Publié le 05 décembre 2017

FINANCE DURABLE

One Planet Summit : Danone, Schneider, Hermès… Huit entreprises abondent le fonds climat Livelihoods

Danone, Crédit Agricole, Hermès, Firmenich, Michelin, SAP, Schneider Electric et Voyageurs du Monde investissent 50 millions d’euros dans le fonds Livelihoods destiné à lutter contre les effets du changement climatique. Une première version de ce fonds avait déjà mobilisé 40 millions d’euros en 2011.

Mangrove

Le fonds Livelihoods a déjà permis de replanter 10 000 heactares de mangrove au Sénégal.

À quelques jours du sommet climat One Planet Summit du 12 décembre, huit groupes européens (Danone, Crédit Agricole, Hermès, Firmenich, Michelin, SAP, Schneider Electric et Voyageurs du Monde) ont annoncé lundi 4 décembre un investissement de 50 millions d'euros dans un nouveau fonds Livelihoods destiné à financer des projets luttant contre le réchauffement climatique.

"Ce fonds de 50 millions d'euros, qui a vocation à monter à 100 millions d'euros fin 2018, portera au total à 140 millions d'euros le montant engagé depuis le lancement du premier fonds Livelihoods pour le climat en 2011", a déclaré à l'AFP Bernard Giraud, président et cofondateur de Livelihoods Venture, destiné à réduire l'empreinte carbone des entreprises via le financement de projets agricoles vertueux (reconstitution d'écosystèmes, agroforesterie...) dans plusieurs régions du monde.

Avec 40 millions d'euros, le premier fonds, auquel participaient aussi la Caisse des Dépôts et Consignation (dont Novethic est une filiale) et La Poste, a financé trois types de projets, chacun d'un montant compris entre 2 et 5 millions d'euros, sur lesquels il s'est engagé sur une durée de 10 à 20 ans.

Replantation, agroforesterie et ruralité

Le premier est la replantation de mangroves et reconstitution d'écosystèmes en Casamance au Sénégal (10 000 hectares), à Sumatra en Indonésie (5 000 hectares) et dans le Bengale en Inde (4 500 hectares).

Le deuxième est de l’agroforesterie : plantation d'arbres fruitiers (manguiers) et caféiers dans l'Andra Prasdeh en Inde (6 millions d'arbres) avec la communauté des Adi Vasi avec le soutien à une marque de café Araku. Plantations d'arbres au Guatemala (hévéas, cardamone) dans une communauté montagneuse touchée par la déforestation. Projet de soutien technique à une communauté de 30 000 petits fermiers au Kenya, en lien avec un industriel kenyan des produits laitiers Brookside (plantations d'arbres, fertilisation avec compost, augmentation des rendements).

Le troisième est ruralité, énergie: projet de fabrication locale et distribution de foyers (poêle) en argile et paille ou en métal, pour réduire la cuisson en plein air, la déforestation qui s'ensuit et la pollution à la fumée, au Burkina Faso, au Pérou et au Kenya.

"Un des plus gros enjeux pour la suite est le passage à l'échelle, c'est-à-dire le développement à grande échelle de chacun de ces projets qui a donné de bons résultats", a dit M. Giraud, selon lequel chacun des projets a un double impact "environnemental et social" localement pour les communautés concernées, en plus de rapporter des crédits carbone aux entreprises qui les financent.

La rédaction avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles




FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable. Actuellement, l’attention est focalisée sur le climat. Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et suite à l’Accord de Paris, des rendez-vous internationaux liés à la finance climat sont prévus en décembre dans la capitale française.

Finance durable voeux 2019

Vœux 2019 pour la finance durable : passer de l’incantation à l’action

La mobilisation du secteur financier sur le réchauffement climatique s’amplifie constamment depuis trois ans, au moins en termes de déclarations et d’engagements. Pourtant l’afflux de capitaux vers l’économie verte reste à venir. À l’heure où plane la menace d’une nouvelle crise financière aussi...

Fonds transition ecologique Zaouati Canfin

Rapport Canfin/Zaouati : des idées pour financer un plan vert à 10 milliards d’euros en France

Bousculée par le mouvement des gilets jaunes qui remet en cause son modèle de développement économique et urbain, la France s’interroge sur le financement d’une transition juste sur un plan social. Dans ce contexte, Pascal Canfin, Directeur général du WWF, et Philippe Zaouati, Président de Finance...

Cannabis pixabay herbalhemp

Malmené sur des questions de santé publique, Marlboro décide d'investir dans… le cannabis

De plus en plus de pays légalisent le cannabis. Tant et si bien que plusieurs grandes entreprises réfléchissent sérieusement à investir sur ce nouveau marché. C’est le cas de Marlboro, dont la maison-mère Altria vient de débourser 1,8 milliard de dollars dans une PME canadienne spécialisée dans le...

Excavation charbon Allemagne Martin Lizner

[Décryptage] COP24 : Des limites de l’engagement de la finance sur la fin des émissions liées au charbon

Lors de la COP24, qui se déroule à Katowice en Pologne jusqu’au 14 décembre, 415 grands investisseurs mondiaux appellent les ɐtats à être plus ambitieux sur la diminution de leurs émissions de gaz à effet de serre. Un message qui laisse perplexe alors que, depuis l’Accord de Paris, les fonds des...