Publié le 31 octobre 2017

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[INFOGRAPHIE] Que pèse l'économie sociale et solidaire en France ?

Le mois de l'économie sociale et solidaire (ESS) démarre le 1er novembre. Depuis dix ans maintenant, ce mois  est consacré à faire connaître cette économie qui se développe en parallèle de l'économie capitaliste classique. Encore méconnue du grand public, l'ESS représente pourtant 10 % du PIB français et 14 % de l'emploi privé. 

Nicolas Hulot lors du lancement du mois de l'ESS.
DR

"Je rêve que les domaines de l'exception deviennent demain la norme", a lancé Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, lors du lancement officiel du mois de l'Économie sociale et solidaire (ESS), mercredi 25 octobre. Parmi ces domaines, on trouve la bio, les énergies renouvelables mais aussi l'ESS. Et dans ce dernier secteur, "l'exception est assez énorme", plaisante Nicolas Hulot. 

L'ESS pèse en effet 10 % du PIB français, emploie plus de 2,3 millions de salariés et s'apprête à vivre un important renouvellement avec 700 000 départs en retraite prévus à l'horizon 2025. Les secteurs des services à la personne mais aussi de l'enseignement ou encore de la santé seront les principaux pourvoyeurs d'emplois, des activités où la main d'oeuvre est importante. 

Aujourd'hui, près de 165 000 organisations se revendiquent de l'ESS, principalement des associations, auxquelles il faut ajouter les toutes nouvelles sociétés commerciales labellisées grâce à la loi du 31 juillet 2014. L'Insee en recensait 236 en avril 2017. 

Enfin, cette économie se distingue par un taux élevé de satisfaction au travail. "L'ESS est un foyer d'inspiration qui bouleverse les codes de l'économie traditionnelle, a salué Nicolas Hulot. Vous contribuez à l'économie et à l'emploi, vous recrutez des talents, vous créez du lien social et vous redonnez du sens aux salariés qui sont, c'est tellement rare, heureux de se rendre au travail", a-t-il déclaré aux acteurs réunis à l'hôtel de Roquelaure à Paris.

Infographie ess 

Tout au long du mois de novembre, près de 2 000 événements - portes ouvertes, conférences, films... - seront organisés dans toute la France pour faire connaître cette économie. "Cette année pour les dix ans, nous allons revenir un peu en arrière et montrer ce que nous avons fait", explique Marie-Martine Lips, présidente du Conseil national des chambres de l'ESS (CNCress). Un guide des bonnes pratiques de l'ESS a également été publié et part "en tournée" pendant quatre mois dans une quinzaine de régions françaises.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Economie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble des entreprises de toute nature. Celles qui font de l’insertion mais aussi les grandes mutuelles appartiennent à ce secteur qui représente 10 % du PIB et près de 10 % des emplois en France. Il nourrit les politiques d’achats responsables des grands groupes.

Carteco

Économie circulaire : Cartéco recense 1 500 acteurs clés de l’économie sociale et solidaire près de chez vous

L’Économie sociale et solidaire (ESS), de par son nom, ne laisse pas toujours entendre sa forte implication en matière de transition écologique. Et en particulier son implication dans l’économie circulaire. La "Cartéco", une carte collaborative, doit montrer la vitalité de cette activité à travers...

Le plan de relance fait la part belle à l’Économie sociale et solidaire, secouée par le Covid-19

Le plan de relance, présenté la semaine dernière, va consacrer 1,3 milliard d’euros à l’économie sociale et solidaire (ESS) sur deux ans. Un secteur qui a été très affecté par la crise mais sur lequel le gouvernement compte pour relancer l’emploi assure Olivia Grégoire, nouvelle secrétaire d’État à...

Vincent Lindon taxe Jean Valjean

Plus de cinq millions de vues pour l’appel de Vincent Lindon à prendre aux riches pour donner aux pauvres

Les inégalités sociales ont explosé avec la pandémie du Covid-19. La Seine Saint Denis, département le plus pauvre de France, est celui qui a payé le tribut le plus lourd à la maladie. C’est aussi la que les files d’attente aux distributions alimentaires s’allongent. Le comédien Vincent Lindon a...

La ruche qui dit oui uberisation ESS

Quand l’ubérisation frappe aussi l'économie sociale et solidaire

Quel point commun y a-t-il entre La ruche qui dit oui, qui a popularisé la vente de produits alimentaires en circuit-court, et Uber, le géant californien du VTC ? À l'instar des chauffeurs de la plateforme Uber, les responsables de ruches sont pour la plupart des auto-entrepreneurs rémunérés sur...