Définitions et objectifs

L'Investissement Responsable est un terme générique qui désigne les différentes approches qui consistent à intégrer les enjeux Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance dans la gestion financière. Lorsqu’il est pratiqué de façon structurée et systématique pour sélectionner les titres d’un fonds identifié et vise à financer les acteurs d’une économie inclusive et bas carbone, on parle alors de fonds d’Investissement Socialement Responsable, ou ISR.

Ainsi, les indicateurs déterminant les décisions d’investissement ne sont plus uniquement financiers, mais combinent performance financière et extra-financières des émetteurs (entreprises, collectivités, Etats…).


Quel est le profil des investisseurs qui pratiquent l’investissement responsable ?

Quel est le profil des investisseurs qui pratiquent l’investissement responsable?

Plusieurs catégories d’investisseurs pratiquent l’investissement responsable et contribuent à son développement : En premier lieu, les investisseurs institutionnels. Ce sont eux, qui dans la plupart des marchés, portent majoritairement le développement de cette approche. Il peut s’agir de fonds de pension (qui assurent la gestion du financement des retraites par capitalisation), de banques ou de compagnies d’assurances.

Les sociétés de gestion développent elles aussi l’investissement responsable, en intégrant les critères ESG de façon transversale et en proposant des fonds ISR. Ces fonds sont alors soit des mandats de gestion dédiés à des investisseurs institutionnels, respectant la charte ISR qu’ils souhaitent faire appliquer, ou des OPCVM en gestion collective (FCP ou SICAV), accessibles à différents investisseurs qui se reconnaissent dans la démarche ISR proposée. Bien qu’aujourd’hui ces produits soient encore peu proposés par les conseillers financiers, les particuliers peuvent ainsi également jouer un rôle important dans le développement ISR en plaçant leur épargne, leur épargne retraite complémentaire ou leur épargne salarial dans des fonds ISR.

Quelles sont leurs motivations ?

Quelles sont leurs motivations ?

Le choix d’une approche ISR peut être motivé par différents objectifs. Pour les investisseurs de long terme, l’ISR permet de concilier performance économique, impact social et impact environnemental. Ainsi, l’analyse ESG des émetteurs permet d’identifier les risques extra-financiers qui peuvent mettre en péril leur rentabilité financière à long terme, et ainsi, mieux les maîtriser. Elle permet également de saisir de nouvelles opportunités économiques induites par le développement de filières ou de produits éco responsables ou favorisant la transition vers une économie bas carbone.

Pour d'autres acteurs financiers, l'ISR est un moyen d'investir dans des entreprises dont les pratiques sont compatibles avec leurs valeurs ou celles de leurs clients. L'analyse extra-financière leur permet d'exclure de leurs investissements des secteurs d'activités tels que le tabac, l'alcool, l'armement, etc. qui ne sont pas en phase avec leurs valeurs morales, ou des entreprises qui font l'objet de controverses parce qu'elles sont coupables de violation des grandes conventions internationales sur l'environnement, le respect des droits humains, etc.