Publié le 02 janvier 2020

FINANCE DURABLE

Réforme des retraites : la promotion du patron français de BlackRock au rang d'officier de la Légion d'honneur passe mal

Le spectre de la retraite par capitalisation refait son apparition. BlackRock, plus grand gérant d’actifs au monde, est ciblé par plusieurs articles de presse comme l’un des artisans de cette réforme. La multinationale américaine s’intéresse en effet de près à l’épargne retraite des Français, comme tous les gérants d’actifs. Mais la nomination du patron français, Jean-François Cirelli, au rang d’officier de la légion d’honneur tombe mal.

Jean Francois Cirelli BlackRock Guillot AFP
Jean-François Cirelli est le dirigeant de la branche française de BlackRock.
@Guillot/AFP

[Mis à jour le 2 janvier 2020] Dans la liste des promus à la légion d’honneur du 1er janvier 2020, on trouve Jean-François Cirelli, ancien dirigeant de GDF-SUEZ, puis d’Engie, et actuel président de la branche française de BlackRock. Il a été nommé sur le contingent du Premier ministre. L’annonce a surpris et même indigné certains alors que la grève sur les retraites dure depuis presqu’un mois.

Le géant américain de la finance, BlackRock, est soupçonné d’avoir activement participé à la réforme. Plusieurs médias ont ainsi pointé du doigt l’intérêt du plus grand gestionnaire d’actifs au monde pour l’épargne retraite des Français alors que les dirigeants de BlackRock, dont le PDG Larry Fink, ont rencontré Emmanuel Macron et d’autres représentants du gouvernement.

Le risque serait que le système français de retraite par répartition, dans lequel chaque salarié cotise pour payer les pensions des retraités, ne soit transformé progressivement en un système de retraite par capitalisation, dans lequel les salariés cotisent dans des fonds qui leur reversent une pension au moment de la retraite. "En aucune manière nous n'avons cherché à exercer une influence sur la réforme du système de retraite par répartition en cours auprès des pouvoirs publics ou de tout autre acteur du secteur", se défend le gérant d'actifs américain dans un communiqué.

Convoitises sur le PER

BlackRock s’intéresse néanmoins de près à l’épargne retraite privée des Français. Le plus grand gérant d’actifs au monde l’a même écrit dans une note intitulée "Loi Pacte : le bon plan retraite", rédigée par son équipe locale. La France représente en effet l’un des plus gros marchés d’épargne européens, avec près de 5 000 milliards d’euros d’encours, placés en grande partie dans des produits d’assurance-vie (1 700 milliards d’euros).

L’épargne retraite, qui représente une forme volontaire de retraite par capitalisation, ne représente qu’une petite partie de l’épargne totale, environ 230 milliards d’euros. C’est cette partie de la retraite des Français qui suscite les convoitises de BlackRock, de même que celles de tous les gérants d’actifs français. D’autant que le gouvernement, dans la loi Pacte, a décidé de donner un coup de pouce à cette épargne retraite.

La loi Pacte a en effet simplifié les nombreux dispositifs existants (PERP, PERE, Perco, etc.), qui existent depuis le début des années 2000. Ils ont été refondus dans un système unique, le Plan d’Épargne Retraite (PER), qui sera collectif (en entreprise) ou individuel. Plus simple, plus attractif fiscalement, l’ambition du gouvernement est de porter les encours à 300 milliards d’euros d’ici 2022.

Ce PER devrait notamment bénéficier de la réforme des retraites actuelles. Celle-ci prévoit de plafonner les cotisations pour les hauts salaires. Le pari est qu'ils seront incités à épargner en partie pour préserver leur niveau de vie à la retraite, via le PER. Reste que le système français traditionnel, par répartition, ne devrait pas être menacé par ces changements. Le gouvernement prévoit ainsi de maintenir les dépenses de retraite à 14 % du PIB dans les années à venir, et non de la réduire, malgré le vieillissement de la population.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

La réforme des retraites omet la finance durable pour assurer les réserves

La réforme des retraites, qui débute son parcours à l’Assemblée nationale lundi 17 février, prévoit de réunir les réserves des caisses de retraite en un seul fonds universel. Elle ne décrit toutefois pas comment ces réserves seront investies pour assurer la pérennité du régime de retraite....

BlackRock, Vanguard, JP Morgan, les grands investisseurs parlent beaucoup de climat mais votent peu en sa faveur

L’organisation américaine Majority Action a passé en revue les politiques de vote sur les résolutions actionnariales en faveur du climat des 25 plus grandes sociétés de gestion mondiales. Résultat : de grands acteurs comme BlackRock ou Vanguard votent quasi systématiquement contre, malgré...

Le plus puissant gestionnaire d’actifs au monde, BlackRock a perdu 90 milliards de dollars en misant sur les énergies fossiles

Trop investi dans des entreprises liées aux énergies fossiles, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, l’américain BlackRock a perdu ou à loupé des opportunités évaluées à 90 milliards de dollars ces dix dernières années, selon un institut spécialisé. Aujourd’hui, seulement 0,8 % du...

Face au risque de crise, BlackRock appelle les banques centrales à s'impliquer plus dans l'économie réelle

Une nouvelle crise économique serait imminente, selon de nombreux économistes. Pour éviter une récession globale, le BlackRock Investment Institute, le think-tank du gigantesque gérant d’actifs américain, suggère un dispositif original : équiper les banques centrales d’un fonds pour prêter...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Assemblee generale AIrbus 2019 Airbus

Crise du Coronavirus : vers un confinement des dividendes versés aux actionnaires

De plus en plus de voix s’élèvent alertant sur les politiques de dividende des entreprises. Les plans massifs d’aides publiques, pour soutenir les sociétés confrontées à la crise du coronavirus, ne doivent pas se retrouver dans la poche des actionnaires. Certains grands groupes ont déjà annoncé...

Ouverture NYSE bourse coronavirus BryanRSmith AFP

[Coronavirus, le jour d’après] Réhumaniser la finance pour changer les paramétrages du trading à haute fréquence

Depuis le 20 février, les bourses mondiales ont perdu en moyenne 30 %, suivant des phases de chutes vertigineuses suivies de temporaires remontées. La cause est le recours massif au trading à haute fréquence, géré par des algorithmes préprogrammés qui surréagissent au moindre signal négatif. Pour y...

Coronavirus : la BCE injecte 750 milliards d’euros pour soutenir l'économie

La Banque Centrale Européenne (BCE) déploie un programme massif d’injection d’argent frais dans l’économie européenne. Un programme d’achat d’actifs d’urgence pandémie de 750 milliards d’euros est lancé jusqu’à la fin de l’année au moins, pour tenter d’aider les entreprises à traverser le choc de...

Gisement petrole CCO

Reclaim Finance, une nouvelle ONG pour tracer les investissements fossiles des banques

Une nouvelle ONG entend remettre la finance au service du climat. Reclaim Finance, fondée par deux professionnels des organisation non gouvernementale et affiliée aux Amis de la Terre France, a vu le jour mi-mars. Elle prévoit de mettre la pression sur les acteurs financiers pour qu’ils sortent des...