Lexique

V

Véhicule hybride

Le véhicule hybride repose sur au moins deux sources d’énergie différentes, en général l’électrique et le thermique. Mais cela peut aussi inclure les voitures à hydrogène, dont la pile à combustible alimente une batterie et un moteur électriques. Le véhicule hybride se veut être une étape intermédiaire dans la transition vers des véhicules entièrement propres.

Il comprend quatre degrés d’hybridation, qui utilisent peu ou prou l’un des deux moteurs en fonction de leur configuration et de leur vitesse :

  • Micro-hybride : leur système Start & Stop démarre et coupe automatiquement le moteur thermique lorsque le véhicule est à l’arrêt.
  • Semi-hybride : la motorisation thermique est aidée d’un moteur électrique.
  • Full hybride (dite aussi hybride « classique ») : il combine deux moteurs, l’électrique et le thermique.
  • Hybride rechargeable : à l’arrêt, le véhicule peut être rechargé au moyen d’une prise de courant.

Encore récemment, le véhicule hybride était mis en avant comme une solution partielle mais certaine pour mettre progressivement fin à l’utilisation des énergies fossiles utilisées par les voitures thermiques. L’émission moindre de Co2 et de polluants venaient s’ajouter à ses avantages. Toutefois, plusieurs critiques sont venues remettre en perspective les avantages de l’électrique. Au premier rang de celles-ci se trouve la question des batteries, faites à partir de lithium dont l’extraction, principalement en Argentine, en Bolivie et au Chili, entraîne de lourds dégâts sur les écosystèmes et les populations locales.