Publié le 05 décembre 2017

ENTREPRISES RESPONSABLES

Les réseaux internationaux de la RSE

De nombreux réseaux spécialisés sur la RSE existent à travers le monde. Novethic a sélectionné les plus influents.

Reseaux monde iStock

istock

  • AGRION

Les missions

AGRION est un réseau international de professionnels s'investissant sur les thématiques du développement durable et de l'énergie.

La mission d’Agrion est de permettre aux cadres dirigeants de partager leur expérience en France et à l'international avec trois objectifs :

- Fédérer les professionnels de l'énergie et du développement durable

- Stimuler les échanges entre professionnels et être la plateforme B2B des décideurs

- Anticiper les évolutions et suivre le développement des innovations "durables"

Les membres

Il compte près de 500 structures adhérentes (publiques et privées) et quelques 200 000 membres. Il est ouvert à l’ensemble des métiers (directions développement durable, IT, marketing, énergie, etc.)

Parmi les membres, des personnes travaillant dans des structures nationales (grandes entreprises et PME) aussi bien que des multinationales comme Verizon, IBM ou Pepsico.

Le site d’Agrion

 

  • The B Team

Les missions

La B Team est une organisation à but non lucratif formée en 2013 par un groupe de leaders économiques, de la société civile et politiques dans le but de changer de modèle économique. Elle s’appuie sur les travaux de Lester Brown et sur le mouvement B-Corp. Sa vision est que le plan A, où le business est seulement lié par le profit, n’est « plus acceptable » et qu’il faut passer à un plan B où le business devient un levier pour créer des bénéfices économiques mais aussi sociaux et environnementaux. 

Le réseau a été moteur lors de la COP21 pour pousser les négociateurs à adopter un accord ambitieux, en militant notamment pour la mention d’un objectif de limitation du réchauffement climatique à 1,5°C. Il milite aussi pour la transparence des industries extractive ou la transparence fiscale. Il soutient aussi le développement du Natural Capital Protocol, un outil destiné à aider les entreprises à mesurer leur impact et leur dépendance à l’environnement. 

Les membres

Parmi les leaders membres : Richard Branson, le patron de Virgin, mais aussi Paul Polman, le patron d’Unilever ou l’économiste Muhammad Yunus. 

La B Team est aussi soutenue par Kering, Unilever, Virgin Unite, la fondation Ford, et la fondation Tiffany & Co. 

Le site de la B team

 

  • BSR

Les missions

BSR est une organisation à but non-lucratif qui accompagne son réseau mondial pour construire un "monde juste et durable".

L’organisation possède des bureaux en Asie, Europe (Paris et Copenhague) et en Amérique du Nord. Elle fournit des conseils ciblés aux entreprises adhérentes, participe à des initiatives collaboratives multisectorielles et réalise régulièrement des publications sur des sujets précis (droits humains, climat, etc.).

Les membres

Le réseau BSR compte plus de plus de 250 entreprises membres parmi lesquels Nordstrom, Wal-mart, Ikea, teva ou Rio Tinto.

Le site de BSR

 

  • Le Ceres

Les missions

Le Ceres est un réseau d’entreprises issues principalement du Fortune 500 engagées dans le Développement durable et la résilience de leurs activités ainsi que celles de leur supply chain. Il a pour but de réunir et d’influencer les investisseurs ainsi que les leaders économiques et politiques  à s’engager dans la lutte contre le changement climatique, l’utilisation d’énergies propres et une meilleure gestion de l’eau. 

Les membres

Le réseau travaille en partenariat avec We Mean Business et la Global Investors coalition on climate change. 

Parmi les entreprises membres : Coca-Cola, Morgan Stanlay, Ben & Jerry’s, Bloomberg, Nike ou Ebay. 

Le site du Ceres  

 

  • Le CDP

Les missions 

Le CDP (ex Carbone Discolsure Project) est une ONG qui milite pour plus de transparence des informations environnementales publiées par les acteurs économiques et administratifs (collectivités locales, pays). Le CDP a d’abord travaillé sur les émissions de CO2 des entreprises avant de s’intéresser à leur gestion de l’eau et des forêts. 

Chaque année, il envoie aux plus grandes entreprises mondiales des questionnaires très détaillées pour obtenir des informations précises sur ces différents thèmes et met en avant les plus transparentes et les plus engagées (via des objectifs chiffrés) à travers un classement (A list). Il fournit aussi ses données à la plateforme onusienne NAZCA qui recense les engagements des acteurs non étatiques en faveur du climat. 

Sa vision est que la transparence permet une meilleure gestion des risques environnementaux et des opportunités qui peuvent en découler. Et in fine, une transformation de notre modèle économqiue actuel.  

Les membres

Le CDP est soutenu par 827 investisseurs institutionnels représentant 100 000 milliards d’actifs. Plus de 5 000 entreprises à travers le monde publient aujourd’hui les informations demandées par le CDP. 

Parmi les entreprises soutenant le CDP : Carrefour, Solvay, Bouygues, Essilor ou Novartis. 

Le site du CDP

 

  • The Climate group

Les missions 

Le Climate Group travaille avec des entreprises, des États et des régions pour lutter contre le changement climatique. Son objectif : zéro émissions nettes de gaz à effet de serre. 

Il met en place des collaborations entre entreprises et gouvernement pour mener des actions à grande échelle comme le RE100 (utilisation de 100% d’électricité issues des énergies renouvelables) ou l’EP100 (doublement de l’efficacité énergétique). Il organise également chaque année la Climate week à New York. 

Le réseau possède des bureaux à Pékin, Londres, New Delhi et New York. 

Les membres

Le réseau travaille avec des régions et des entreprises parmi lesquelles : HSBX, Ikea, NewsCorp, Swiss Re ou General Motors. 

Le site de The Climate Group 

 

  • CSR Europe

Les missions

Né dans les années 2000 sous l'impulsion de Jacques Delors, CSR Europe est un des plus gros réseaux européens sur la RSE. Il agit comme une plateforme d’accompagnement pour les entreprises qui souhaitent aller plus loin dans leur politique RSE.

Le réseau a aussi une mission de lobbying pour promouvoir la RSE auprès de l’Union européenne.

Les membres

CSR Europe est en relation avec 42 autres réseaux en Europe, ce qui lui permet de compter près de 10 000 entreprises dans son réseau.

Parmi les entreprises membres directement membres de CSR Europe : Volkswagen, Arcelor Mittal, Pirelli ou Iberdrola.

Le site de CSR Europe

 

  • The Prince of Wales’s Corporate Leaders Group (CLG)

Les missions

The Prince of Wales’s Corporate Leaders Group est un réseau de dirigeants européens créé en 2004 par le Prince de Galles pour promouvoir les solutions contre le changement climatique auprès des acteurs économiques mais aussi politiques à travers des actions de lobbying. Il porte notamment la question de la tarification carbone et de la réforme des subventions.

Pour faire partie du CLG, les membres doivent soutenir l’objectif de zéro émissions nettes au niveau mondial d’ici 2100 ainsi qu’une réduction d’au moins 40% d’ici 2030 et d’au moins 80% d’ici 2050 au niveau européen. 

Les membres 

Les entreprises membres du groupe proviennent de secteurs d’activité très disparates. On y trouve : EDF, GSK, Philips, Unilever ou Tesco. 

Le site du CLG 

 

  • World Business Council for Sustainable Development (WBCSD)

Les missions

Le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD, Conseil mondial des affaires pour le développement durable) est une coalition née en 1995. Elle regroupe quelque 200 entreprises internationales -dont plusieurs groupes miniers ou pétroliers- autour du développement durable.

La coalition travaille sur l’eau, l’énergie, le climat, le rôle des affaires dans la société, ou la biodiversité.

Les membres

Le WBCSD est en relation avec un réseau de 70 organisations partenaires dans le monde.

Parmi les plus de 200 entreprises membres: Acer, Bayer, 3 M, Dow, Deloitte, Ey, Michelin, P&G ou Natura.

Le site du WBCSD

 

  • We Mean Business

Les missions

We Mean Business est une coalition d’organisations (CERES, BSR, B Team, WBCSD, etc.) travaillant avec des milliers d’acteurs économiques et financiers internationaux influents.

L’organisation est basée sur la reconnaissance que la transition vers une économie bas-carbone est la seule façon d’assurer une croissance économique soutenable et la prospérité pour tous.

Elle intervient comme acteur de lobbying auprès des décideurs politiques, particulièrement lors d’évènements internationaux et encourage les entreprises à s’engager dans des initiatives du type Science Based Targets, utilisation d’énergie provenant uniquement des renouvelables, mise en place d’un prix interne du carbone, etc.

Les membres

Parmi les coalitions d'entreprises membres: BSr, The B team, le CDP et le WBCSD.

Le site de We Mean Business

 

Béatrice Héraud @beatriceheraud


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles