Publié le 04 avril 2019

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[Vidéo] De la natation synchronisée dans une piscine remplie de déchets plastiques

Des bouteilles, des gobelets, des sacs, des fourchettes... Kate Shortman et Isabelle Thorpe, deux athlètes britanniques de natation synchronisée, ont réalisé leur chorégraphie dans une piscine jonchée de déchets plastiques. Le but est de montrer ce que vivent, au quotidien, les animaux marins. 

Les deux nageuses ont réalisé la chorégraphie qu'elles ont présenté lors des derniers championnats du monde.
©BigBangFair

Elles nagent habituellement dans une eau claire et limpide. Mais ce 12 mars, deux athlètes britanniques de natation synchronisée, Kate Shortman et Isabelle Thorpe ont relevé le défi lancé par Big bang Fair, l’organisateur d’une foire scientifique annuelle destinée aux jeunes scientifiques et ingénieurs. Pour éveiller les consciences, elles ont réalisé leur chorégraphie officielle dans une piscine pleine de déchets plastiques.

"Sans surprise, le duo a eu du mal à effectuer sa performance habituelle dans un bassin jonché de milliers de déchets en plastique flottant à la surface", écrit sur son blog Big Bang Fair. Dans la vidéo ci-dessous, les nageuses luttent contre les bouteilles, gobelets, fourchettes, sacs et autres récipients en plastique.

Le but de Kate Shortman et Isabelle Thorpe est de montrer ce que vivent les animaux marins, piégés par les détritus qui s’entassent dans les océans. Une étude de Forum économique mondial et de la Fondation Ellen McArthur estime que d’ici 2050, au rythme actuel, il y aura plus de poissons que de plastiques dans les océans.

Augmentation de 40 % de la production plastique d'ici 2030

La présence du plastique est désastreuse pour les animaux marins. Plus de 1,5 million d’entre eux meurent chaque année à cause de ce matériau. Dernièrement, aux Philippines, des chercheurs ont ainsi retrouvé une baleine avec 40 kg de déchets plastiques dans l’estomac. Une accumulation qui a causé sa mort. Et la situation devrait empirer dans les années à venir. Le WWF estime que la production de plastique va augmenter de 40 % d’ici 2030.

Pour faire face à la situation, l’ONG et le député écologiste François-Michel Lambert ont tous deux publié des rapports dans lesquels ils proposent des solutions pour lutter contre le plastique. On y trouve l’idée d’un prix du plastique intégrant le coût réel de son cycle de vie, le lancement des États généraux de l’emballage, le retour à la consigne, une taxe sur la distribution d’objets en plastique ou encore la définition d’un budget plastique. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Vidéos

Chaque semaine, Novethic vous emmène, en vidéo, au coeur des nouveaux modes de consommation, des nouveaux modes de production et de la transition énergétique.

Fleurs truffaut ehpad chu 1

[La vidéo des solutions] Les fleurs invendues viennent égayer les Ehpad et hôpitaux

Pour fleurir les Ehpad et hôpitaux, l'enseigne de jardinerie Truffaut, en partenariat avec Phenix, entreprise spécialisée dans la gestion des invendus, a décidé de donner une partie de ses plantes, fleurs, chocolats... Plus de 120 000 euros de produits ont ainsi été distribués. Et ce cas n'est pas...

Cest qui le patron coronavirus

[Vidéo des solutions] La marque "C'est qui le patron" lance un mouvement de solidarité en reversant les gains additionnels dus à la crise du Coronavirus

750 000 euros en seulement une semaine. La marque "C'est qui le patron", face à l'explosion de ses ventes, a décidé de créer un fonds de soutien des citoyens et consommateurs pour y verser ses gains additionnels soit 200 000 euros. Elle appelle les autres entreprises à ne pas profiter de la crise,...

Ecotable Mika Cotellon

[La vidéo des solutions] Avec ses chefs engagés, Ecotable livre 500 repas par jour aux soignants

Ce sont des chefs engagés dans l'alimentation durable et ils ont décidé d'apporter leur aide aux soignants. Une dizaine de chefs réunis par la communauté Ecotable ont lancé l'initiative "Restaurons les soignant.e.s durablement". 500 repas sont livrés chaque jour dans les hôpitaux pour apporter du...

Coronavirus masque 1083

[La vidéo des solutions] La marque française 1083 passe du jean aux masques

Participant à l'effort national, la petite marque de textile 1083, spécialisée dans le Made In France, a arrêté sa production de jeans pour se consacrer à celle des masques. Le but est de venir en aide aux soignants, en première ligne, qui sont en rupture de protection.