Publié le 03 juillet 2019

FINANCE DURABLE

Paris et Londres renforcent leurs positions sur la finance verte

Le 2 juillet, deux capitales financières ont pris simultanément des engagements en matière de climat. À Paris, Bruno Le Maire a mis en place un dispositif d’évaluation des engagements pris sur le climat par les acteurs de la place financière. À Londres, le gouvernement a dévoilé sa "Green Finance Strategy", pour verdir le système financier global, financer plus d’actifs verts et promouvoir l’innovation financière.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie et des finances, veut renforcer la place de la finance verte.

Paris se rêve toujours en capitale de la finance verte. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des finances, a réuni le 2 juillet 2019 les principaux représentants de la place financière de Paris pour renforcer leur mobilisation autour du climat. Les différentes fédérations des banques, assureurs, sociétés de gestion s’engagent notamment à inciter leurs adhérents à adopter en 2020 une stratégie de sortie du charbon ou encore à mettre à disposition des Français des produits financiers verts, telles que des unités de comptes labellisées dans les assurances-vie, rendues obligatoires par la loi Pacte.

Ces engagements seront désormais vérifiés. Les deux autorités de supervision, l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) sont chargées de mettre en place un dispositif de suivi des engagements pour le climat pris par les acteurs de la place. Ce suivi fera l’objet d’un rapport annuel public afin de pouvoir juger des véritables avancées. De leur côté, les acteurs privés veulent créer un observatoire du verdissement de la finance à l’automne 2020, dont le but est d'établir des indicateurs sur la progression de ces sujets. 

Améliorer le reporting

En parallèle, le gouvernement veut travailler sur les obligations de reporting en matière de climat des acteurs économiques. Suite à un amendement à la loi Énergie et climat adopté fin juin, les obligations de l’article 173 sur le reporting extra-financier des investisseurs seront étendues à la préservation de la biodiversité et des ressources naturelles, en plus du climat. L’amendement, porté par la députée LREM Bénédicte Peyrol, prévoit également d’être plus contraignant sur l’atteinte des objectifs environnementaux des investisseurs, notamment en leur demandant de fournir un plan d’action pour se mettre en conformité lorsqu’ils ne les atteignent pas.

Enfin, le gouvernement veut porter à Bruxelles l’idée d’une plus grande uniformisation du reporting extra-financier des entreprises. À partir du rapport remis par Patrick de Cambourg, président de l’Autorité des normes comptables, Bercy souhaite proposer un référentiel européen commun sur la question.

De l’autre côté de la Manche, le gouvernement anglais publiait sa nouvelle stratégie pour la finance verte, dont l’objectif affiché consiste à orienter les flux de financement privés vers une croissance propre et durable, tout en renforçant la compétitivité du secteur financier britannique.

La feuille de route anglaise prévoit tout d’abord de verdir le système financier global. Pour cela, il s'agit d'imposer d’ici 2022 aux entreprises cotées et aux grands gérants d’actifs d’établir un reporting sur leur exposition au risque climatique, aligné sur les recommandations de la Task Force on Climate-Related Financial Disclosure (TCFD). Le gouvernement veut également augmenter les flux financiers en direction de la croissance verte, notamment dans l’efficacité énergétique des bâtiments et les infrastructures, et développer l’innovation financière verte, par le lancement officiel d’un "Green Finance Institute".

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

FDJ Capture ecran

La Française des jeux, un investissement pas si éthique

La FDJ, ex-Française des Jeux, a axé sa communication pour son entrée en bourse sur son utilité sociale avec son slogan : "une entreprise performante et utile à tous depuis 1933 !" Cette stratégie a une limite : l’investissement éthique qui vise à exclure des portefeuilles les valeurs qui posent des...

Les assureurs et les banques se sont engagés à sortir du charbon mais sont encore loin du compte

À quelques jours du Climate Finance Day, trois ONG interpellent les banques, assurances et sociétés de gestion sur leurs stratégies d’exclusion des entreprises du charbon. Selon un rapport des Amis de la Terre, Banktrack et Unfriend Coal, ces trajectoires demeurent encore insuffisantes et doivent...

Drapeau belge belgique macky ch

Finance durable : le standard belge Febelfin impose ses règles en Europe

L’homologation de 311 produits financiers conformes au standard Febelfin, change la donne en Europe. Le standard"Towards Sustainability" impose de nouvelles exigences de transparence, inspirées par les recommandations du groupe d’experts européens sur la diffusion des fonds durables auprès des...

Saudi Aramco : JP Morgan, HSBC, Goldman Sachs appelés à tourner le dos à la plus grande introduction en Bourse de l'histoire

Le plus grand pétrolier mondial, le saoudien Saudi Aramco, s’apprête à réaliser son entrée en Bourse. Il est en cela aidé par les plus grandes banques du monde qui accompagnent la colossale opération. Plusieurs ONG appellent les établissements financiers à faire machine arrière pour protéger le...