Publié le 04 octobre 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[La vidéo des solutions] Ces tatoueurs qui ont le bien-être animal gravé dans la peau

Des tatouages "Cruetly-Free", littéralement sans souffrances animales. Voilà la nouvelle tendance qui perce dans le monde des tatoueurs alors que plus d'un Français sur cinq est tatoué. À l'occasion de la journée mondiale des animaux, zoom sur ce phénomène qui répond à des enjeux de bien-être animal dont de plus en plus de consommateurs se préoccupent. 

Tatouage vegane non testes animaux
Après les cosmétiques, les tatouages sont désormais certifiés "cruetly free", sans test sur les animaux.
Pixabay

Un Français sur cinq soit 18 % de la population est ou a été tatoué. Un chiffre encore plus important chez les 18-35 ans où le taux avoisine les 30 %. Il est loin le temps où les tatouages étaient réservés à une communauté assez marginale. Et sa démocratisation se confronte logiquement aux préoccupations actuelles, notamment le bien-être animal.

Chez Watt Tattoo, dans le 13e arrondissement de Paris, aucun produit d’origine animale n’est employé. Randy et Bruno, les deux tatoueurs de ce salon 100 % végan, sont attentifs aux produits qu’ils utilisent. "Du papier jusqu’à nos encres, on essaye de trouver du cruetly-free", explique Bruno. Les labels cruetly free (littéralement, sans cruauté) attestent que les produits n’ont pas été testés sur les animaux avant d’avoir été commercialisés. 

Des produits véganes d'aussi bonne qualité 

"Pourquoi tester les encres sur les animaux alors qu’on est les premiers, depuis la nuit des temps, à se faire tatouer sur les bras, sur les mains… On a toujours été les meilleurs testeurs", appuie Bruno en vérifiant la teinte du tatouage d’un client.

Le tatoueur assure que les encres sont de mêmes qualités que les autres et tiennent aussi longtemps. "Cela dépend de votre peau, de son acidification, de votre exposition au soleil, de votre hygiène de vie, etc.", explique Bruno. En France "presque toutes les encres sont véganes", concède son acolyte, Randy, mais c’est sur les produits annexes que tout se joue.

"La plupart des savons contiennent du tollowate de sodium, c’est-à-dire de la graisse de bœuf", explique aux Inrocks Laurinck, une tatoueuse et perceuse végane. "Pour nettoyer la zone tatouée, je propose à mes clients un savon végan artisanale qui vient de Tunisie". Chez Watt Tattoo, l’approvisionnement se fait surtout en Allemagne, où le véganisme est plus développé.

Des métaux lourds et pigments cancérigènes dans les encres 

Reste qu’au-delà du bien-être animal, les tatouages doivent aussi répondre à des enjeux sanitaires. En août, l’Agence européenne des produits chimiques pointait du doigt le caractère cancérigène d’une centaine de pigments utilisés dans les encres de tatouages. Certains colorants n’étaient en effet pas destinés à l’usage humain mais à la peinture de tissu, de plastique ou même d’automobile.

On y trouve des traces d’hydrocarbures, de charbon et des métaux lourds comme le chrome, le nickel ou le cuivre. En France, les encres sont soumises à une réglementation. Mais il n’y a pas d’harmonisation européenne. Bruxelles doit se pencher sur ce sujet d’ici la fin de l’année. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Vidéos

Chaque semaine, Novethic vous emmène, en vidéo, au coeur des nouveaux modes de consommation, des nouveaux modes de production et de la transition énergétique.

Pour un Noel responsable Rejoue donne une seconde vie aux jouets Pixabay

[La vidéo des solutions] Rejoué donne une seconde vie aux jouets pour un Noël responsable et solidaire

Des Playmobils au Monopoly en passant par les licornes... L'association Rejoué a collecté en 2018 plus de 43 tonnes de jouets. Dans un grand atelier de 2000 mètres carrés à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) elle leur donne une seconde vie pour les revendre à petits prix. Une manière de lutter contre la...

La reserve des arts responsable

[La vidéo des solutions] La Réserve des Arts donne une seconde vie aux déchets de la culture

C'est la caverne d'Alibaba des professionnels de la culture. La Réserve des Arts récupère chaque année à la fin des défilés de mode, des expositions et des événements culturels des tonnes de matériaux destinés à la poubelle. Elle les revend un tiers du prix dans son entrepôt de 1 000 mètres carrés...

Jules et jenn mode responsable black friday

[La vidéo des solutions] Jules & Jenn, la marque slowfashion qui propose des sacs et chaussures indémodables

En plein black Friday, à contre-courant de la surconsommation, la petite marque française Jules & Jenn propose des chaussures et sacs durables au style indémodable. L'objectif : pousser les consommateurs à garder leurs produits le plus longtemps possible. En prime, les pièces sont confectionnées...

Safran sur les toits de Paris

[La vidéo des solutions] Du safran cultivé sur les toits de Paris

Quatre sœurs ont eu l'idée de planter leurs bulbes de Safran sur le toit d'un Monoprix du 13ème arrondissement. Ici pas de pesticide, ni d'irrigation, mais beaucoup d'attention. Car le safran, épice la plus chère au monde, est fragile. La récolte sera vendue en circuit ultra-court, quelques étages...