Publié le 28 février 2018

SOCIAL

[FRENCH IMPACT] BNP Paribas se rêve en principale banque de l’entrepreneuriat social

Chaque semaine, Novethic vous fait découvrir un acteur clé du monde de l’économie sociale et solidaire désormais rassemblé sous la bannière French Impact. Aujourd'hui, retrouvons BNP Paribas qui veut accompagner un nouvel entrepreneur social sur quatre d’ici 2020. La première banque française a déployé un plan d’action baptisé "Act for Impact" pour accélérer le développement de ces entreprises qui allient rentabilité et performance sociale. 

Makes things happen entrepreneuriat social
BNP accompagne déjà plus de 500 entrepreneurs sociaux à ce jour.

Quel lien peut-il y avoir entre BNP Paribas, première banque française, et Simplon, une entreprise sociale qui forme au numérique des réfugiés, des adolescents en marge du système scolaire ou encore des chômeurs longue durée ? A priori aucun. Mais en réalité, les deux structures sont très connectées.

C'est en raison de son caractère social que Simplon a pu bénéficier de financements de BNP. La banque a même pris en apprentissage des personnes réfugiées formées par l'entreprise sociale. "Ils se sont vraiment mouillés en montrant l’exemple et en faisant le lien avec leurs besoins en interne, se félicite Frédéric Bardeau, l’un des co-fondateurs. Par ailleurs, sans leur financement, nous n’aurions pas pu adresser ce public-là car il ne rentrait dans aucune case."

Chausser de nouvelles lunettes

Cet exemple illustre ce que fait BNP depuis plusieurs années pour développer l’entrepreneuriat social. "Dès 2012, nous avons senti qu’il y avait un engouement pour l'entreprenariat social dans les grandes écoles et au sein des nouvelles startup, témoigne Raphaèle Leroy, directrice de l’engagement d’entreprise au sein de la banque de détail BNP. Nous avons tout de suite eu la conviction que ces nouveaux entrepreneurs allaient jouer un rôle important dans l’économie et nous nous sommes demandés comment les accompagner et appréhender ce marché." 

Le premier enjeu a consisté à définir les enjeux spécifiques au secteur, complètement atypiques par rapport aux entreprises classiques, puisqu’il leur faut allier performances économique et environnementale ou sociale. "Nos chargés d’affaires ont dû chausser de nouvelles lunettes pour lire différemment les bilans d’entreprises. Nous avons repensé nos métiers car nous sommes convaincus que notre destin est intimement lié à ce qui se passe sur le territoire. Nous ne pouvons pas être hors-sol", poursuit Raphaèle Leroy. Aujourd’hui, 80 chargés d’affaires sont spécialisés dans cette thématique.

Facilitateur de connexions

En ce début d’année, BNP Paribas, dans la foulée du French Impact lancé par le gouvernement, a dévoilé un plan d’action baptisé Act for impact afin de rassembler sous une même bannière l’ensemble de ses services et solutions dédiés à l’économie sociale et solidaire. L’un des objectifs ambitieux de ce plan est d’accompagner un nouvel entrepreneur social sur quatre d’ici 2020. Plus de 500 entrepreneurs sont déjà suivis à ce jour, représentant 300 millions d’euros d’encours de crédits.

Outre des services de financement, Act for Impact proposera également au sein de ses agences locales en régions des espaces dédiés aux acteurs de l’entrepreneuriat social - réseaux, associations, acteurs publics, financeurs, incubateurs, entrepreneurs, chargés d’affaires, - sous la forme de "hubs" afin de permettre aux entreprises à impact social de changer d’échelle. "Nous voulons être un facilitateur de connexions car c’est le rôle de la banque, assure Raphaèle Leroy. En soutenant ces entreprises, nous avons un impact positif sur la société et nous contribuons à son changement." 

Un changement qui est également en cours au sein même de la banque. "Notre ambition est de mettre les enjeux environnementaux et sociaux au cœur de notre stratégie", conclut la responsable de l’Engagement. Un hackathon autour des problématiques d’entreprises sociales a même été organisé l’année dernière afin de sensibiliser l’ensemble des collaborateurs. Et modifier leur façon de penser la finance. 

Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Economie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire (ESS) rassemble des entreprises de toute nature. Celles qui font de l’insertion mais aussi les grandes mutuelles appartiennent à ce secteur qui représente 10 % du PIB et près de 10 % des emplois en France. Il nourrit les politiques d’achats responsables des grands groupes.

Est ensemble french impact

French Impact : le 93 parie sur l’économie sociale et solidaire pour se développer

Le territoire Est Ensemble, qui regroupe neuf communes de Seine-Saint-Denis (93), fait partie des 20 pionniers French Impact labellisés par le gouvernement fin février. Les entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) y sont largement représentées avec entre autres Baluchon, Moulinot,...

Territoires french impact French impact

ESS : 20 territoires, pionniers de l’innovation sociale, labellisés French Impact

Trois régions, un département, huit territoires urbains, quatre territoires ruraux, un territoire d'outre-mer et le territoire olympique... Au total, vingt territoires français viennent d'être labellisés "French Impact", la bannière qui regroupe les acteurs de l'économie sociale et solidaire (ESS)....

Maj 9 paris2024 09 champs elyseues finale v4

[Calendrier de l’Avent] Jeux olympiques de 2024 : Paris mise sur l’économie sociale et solidaire

Paris s’est engagé à organiser les premiers Jeux inclusifs et solidaires de l’histoire. Pour cela, la capitale française compte sur les quelque 13 000 entreprises de l’économie sociale et solidaire franciliennes. Jusqu’à Noël, Novethic vous propose d’ouvrir une case de son calendrier de l’Avent....

Christophe Itier Pacte ESS MTES

Pour la première fois, la France se dote d’une stratégie globale pour l’économie sociale et solidaire

Le gouvernement a enfin présenté son Pacte de croissance pour l’économie sociale et solidaire (ESS). Le nouveau ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a tenu à rappeler que l’ESS devait être au cœur de toutes les politiques publiques. Un vœu qui se traduit dans 34 mesures annoncées...