Publié le 12 octobre 2016

FINANCE DURABLE

Climat : les investisseurs institutionnels interpellent les constructeurs automobiles

À moins d’un mois de la COP22 au Maroc, quatre organisations d’investisseurs institutionnels interpellent les constructeurs automobiles dans un rapport publié mardi 11 octobre. Celui-ci compile leurs attentes envers le secteur en matière de lutte contre le changement climatique.

Emissions polluante / automobile
Photo d'illustration
AFP

Des organisations représentant des centaines de fonds d’investissement lancent un appel aux constructeurs automobiles pour qu’ils intègrent les défis du changement climatique dans leur stratégie.

"Pour faire en sorte que nos investissements restent fructueux à long terme pour nos clients, les investisseurs doivent s'assurer que chaque investissement est prêt à faire face aux défis représentés par le changement climatique, mais aussi que des mesures fortes sont prises pour la transition énergétique", ont indiqué ces réseaux d'investisseurs dans un communiqué.

Parmi eux, l'Européen IIGCC (Groupe des investisseurs institutionnels sur le changement climatique), qui représente plus de 13 000 milliards d'euros d'actifs, ou le Réseau d'investisseurs sur le risque climatique (INCR), qui pèse plus de 14 000 milliards d'euros.

 

5 propositions clés

 

Ces groupes d’investisseurs émettent cinq recommandations. En matière de gouvernance d’entreprise, ils disent attendre des constructeurs qu'ils nomment des responsables chargés de "gérer les risques et opportunités climatiques". Ils proposent aussi le développement d'une "stratégie de long terme résiliente aux changements climatiques" avec "une stratégie claire de décarbonisation" passant par le développement de véhicules électriques.

Allusion à l'affaire Volkswagen, les investisseurs évoquent la nécessité de "réduire l'écart entre les émissions mesurées lors des tests en laboratoire et celles en conditions réelles" d'utilisation. Ils appellent également les constructeurs à s’engager auprès des législateurs pour accélérer la transition énergétique. Ils réclament enfin plus de "transparence" sur les questions climatiques en publiant annuellement un bilan de leur stratégie en la matière.

L'industrie automobile a un rôle important à jouer pour réduire les émissions, puisqu'elle représente la moitié des émissions du secteur du transport, lui-même responsable de près du quart des émissions liées aux énergies, selon les organisations.

Concepcion Alvarez
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles




FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable. Actuellement, l’attention est focalisée sur le climat. Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et suite à l’Accord de Paris, des rendez-vous internationaux liés à la finance climat sont prévus en décembre dans la capitale française.

Bono 2 wikimedia commons

Bono veut mesurer les effets concrets de l’investissement à impact

Le leader du groupe U2 a participé au lancement de Y Analytics, une société spécialisée dans la mesure des bénéfices sociaux et environnementaux des fonds à impact. Cette filiale de The Rise Fund, le fonds co-fondé par Bono, veut amener la preuve des bénéfices engendrés par cette pratique...

BlackRock wikicommons

BlackRock intègre de plus en plus l’ESG dans ses pratiques d’investissement

Le futur de l’investissement sera durable, estime BlackRock. Son think-tank interne vient de publier une étude montrant la montée en puissance de la finance durable. L’amélioration des données extra-financières, la pression réglementaire mais aussi l’opinion publique poussent de plus en plus les...

Cape town city 2

Moody’s, Standard & Poor’s, les agences de notation se mettent aux critères extra-financiers

Fini le temps où les agences de notation ne s’intéressaient qu’aux données financières. Les risques climatiques, sociaux et de gouvernance commencent à influencer les notations de crédit des émetteurs pour le meilleur ou pour le pire. Reste à savoir comment intégrer ces critères extra-financiers...

Croissance verte green bonds

Green Bonds, la croissance ralentit mais le marché reste solide

Les green bonds n’ont crû que de de 3 % en 2018 après 84 % en 2017, selon les chiffres du Climate bonds initiative. Ces outils de crédit dédié à des projets verts continuent néanmoins d’attirer émetteurs et investisseurs qui doivent financer la transition vers une économie plus verte. L’année 2019...