ICPE

Afin de pouvoir répertorier l'ensemble des risques potentiels, les activités industrielles font l'objet d'une classification sous l'intitulé " Installations Classées pour la Protection de l'Environnement " via la loi du 19 juillet 1976. Selon le code de l'environnement, les ICPE désignent "les installations [...] qui peuvent présenter des dangers ou des inconvénients soit pour la commodité du voisinage, soit pour la santé, la sécurité, la salubrité publiques, soit pour l'agriculture, soit pour la protection de la nature et de l'environnement, soit pour la conservation des sites et des monuments." C'est, dans la plupart des cas, aux préfets de mettre en œuvre cette réglementation assistés des services techniques de l'Inspection des installations classées. Ce sont donc principalement les DRIRE, Directions Régionales de l'Industrie, de la Recherche et de l'Environnement, qui s'en chargent. Selon la nomenclature qui définit plusieurs rubriques selon deux critères principaux, les substances utilisées ou la branche d'activité, l'entreprise est soumise à déclaration ou à autorisation.

Voir aussi : La réglementation des ICPE

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

L’accident de Lubrizol pointe plusieurs défaillances autour des sites Seveso en France

Si la piste criminelle n'est pas écartée pour expliquer l'impressionnante explosion de la semaine dernière à l’usine chimique de Lubrizol à Rouen, l’accident n’en démontre pas moins certaines défaillances sur les sites Seveso. Manque d'information, système d’alerte inefficace,...

Où va-t-on implanter des éoliennes ?

Où va-t-on implanter des éoliennes ?

Alors que les objectifs du Grenelle prévoient que 25 GW seraient assurés par l'éolien terrestre et marin en 2020, la France est encore loin du compte estime la principale fédération du secteur (FEE). Elle s'inquiète de l'insuffisance de certains schémas régionaux et de nouvelles règles de...

Amende record pour BP dans la catastrophe Deepwater Horizon

Amende record pour BP dans la catastrophe Deepwater Horizon

4,5 milliards de dollars. C'est le montant de l'amende que le pétrolier britannique va payer aux autorités américaines dans le cadre de l'accord à l'amiable qu'il a passé pour régler une partie du dossier de la marée noire du golfe du Mexique.


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable