Publié le 09 juillet 2019

SOCIAL

Pact for Impact : un sommet international pour une économie sociale et inclusive

La France organise ces 10 et 11 juillet un sommet international dédié à l'Économie sociale et solidaire (ESS) et à l'Économie inclusive, baptisé Pact for Impact Summit. Sur le modèle des COP climatiques, les États doivent y signer une déclaration commune et s'engageront sur un certain nombre d'objectifs qui seront évalués lors des prochains sommets.

Christophe Itier haut commissaire a l economie sociale et solidaire et Marie Elve Poulx ministre Ministre deleguee au Developpement economique regional du Quebec
Christophe Itier, haut commissaire à l'économie sociale et solidaire présente Pact for Impact à Marie Elve Poulx ministre,Ministre déléguée au Développement économique régional du Québec lors de sa tournée en Amérique en avril 2019.
@Christophie Itier / Twitter

Pendant deux jours ces 10 et 11 juillet, la France va mettre l'accent sur l’économie sociale et solidaire (ESS) lors d'un sommet international qui se tient à Paris, au Quai Branly, à Paris. Baptisé Pact for Impact Summit, il s'inscrit dans la lignée du G7 est bénéficie du haut patronage du Président de la République. Il devrait réunir près de 400 personnes et plus de 30 États. Parmi ses objectifs: créer une alliance mondiale pour une économie sociale et inclusive.

C’est au siège de l’ONU à New York, le 16 avril dernier, que Christophe Itier, le Haut-Commissaire à l’ESS avait annoncé la tenue de cette rencontre. Dans le programme de l'événement, il précise son ambition: "Face aux nombreux défis écologiques et sociaux, présents et futurs - changement climatique, lutte contre inégalités, migration, sécurité alimentaire, transition démographique, accès à la santé et à l'éducation ... - nous avons la volonté de créer une nouvelle coalition avec tous les acteurs étatiques et la société civile, de porter au plus haut niveau une vision politique, de forts engagements et des mesures concrètes pour accélérer la développement de l'économie sociale et inclusive au niveau mondial niveau, afin d’élargir les solutions qu’il apporte au niveau local, et d'en faire un pilier de l'économie de demain".

Le sommet doit aboutir à une déclaration commune qui présentera des objectifs internationaux. Ceux-ci seront traduits, dans un second temps, en engagements nationaux volontaires des États impliqués, sur le modèle des contributions climatiques.

Des engagements présentés à l'ONU en septembre

L’événement organisé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, en partenariat avec le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères se tient sur deux jours. Le premier est destiné à dresser un état des lieux des besoins des acteurs afin de construire un lien entre ESS et Objectifs de développement durable (ODD). Le second est consacré à cinq ateliers thématiques destinés à définir un cadre institutionnel adapté, les alliances à construire et la façon de mesurer l’impact social et environnemental afin d'élaborer une feuille de route concrète.

"Il y a urgence à agir, et donc à nous doter d’une nouvelle ambition mondiale qui concilie la performance économique et l’impact social et environnemental. Les entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire et de l’Économie Inclusive peuvent jouer un rôle majeur d’accélérateur dans cette transformation globale, en quête de solutions pour un monde meilleur", précise le site dédié à Pact for Impact.

Lors de sa tournée en Amérique en début d'année, Christophe Itier a reçu le soutien de l’Uruguay, la Colombie ou encore le Québec. Les mesures de la feuille de route, qui émaneront du Pact for Impact Summit 2019, permettront d’inspirer les États dans la construction de leurs engagements. Ils auront deux mois pour définir leurs engagements afin de les signer à l’Assemblée Générale de l’ONU qui se tiendra du 17 au 30 septembre à New York. D'autres sommets Pact for Impact sont prévus dans les années à venir pour mesurer l’avancement de chacun.

Plaidoyer international fort

Pour ESS France, la chambre hexagonale de l’économie sociale et solidaire, l'alliance internationale est une opportunité à saisir pour développer une économie inclusive, partout dans le monde. "Il nous manquait un plaidoyer international fort pour l’ESS, qui puisse être porté par un nombre satisfaisant d’États, analyse Jérôme Saddier, président de l'organisation. Pact for Impact est innovant en ce sens car il offre un cadre formel qui a vocation à perdurer. Nous espérons qu'il permettra à l'ESS de franchir un pas supplémentaire".

Un groupe pilote sur l'ESS existe déjà au sein des Nations-Unies. Lancé en 2014,  le GPIESSS est présidé par la France. Il compte neuf États membres (France, Colombie, Costa Rica, Équateur, Grèce, Luxembourg, Maroc, Corée du Sud et Uruguay) et travaille sur un guide des politiques favorables à l’ESS, son financement et les mesures d'impact. "Mais il a perdu un peu de vigueur ces derniers temps, on espère que Pact for Impact va permettre de remobiliser les troupes. Même si nous aurions aimé être davantage impliqués dans l’organisation de l’événement, cela aurait facilité le travail", réagit Eva Cantele, coordinatrice de ESS forum International, co-secrétaire du groupe.

Concepcion Alvarez, @conce1 

 

Article initialement paru le 10 mai 2019, actualisé le 9 juillet 2019


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Economie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble des entreprises de toute nature. Celles qui font de l’insertion mais aussi les grandes mutuelles appartiennent à ce secteur qui représente 10 % du PIB et près de 10 % des emplois en France. Il nourrit les politiques d’achats responsables des grands groupes.

Chute emploi ess politiques publiqes secteur associatif

Les politiques publiques ont fait chuter l’emploi dans l’économie sociale et solidaire

Le secteur associatif, qui constitue le gros des effectifs de l'économie sociale et solidaire, a particulièrement souffert des politiques publiques mises en place ces dernières années. En 2017 et 2018, le secteur a supprimé plus de 16 000 emplois. Il est pourtant l'un des moteurs de l'économie quand...

Peches monnaie locale paris DR

Payer ses courses avec des Pêches, c’est possible à Paris !

À l'occasion du mois de l'économie sociale et solidaire (ESS), organisé en novembre, Novethic vous propose de découvrir la Pêche parisienne. Il ne s'agit pas du fruit, mais d'une monnaie locale, lancée d'abord à Montreuil en 2014 et diffusée depuis mai 2018 à d'autres arrondissements et villes de la...

Interrogation questionnement doute raison d etre pixabay

À l'heure de la loi Pacte, l’économie sociale et solidaire a-t-elle encore une raison d’être ?

Le mois de l’économie sociale et solidaire (ESS), organisé chaque année en novembre, célèbre sa douzième édition. Preuve que le secteur a encore besoin de se faire connaître du grand public, des décideurs politiques et des autres acteurs économiques. Alors que l’entreprise classique intègre de plus...

La terrasse les canaux ESS entrepreneurs solutions CA

[Reportage] À Paris, la terrasse des Canaux fait le plein d’entrepreneurs sociaux tout l’été

Jusqu’au 2 septembre, la terrasse des Canaux, la maison des économies solidaires et innovantes de Paris, va accueillir 150 initiatives qui dessinent le monde de demain. Zéro déchet, réemploi, solidarité, ou alimentation en circuit-court, Novethic s’est baladé sur les bords de l’Ourcq à la rencontre...