Publié le 11 février 2014

SOCIAL

« Mars veut 100% de cacao issu de sources certifiées d'ici 2020 »

Alors que la part de marché de chocolat équitable a connu une chute brusque en Allemagne avec 30% de vente en moins entre 2012 et 2011, Mars Allemagne s'apprête à utiliser le nouveau label de Fairtrade qui lui permet de ne certifier qu'un ingrédient de ses produits, le cacao. Thomas Bittinger, directeur général de Mars Chocolate Allemagne, nous explique pourquoi.

142174_GF.jpg
Thomas Bittinger

Mars Chocolate Allemagne va utiliser le nouveau label Fairtrade. Pourquoi se concentre-t-il uniquement sur l'Allemagne ?

Thomas Bittinger. Depuis 2012, il existe un partenariat entre Mars et Fairtrade au Royaume-Uni où notre produit «Maltesers» se trouve labélisé. L'engagement en Allemagne se comprend comme l'extension de ce partenariat. Il se trouve que l'Allemagne est le deuxième pays européen où Mars collabore avec Fairtrade. Maintenant, comme nous cherchons à accroître au sein de notre entreprise la part de cacao certifié, nous menons des échanges intensifs avec tous les certificateurs. Et et des coopérations dans d'autres pays ne sont pas exclues.

Quel produit va être concerné par le nouveau label ? Est-ce que le cacao utilisé à sa fabrication sera à 100 % équitable ?

A partir de 2015, Mars Chocolate Allemagne va acheter un volume de cacao certifié qui correspondra à la totalité du volume des ventes des barres Twix en Allemagne. Comme le nouveau programme de cacao de Fairtrade ne vise pas la labélisation du produit mais plus à l'augmentation des ventes de cacao équitable, la coopération ne se verra pas sur le produit.

Le nouveau label suscite des critiques. Ne craignez-vous pas qu'il puisse troubler les consommateurs ?

Mars a un objectif clair : 100% de cacao issu de sources certifiées d'ici 2020, partout dans le monde, sur toute la gamme de nos produits. Cet objectif, et non la certification de produits isolés, forment le noyau central de notre engagement et de notre communication. La condition pour cela est que tous les acteurs de la chaîne de production perçoivent des revenus décents et disposent de bonnes conditions de vie. Cela concerne en tout premier lieu les cultivateurs de cacao et leurs familles qui se trouvent au centre de notre stratégie de développement durable. Aussi, nous saluons explicitement le nouveau programme de Fairtrade parce qu'il s'applique précisément là où le besoin est le plus pressant : sur les parts de marché des petits cultivateurs de cacao. Ils pourront à l'avenir vendre plus de cacao certifié et ainsi toucher plus de primes qu'ils pourront investir dans leurs fermes et collectivités.

Travaillez-vous avec d'autres certificateurs ?

Nous travaillons étroitement avec les trois plus grandes organisations de certification - Rainforest Alliance, UTZ Certified et Fairtrade - et nous allons continuer à le faire.

Propos recueillis par Claire Stam
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Economie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble des entreprises de toute nature. Celles qui font de l’insertion mais aussi les grandes mutuelles appartiennent à ce secteur qui représente 10 % du PIB et près de 10 % des emplois en France. Il nourrit les politiques d’achats responsables des grands groupes.

E S S

Les entreprises de l’Économie sociale et solidaire sont plus résilientes face à la crise sanitaire et l’instabilité économique

Les chiffres sont unanimes. Les structures de l’économie sociale et solidaire, contre tout attente, résistent mieux aux turbulences économiques liées à la crise sanitaire. Une résilience dont les causes sont à trouver dans leur modèle économique, qui depuis très longtemps tente d’allier rentabilité,...

Stop aux coupures electricite

EDF met fin aux coupures d'électricité, "un jour historique" selon la Fondation Abbé Pierre

En cas d'impayés, EDF vient de s'engager à fournir une faible puissance pour garantir les "usages essentiels" dans les foyers. Une décision inédite qui n’est toutefois pas suffisante pour se chauffer. Avant lui, le petit opérateur Plüm avait déjà pris cet engagement.

Carteco

Économie circulaire : Cartéco recense 1 500 acteurs clés de l’économie sociale et solidaire près de chez vous

L’Économie sociale et solidaire (ESS), de par son nom, ne laisse pas toujours entendre sa forte implication en matière de transition écologique. Et en particulier son implication dans l’économie circulaire. La "Cartéco", une carte collaborative, doit montrer la vitalité de cette activité à travers...

Le plan de relance fait la part belle à l’Économie sociale et solidaire, secouée par le Covid-19

Le plan de relance, présenté la semaine dernière, va consacrer 1,3 milliard d’euros à l’économie sociale et solidaire (ESS) sur deux ans. Un secteur qui a été très affecté par la crise mais sur lequel le gouvernement compte pour relancer l’emploi assure Olivia Grégoire, nouvelle secrétaire d’État à...