Publié le 06 novembre 2019

SOCIAL

À l'heure de la loi Pacte, l’économie sociale et solidaire a-t-elle encore une raison d’être ?

Le mois de l’économie sociale et solidaire (ESS), organisé chaque année en novembre, célèbre sa douzième édition. Preuve que le secteur a encore besoin de se faire connaître du grand public, des décideurs politiques et des autres acteurs économiques. Alors que l’entreprise classique intègre de plus en plus les notions de responsabilité sociétale et environnementale, l’ESS doit elle aussi se réformer pour être (enfin) reconnue à sa juste valeur.

Interrogation questionnement doute raison d etre pixabay
L'ESS peine encore à être reconnue à l'heure où les entreprises classiques tendent à être plus responsables.
@CC0

Qui selon vous de Veja, fabricant de baskets écolos, ou du Crédit agricole fait partie de l’économie sociale et solidaire (ESS) ? Il y a fort à parier qu’une majorité optera pour Veja qui connaît un succès fou. Et pourtant, le fabricant de chaussures est une entreprise "classique" (SARL) dont le business model est basé sur la transparence, le sourcing des matières premières, des conditions de travail et de rémunération dignes… En bref, une entreprise responsable, mais pas ESS.

En revanche, Crédit agricole, pointé du doigt pour ses investissements dans les énergies fossiles, fait bel et bien partie de l’ESS du fait de son statut historique de banque coopérative. "Il est évident que le statut ne fait pas la vertu et que certaines entreprises n’ont pas leur place au sein de l’ESS, estime Philippe Frémeaux, éditorialiste chez Alternatives économiques (1). Il y a un combat à mener pour que l’ESS soit plus exemplaire".

L'ESS, grande incomprise

Ce débat est d’autant plus d’actualité que nous assistons à une moralisation de l’entreprise classique. Celle-ci survient à travers le développement de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE), de la prise en compte des objectifs de développement durable (ODD) ou encore de l’adoption de la loi Pacte qui crée le statut d’entreprise à mission. "Cette réflexion sur la réforme de l’entreprise n’est pas nouvelle et nous sommes encore loin d’une transformation massive des modèles économiques, tempère l'historien Timothée Duverger. Le rapport Sudrot de 1975, qui appelait à la création d’une entreprise à but non lucratif, avait par exemple permis la résurgence de l’économie sociale." 

Mais aujourd'hui, l’ESS est quasiment exclue des discussions. Il n’y a qu’à lire ce paragraphe du rapport Notat-Sénart sur l’entreprise à mission : "Si l’Économie sociale et solidaire (ESS) a constitué une 'troisième voie' entre l’action publique et l’économie de marché, il semble qu’une autre voie puisse se dessiner, celle d’une économie responsable, parvenant à concilier le but lucratif et la prise en compte des impacts sociaux et environnementaux."

"L’ESS est considérée comme une économie vieillotte et poussiéreuse parce qu’elle n’est pas assez connue et comprise, analyse Nadine Richez-Battesti, spécialiste de l’économie sociale et solidaire. Pourtant, elle aurait un rôle à jouer dans ce mouvement de moralisation de l’entreprise de par ses principes de gouvernance démocratique avec le principe d'une personne égale une voix ou de non-lucrativité permettant que tous les excédents soient utilisés dans une logique de pérennisation.   

L'ESS est partout sans qu'on le sache

La très grande hétérogénéité du secteur, qui inclut les associations, les mutuelles, les fondations, les coopératives et les entreprises solidaires, contribue fortement à son manque de visibilité et de reconnaissance. "Mais finalement faut-il le regretter ? interroge Jérôme Saddier, le président d’ESS France, la chambre française de l'économie sociale et solidaire, et de l'Avise. L’ESS est partout autour de nous sans que nous le sachions, c’est le signe de sa réussite. Elle a contribué à créer la banque de détail, la distribution commerciale, les services assurantiels… Par contre, ça ne signifie pas qu’on ne doive pas se réinterroger."

Parmi les grands chantiers à venir, ESS France souhaite une plus forte implication du secteur dans la transition écologique et sociale. Elle espère aussi une meilleure reconnaissance des politiques publiques. Il y a deux ans, Nicolas Hulot avait lancé le mois de l’ESS en appelant à ce que cette économie devienne la norme. Force est de constater qu’il n’aura pas été écouté sur ce sujet-là. Gel des contrats aidés, réforme du mécénat d’entreprise, baisse des dons suite aux réformes fiscales, contraction des finances publiques, l’ESS reçoit mauvais coup sur mauvais coup.      

Concepcion Alvarez @conce1

(1) Alternatives Économiques organise les journées de "L’économie autrement", à Dijon, les 29 et 30 novembre prochains.


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Pact for Impact : un sommet international pour une économie sociale et inclusive

La France organise ces 10 et 11 juillet un sommet international dédié à l'Économie sociale et solidaire (ESS) et à l'Économie inclusive, baptisé Pact for Impact Summit. Sur le modèle des COP climatiques, les États doivent y signer une déclaration commune et s'engageront sur un certain...

Pour la première fois, la France se dote d’une stratégie globale pour l’économie sociale et solidaire

Le gouvernement a enfin présenté son Pacte de croissance pour l’économie sociale et solidaire (ESS). Le nouveau ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a tenu à rappeler que l’ESS devait être au cœur de toutes les politiques publiques. Un vœu qui se traduit dans 34 mesures...

ESS : 20 territoires, pionniers de l’innovation sociale, labellisés French Impact

Trois régions, un département, huit territoires urbains, quatre territoires ruraux, un territoire d'outre-mer et le territoire olympique... Au total, vingt territoires français viennent d'être labellisés "French Impact", la bannière qui regroupe les acteurs de l'économie sociale et...

Un an après, les lauréats du label French Impact ont gagné en efficacité et en visibilité

Il y a un an, 22 entreprises pionnières de l'économie sociale et solidaire étaient labellisées French Impact. Novethic fait le point avec quelques-unes des lauréates pour savoir ce qui a changé pour elles. Toutes saluent un dispositif qui les aide à exister aux côtés des mastodontes de...

L’économie sociale et solidaire veut pousser ses modèles de mobilités inclusives qui ont fait leurs preuves

Covoiturage coopératif et solidaire, stage de vélo, apprentissage à l'usage des transports en commun, garages solidaires, auto-écoles sociales, etc. Des alternatives au règne du tout voiture se développent un peu partout en région avec, à la manette, les acteurs de l’économie sociale et...

SOCIAL

Economie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble des entreprises de toute nature. Celles qui font de l’insertion mais aussi les grandes mutuelles appartiennent à ce secteur qui représente 10 % du PIB et près de 10 % des emplois en France. Il nourrit les politiques d’achats responsables des grands groupes.

Chute emploi ess politiques publiqes secteur associatif

Les politiques publiques ont fait chuter l’emploi dans l’économie sociale et solidaire

Le secteur associatif, qui constitue le gros des effectifs de l'économie sociale et solidaire, a particulièrement souffert des politiques publiques mises en place ces dernières années. En 2017 et 2018, le secteur a supprimé plus de 16 000 emplois. Il est pourtant l'un des moteurs de l'économie quand...

Peches monnaie locale paris DR

Payer ses courses avec des Pêches, c’est possible à Paris !

À l'occasion du mois de l'économie sociale et solidaire (ESS), organisé en novembre, Novethic vous propose de découvrir la Pêche parisienne. Il ne s'agit pas du fruit, mais d'une monnaie locale, lancée d'abord à Montreuil en 2014 et diffusée depuis mai 2018 à d'autres arrondissements et villes de la...

Interrogation questionnement doute raison d etre pixabay

À l'heure de la loi Pacte, l’économie sociale et solidaire a-t-elle encore une raison d’être ?

Le mois de l’économie sociale et solidaire (ESS), organisé chaque année en novembre, célèbre sa douzième édition. Preuve que le secteur a encore besoin de se faire connaître du grand public, des décideurs politiques et des autres acteurs économiques. Alors que l’entreprise classique intègre de plus...

La terrasse les canaux ESS entrepreneurs solutions CA

[Reportage] À Paris, la terrasse des Canaux fait le plein d’entrepreneurs sociaux tout l’été

Jusqu’au 2 septembre, la terrasse des Canaux, la maison des économies solidaires et innovantes de Paris, va accueillir 150 initiatives qui dessinent le monde de demain. Zéro déchet, réemploi, solidarité, ou alimentation en circuit-court, Novethic s’est baladé sur les bords de l’Ourcq à la rencontre...