Publié le 05 septembre 2016

Cartouche supply chain

ENTREPRISES RESPONSABLES

Pleins feux sur les zones d’ombre de la supply chain

Pendant deux semaines, Novethic braque les projecteurs sur les risques qui pèsent sur les chaînes d’approvisionnement des entreprises en matière de droits humains. Un sujet de RSE absolument crucial. Au cours des deux prochaines semaines, nous nous pencherons sur le travail des enfants, le salaire vital et les droits syndicaux, avec le témoignage de grands acteurs, des cas d’école mais aussi des outils pour améliorer, concrètement, ses pratiques. Focus sur le côté obscur de la fabrication de nos produits quotidiens.

00 chaine smartphone petit format
La fabrication d’un smartphone requiert des dizaines d’étapes, réalisées par des centaines d’acteurs, dans différents pays du monde. Chacune de ces étapes peut présenter un risque en matière de droits de l’Homme.
BIG / Novethic

Campagnes choc sur les conditions de travail dans les usines textile du Cambodge ; coulisses de la préparation de la Coupe du monde de football au Qatar ; reportages sur les travailleurs détachés ou les ravages de l’huile de palme ; manifestations de producteurs contre les conditions imposées par la grande distribution… Le côté obscur de la fabrication des biens et services que nous consommons quotidiennement apparaît au grand jour.

De plus en plus de consommateurs veulent être certains que le tee-shirt qu’ils portent n’a pas été fabriqué par des enfants, que leur téléphone n’a pas contribué à alimenter des conflits par le biais des minerais qu’il contient et que leur pâte à tartiner n’a pas contribué à détruire l’environnement. Ils ont désormais compris que, pour le savoir, c’est toute la chaîne d’approvisionnement des marques qu’il faut remonter.

Un modèle opaque et tentaculaire

Aujourd’hui, le modèle de la chaîne d’approvisionnement qui fragmente la production en de multiples étapes, opérées par de multiples acteurs, dans de multiples pays, le tout orchestré par une entreprise donneuse d’ordre, est devenu la norme.

L’Organisation internationale du travail estime ainsi que près d’1 emploi sur 5 dans le monde est lié à une chaîne d’approvisionnement. Selon la confédération syndicale internationale (CSI),  "dans l’économie réelle, 60% des échanges commerciaux sont dépendants des chaines d’approvisionnement des grandes entreprises mondiales".

Les conséquences ? Une augmentation de la productivité et de la compétitivité des grandes entreprises, le développement de certains pays et l’intégration dans l’emploi formel de nombreuses personnes qui en étaient écartées. Mais aussi la dilution des responsabilités et une difficulté croissante à tracer et à contrôler la production de A à Z.

Le défi des droits humains  

L’un des plus grands défis auxquels sont confrontées aujourd’hui les grandes entreprises donneuses d’ordre est donc de s’assurer que leur production ne viole pas les droits de l’Homme. Et la tâche est loin d’être aisée au vu de la complexité et de l’opacité de ces chaines.

En janvier dernier, en plein forum de Davos, la CSI dénonçait le modèle économique de 50 grandes entreprises multinationales basé sur une sous-traitance immodérée (94% d’emplois indirects), représentant une "main d’œuvre cachée" de 116 millions de personnes, dont beaucoup ne bénéficient pas d’un salaire décent, de conditions de travail et de sécurité suffisantes, voire des droits syndicaux les plus élémentaires.  

Les travailleurs sont les premières victimes des dérives de ce système. Mais d’autres acteurs en font dramatiquement les frais, comme les communautés autochtones ou les fournisseurs notamment. Tout comme l’environnement.

Mobilisation spéciale de Novethic

C’est pourquoi Novethic a décidé de braquer ses projecteurs pendant deux semaines sur ce modèle et ses implications en matière de droits de l’Homme. En rappelant les différents scandales qui se sont fait jour ces dernières années, mais aussi en montrant les mesures mises en œuvre par les entreprises, les gouvernements et diverses organisations pour tenter de faire émerger un système plus juste, plus humain.

Chaque jour, nous décortiquerons donc un sujet phare – le travail forcé, le travail des enfants, les minerais du conflit, les conditions de travail et de sécurité des travailleurs, le salaire décent, les droits syndicaux, le droit à un environnement sain et le droit des communautés autochtones – avec de grands témoins, des cas d’école, mais aussi des outils pour améliorer les pratiques au sein des entreprises.

Le constat, aujourd’hui, ne suffit plus. Chaque acteur (ONG, investisseur, salarié, dirigeant d’entreprise, politique, fédération professionnelle, consommateur / citoyen, riverain, média, etc.), à son niveau, doit agir pour changer la donne.

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Responsabilité des entreprises : les grandes références internationales

Les textes internationaux se sont multipliés au cours des dernières années pour affirmer que les entreprises doivent respecter les droits humains. La plupart de ces instruments ne sont pas contraignants mais les États et la société civile peuvent s’appuyer dessus pour inciter les...

168 millions d’enfants au travail dans le monde

Dans les champs, dans les mines ou l’industrie, ce sont encore des millions d’enfants, 168 selon l’OIT, qui travaillent, dans des conditions souvent dangereuses, au lieu d’aller à l’école. Un fléau qui doit être combattu par les gouvernements, mais aussi les entreprises, qui peuvent être...

Les minerais du conflit : un fléau à l’heure du tout numérique

Smartphones, tablettes, télévisions et ordinateurs portables… De nombreux objets de notre quotidien sont fabriqués à partir de minerais du conflit, tels que le tungstène ou le tantale, provenant de mines contrôlées par des groupes armés majoritairement présents dans la région des Grands...

Comment mettre en place un plan de vigilance ?

La loi sur le devoir de vigilance fait – lentement – son chemin législatif. Celle-ci doit notamment contraindre les grandes entreprises à élaborer un plan de vigilance destiné à prévenir les risques environnementaux, sociaux et de corruption. Le point sur les aspects à anticiper.

ENTREPRISES RESPONSABLES

Entreprise responsable

Actualité nationale, européenne et mondiale quotidienne de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Raison d etre cible Dilok Klaisataporn

Découvrez sept raisons d’être qui ont vraiment du sens

De plus en plus d’entreprises adoptent une raison d’être. Ce dispositif de la loi Pacte doit être un mantra de la structure sur son rôle dans la société, au-delà de ses seuls impératifs économiques. Si beaucoup sonnent creux, d’autres, issues de concertations globales avec les équipes, ont un sens...

Biodiversite nature renard Xeppo

Donner une valeur à la nature, le défi à relever pour les entreprises

Et si les services rendus par la nature ou les impacts des entreprises sur l’environnement étaient intégrés dans les comptes des entreprises ? Des méthodologies de comptabilité multi-capitaux, prenant en compte le financier, l’environnement et l’humain, ont vu le jour pour pousser les entreprises à...

Camif bannit produits hors union europeenne

Pour être plus responsable, Camif retire de son catalogue tous les produits fabriqués en dehors de l’Union européenne

C'est un changement radical pour Camif. Le distributeur de meubles et d'appareils électroménagers a banni de son catalogue tous les produits fabriqués en dehors de l'Union européenne. L'entreprise mise sur le local et le durable quitte à ce que cette décision plombe à court terme son bilan. Une...

RSE Adeolu Eletu on Unsplash

La RSE s'engouffre dans les Conseils d'administration des grandes entreprises

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) atteint de plus en plus les Conseils d'administration du SBF 120. Dans une nouvelle étude, l’Institut français des administrateurs dessine la forte croissance des comités dédiés à la RSE dans les conseils, l'indexation sur des objectifs climatiques...