Publié le 27 juillet 2017

SOCIAL

[VIDEO] La Nef, la banque éthique qui donne du sens à votre épargne

C'est un nouveau rapport à l'argent que propose la Nef. Cette banque éthique ne finance que des projets sociaux et environnementaux grâce à l'épargne de ses 40 000 clients particuliers. Ici, pas de spéculation, l'enjeu est avant tout de créer "les conditions d'une société plus juste et plus durable". Une bouffée d'air pour les entrepreneurs qui peinent parfois à trouver des financements auprès de banques classiques. 

Nef facade cooperative siege sociale Vaux en Velin NEF
Le siège social de la Nef à Vaux-en-Velin.
La Nef

Il n’y a ni dorure, ni hall d’entrée grandiose dans les locaux de la Nef situés dans le 10ème arrondissement de Paris. "À la Nef, rien ne ressemble à une banque classique", prévient Amandine Albizzati, directrice des relations institutionnelles de cette banque éthique.

Créée à la fin des années 1970, la Nef compte désormais plus de 40 000 épargnants particuliers désireux de donner du sens à leur argent. Ici, les projets financés sont tous respectueux de l’humain et de l’environnement, assure-t-on.

"On finance aujourd’hui 2000 entreprises sous forme de crédits et 400 nouveaux projets par an", explique Amandine Albizzati. Cela va de l’ouverture d’une boulangerie bio en Auvergne Rhône Alpes à la création d’une ressourcerie en Normandie, en passant par le développement d’une société de production d’énergies vertes. Plusieurs critères sont retenus : l’impact positif des projets sur l’environnement et la société, la démarche des entrepreneurs, leur impact local et territorial... La moitié des projets financés par la Nef sont des créations d’entreprises.

La transparence de l'argent, au cœur de la Nef

Et les épargnants peuvent connaître la destination de leur argent. "Le principe de la Nef c’est la transparence de la circulation de l’argent. Cette transparence est un moyen pour l’épargnant d’exercer sa propre responsabilité sur l’usage de son argent", souligne Amandine Albizzati.

L’enjeu est aussi d’introduire un nouveau rapport à l’argent. À la Nef, ce dernier est d’abord un "lien social et un lien de confiance" entre les hommes et les femmes, "un levier de transformation sociale ". Ici, pas de spéculation. Les taux sont d'ailleurs plus bas qu’ailleurs, 0,10% pour le livret d’épargne, avec la possibilité de redistribuer ses intérêts à des associations partenaires.

La Nef veut changer d'échelle

"La collecte fonctionne très bien à la Nef", assure la directrice des relations institutionnelles. "L’enjeu pour nous est de réemployer cet argent pas seulement dans des créations d’entreprises, mais aussi dans le développement de structures plus conséquentes. On peut maintenant financer des projets avec prêts jusqu’à 4 millions d’euros".

Une petite révolution pour cette structure due à l'extension de son agrément bancaire. La Nef est régulée comme une banque mais elle n'a pas encore tous les attributs d'une banque classique. Depuis l'année dernière, elle peut proposer aux professionnels des comptes courants en ligne mais pas encore aux particuliers. "Ça viendra!", assure Amandine Albizzati, "le temps de faire nos preuves avec les professionnels". 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Economie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble des entreprises de toute nature. Celles qui font de l’insertion mais aussi les grandes mutuelles appartiennent à ce secteur qui représente 10 % du PIB et près de 10 % des emplois en France. Il nourrit les politiques d’achats responsables des grands groupes.

Christophe Itier Pacte ESS MTES

Pour la première fois, la France se dote d’une stratégie globale pour l’économie sociale et solidaire

Le gouvernement a enfin présenté son Pacte de croissance pour l’économie sociale et solidaire (ESS). Le nouveau ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a tenu à rappeler que l’ESS devait être au cœur de toutes les politiques publiques. Un vœu qui se traduit dans 34 mesures annoncées...

Mois de less 2017 MTES

Un an après les promesses du gouvernement, où est passée l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?

Il y a un an, le Mois de l’Économie sociale et solidaire (ESS), organisé tous les ans en novembre, était lancé en grande pompe par Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition écologique et solidaire, et Christophe Itier, Haut-commissaire à l’ESS, avec à la clé tout un tas d’annonces...

Entreprise cooperative istock

Les coopératives confirment leur essor et créent de l’emploi en France

Les coopératives ont encore du mal à se faire une place dans le paysage économique français, mais elles creusent peu à peu leur sillon. En 2017, elles ont créé 4 000 emplois supplémentaires, et 300 nouvelles entreprises ont vu le jour, le quart d'entre elles en transmission ou reprise d’entreprises...

Mesure impact social evaluation ESS istock erhui1979

Les acteurs de l’économie sociale et solidaire sont de plus en plus nombreux à mesurer leur impact

Le dernier baromètre KPMG sur les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) montre qu’une majorité d’acteurs se dote d'outils pour mesurer leur impact. Une façon de fidéliser leurs partenaires, de mieux communiquer à l’extérieur et d’améliorer leur action.