrement sa stratégie pour atteindre la neutralité carbone. 

Raffinerie Repsol Repsol
Le groupe espagnol Repsol veut atteindre la neutralité carbone en 2050.
@Repsol

Près de 5 milliards d’euros de dépréciations d’actifs chez Repsol, entre 10 et 11 milliards de dollars prévus chez Chevron, une perte de 2 à 3 milliards de dollars chez BP suite à son programme de désinvestissement… Sale temps pour les champions de l’or noir ! Un à un, ils doivent se résoudre à réduire la valeur comptable de leurs projets d’exploration ou de production pétrolière et gazière. Les raisons invoquées par les pétroliers sont multiples, de la faiblesse du prix du baril, au renforcement des réglementations nationales sur les émissions de CO2, en passant par la montée en puissance des véhicules électriques.

Ces dépréciations en série constituent avant tout le signe des "stranded assets", ou actifs échoués : des investissements dans les énergies fossiles qui, du fait du changement climatique, perdent leur valeur. Ces trois pétroliers en ressentent durement l’effet dans leurs comptes.

Des réactions variées

La réaction varie toutefois d’une entreprise à l’autre. Repsol prend le problème à bras le corps en annonçant une stratégie ambitieuse pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Le pétrolier espagnol s’est fixé des objectifs chiffrés de réduction de son intensité carbone. Augmentation de ses capacités de production d’énergies renouvelables, augmentation de son prix interne du carbone jusqu’à 40 dollars en 2040 pour évaluer ses investissements pétroliers et gaziers, développement de biocarburants, etc. La stratégie concerne toutes les lignes de métier du groupe et les principaux dirigeants verront au moins 40 % de leur rémunération variable indexée sur l’atteinte de ces objectifs.

Rien de tel chez Chevron. La compagnie américaine prévoit de céder les actifs les moins rentables mais continuer ses investissements là où ils restent intéressants. "Nous pensons que le meilleur usage de notre capital est d’investir dans nos actifs les plus avantageux", déclare Michael Wirth, le PDG de Chevron. Un programme de 20 milliards de dollars d’investissements est prévu en 2020, notamment dans les projets du sud des États-Unis, du Golfe du Mexique et du Kazakhstan.

Les majors pétrolières devront pourtant répondre rapidement aux enjeux climatiques. Suite à l’annonce de Repsol, le groupe Follow This a déclaré déposer des résolutions pour les prochaines assemblées générales des pétroliers. Chevron et ExxonMobil aux États-Unis sont appelés à aligner leurs stratégies aux objectifs de l’Accord de Paris. Pour les européens Shell, BP et Equinor, Follow This demande en plus que ces compagnies fixent des objectifs chiffrés sur le long terme.

Arnaud Dumas, @ADumas5

 

 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

Rémunération : challengés sur le climat, les dirigeants des majors pétrolières toujours poussés à augmenter la production

Pour tenir le scénario 2°C, on sait qu’il faudra garder sous terre les deux tiers des réserves fossiles connues. Or, la majorité des compagnies pétrolières et gazières, passées au crible par Carbon Tracker, continue d’indexer la rémunération de leurs dirigeants sur la croissance de la...

[Édito Vidéo] "Il n’y a pas d’autres choix que d’investir dans le pétrole"

Après une longue séquence internationale sur le climat en septembre, octobre sonne l'heure de la contre-attaque pour les pétroliers. Lors de leur grande réunion "Oil and Money", bientôt rebaptisée en Energy Intelligence Forum, les pétroliers assurent que la transition énergétique est leur...

Chevron, Shell, Total… Ces 20 entreprises qui émettent un tiers des émissions de CO2 mondiales

Elles sont seulement vingt et émettent 35 % des émissions mondiales depuis 1965. Le Guardian vient de publier une vaste enquête révélant le nom de ces vingt entreprises, toutes du secteur de l'énergie, qui ont émis 480 milliards de tonnes de CO2. Dans le top 3 on retrouve Saudi Aramco,...

Assemblées générales : les pétroliers BP et ExxonMobil sous le feu des investisseurs engagés

La saison des assemblées générales est toujours mouvementée pour les compagnies pétrolières. Cette année, les investisseurs responsables se montrent particulièrement déterminés. Chez BP, une coalition représentant 10 % du capital a déposé une résolution climat, à laquelle le pétrolier...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Conseil des ministres Edouard Philippe ChristopheArchambault AFP

Financement des retraites et climat : l’éléphant dans la pièce !

Le grand absent des débats très tendus autour du projet de réforme des retraites français est le changement climatique et l’impact des disruptions majeures, environnementales et sociales qui lui sont associées. Le projet de loi a été qualifié de "lacunaire" par le Conseil d’Etat sur son volet de...

Larry Fink Forum economique de Davos 2020 FabriceCoffrini AFP

Davos : ce grand-rendez-vous d’écologistes

L’édition de Davos 2020 aura marqué un changement profond dans les mentalités. Les modèles économiques ne sont pas encore remis en cause profondément pour sauver la planète, mais des questionnements sincères sont apparus de la part des dirigeants mondiaux sur leur rôle. Reste que des voix opposées...

City de Londres FreeImages @SimonRogers

Brexit : la City commence sa migration sur le continent

Longtemps annoncé, la délocalisation des entreprises financières de Londres vers des capitales de l’Union européenne s’amorce. Des banques américaines ou anglaises et des gérants d’actifs ont annoncé le renforcement de leurs équipes parisiennes, portant à près de 4000 le nombres de nouveaux emplois...

Davos world economic forum 2020 WEF

Davos 2020 : Paris et Berlin s'allient à BlackRock pour investir 500 millions de dollars dans la transition des pays émergents

L’Agence français de développement, le ministère allemand de l’Environnement et des fondations privées s’associent à l’Américain BlackRock pour développer un Climate Finance Partnership. Ensemble, ils veulent investir 500 millions de dollars dans des projets d’infrastructures vertes dans les pays...