Publié le 07 août 2019

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[Vidéo] La glace du Groenland perd l’équivalent de 4,4 millions de piscines olympiques en une seule journée

Ce sont les conséquences très concrètes du changement climatique. L’épisode caniculaire qui a frappé l’Europe fin juillet n’a pas épargné le pôle Nord. En une journée, le Groenland a perdu l’équivalent de 4,4 millions de piscines olympiques, de la glace fondue déversée dans les océans. Une situation qui est appelée à se répéter de plus en plus souvent si rien n’est fait.

À cette période de l’année, la fonte des glaces dans la région se situe autour de 60 à 70 milliards de tonnes. Or, ce sont 197 milliards de tonnes de glace qui ont disparu pendant le seul mois de juillet.
@MagnusKristensen/Ritzau

"Il s'agit d'une fonte glaciaire rugissante, sous le pont qui mène à Kangerlussiauq, au Groenland, où il fait 22°C aujourd'hui et où, selon les autorités danoises, 12 milliards de tonnes de glace ont fondu en 24 heures." Ce message a été envoyé sur Twitter par Laurie Garrett le 1er août dernier. Cette journaliste scientifique, en déplacement sur place, a fait le buzz avec sa vidéo, visionnée plus de neuf millions de fois.

"Le Groenland vient de connaître les taux de fonte parmi les plus élevés de tous les temps", confirme Ruth Mottram, scientifique danoise spécialiste du climat. Habituellement, à cette période de l’année, la fonte des glaces dans la région se situe autour de 60 à 70 milliards de tonnes. Or, ce sont 197 milliards de tonnes de glace qui ont disparu pendant le seul mois de juillet, le plus chaud jamais enregistré dans le monde. La veille, le 31 juillet, le point culminant de la calotte glaciaire avait été touché par la fonte, alors que la température avait atteint 2,7°C à 3 000 mètres d'altitude. Un phénomène qui ne s'est produit que neuf fois en 2000 ans.

La partie visible de l'iceberg

"La perte de masse du Groenland a augmenté d'un facteur 6 depuis les années 1980. La moitié de cette perte de masse a eu lieu au cours des derniers huit ans", explique la climatologue française Valérie Masson-Delmotte. Avant même l’été, le Groenland souffrait déjà. Une photo du climatologue Steffen Olsen avait effrayé le monde. Elle montrait son expédition bloquée par une mer de glace fondue, là où aurait dû se trouver un sol épais et gelé. Les scientifiques préviennent que 2019 risque d’être la pire année pour les zones polaires. À ce stade, elle se positionne comme challenger face à 2012, année de tous les records en termes de fonte.

"La fonte de la glace au Groenland se produit à un moment où les glaces en mer Arctique sont déjà à des niveaux très bas. Si nous n'agissons pas maintenant contre le changement climatique, ces phénomènes météorologiques extrêmes ne sont que la partie visible de l'iceberg", a réagi Antonio Guterres, le Secrétaire général des Nations unies. Le 23 septembre prochain, il réunira les États du monde entier à New York pour un sommet sur l'ambition climatique.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

La photo glaçante qui montre la fonte massive des glaces du Groenland

Avant même l’été, le Groenland est déjà en train de souffrir. Le climatologue Steffen Olsen a effrayé le monde en montrant son expédition bloquée par une mer de glace fondue, là où aurait dû se trouver un sol épais et gelé. Les scientifiques préviennent que 2019 risque d’être la pire année...

[VIDEO] Au Groenland, un iceberg de 10 milliards de tonnes se détache de son glacier

Symbole de la fonte des glaces, un iceberg de 6 kilomètres vient de se détacher d'un glacier au Groenland. Les images, filmées par l'université de New York sont rares et montrent concrètement la fonte de la banquise à cause du réchauffement climatique. 

[Bonne nouvelle] Le plus grand glacier du Groenland s'épaissit de nouveau

Contre toute attente, le plus grand glacier du Groenland reprend du poil de la bête et regrossit. Un phénomène surprenant qui s'explique par un refroidissement des courants océaniques. Mais cette bonne nouvelle n'est que temporaire, préviennent les scientifiques de la NASA, car, à long...

[VIDEO] Au Groenland, un village menacé par un iceberg de 100 mètres de haut

Le petit village contre l'iceberg géant. Au Groenland, les 169 habitants de l'île d’Innarsuit ont dû évacuer leurs maisons. En cause : un iceberg de 100 mètres de haut menace de s'effondrer et de créer un tsunami. Si les résidents sont habitués à voir des icebergs, jamais un aussi gros ne...

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Vidéos

Chaque semaine, Novethic vous emmène, en vidéo, au coeur des nouveaux modes de consommation, des nouveaux modes de production et de la transition énergétique.

Incendie en Californie octobre 2019 JoshEdelson AFP

[Édito Vidéo] L’électricien PG&E met le feu à la Californie et illustre le risque physique du changement climatique

Depuis des mois, des incendies ravagent la Californie. Le mauvais entretien des lignes électriques de PG & E n’y est pas étranger alors que la sécheresse, due au changement climatique, s’aggrave dans l’État américain. Si l’entreprise est désormais à genou, c’est l’ensemble de l’État qui vacille...

Manifestante libanaise Liban Joker PatrickBaz AFP

[Édito Vidéo] Face à une économie ultralibéralisée, des soulèvements mondialisés

À travers le monde, des centaines de milliers de personnes manifestent, poussées dans la rue par leur faiblesse de pouvoir d’achat et leur rejet d’une société où les inégalités se creusent. En Équateur, au Chili, cela conduit à des affrontements brutaux et même des morts. Ce mouvement généralisé...

[Édito Vidéo] Taxonomie européenne, Budget vert… quand le débat nucléaire a enfin du sens

Quand anti et pro nucléaires s’affrontent il n’y a pas de vérités qui émergent… seulement des convictions diamétralement opposées. Ce qui est contre-productif au moment où l’urgence climatique et environnementale interroge sur le rôle que l’atome doit jouer à l’avenir. Des réponses pourraient...

Chaleur mondial athletisme qatar MUSTAFA ABUMUNES AFP

[Vidéo] Au Qatar, le mondial d'athlétisme entre chaleur accablante, abandons et défaite écologique

Ce sont des images de souffrance. Sous une chaleur accablante et un taux d'humidité énorme, un nombre record d'athlètes ont abandonné le 50 km marche et le marathon féminin. Pour les épreuves intérieures de ce mondial d'athlétisme, les conditions sont meilleures, le stade étant climatisé. Mais les...