Publié le 27 juillet 2017

SOCIAL

Robot sexuel programmé pour être violé : Quelle responsabilité sociétale du fabricant ?

L'entreprise américaine True Companion a conçu un robot sexuel nommé Roxxy programmé pour résister aux attouchements. Pour la Fondation de la robotique responsable, ce modèle participe à la banalisation du viol et met en exergue les dérives du secteur.

Ce robot sexuel, conçu par la société True Companion, possède une fonction la faisant résister aux attouchements de son propriétaire.
ROBYN BECK / AFP

Elle s’appelle Roxxy. Ce robot sexuel est commercialisé par l’entreprise américaine True Companion, spécialiste du secteur. Vendu environ 10 000 dollars, cet humanoïde utilisé comme sextoy possède plusieurs personnalités, dont une appelée "Frigid Farrah". Elle est décrite comme "réservée et timide" et programmée pour résister à des attouchements. "Si vous touchez ses parties intimes, il est plus que probable qu’elle n’appréciera pas vos avances", note le fabricant, qui a depuis retiré cette phrase de la description du produit.

Pour Laura Bates, féministe aux États-Unis, l’absence de "consentement" du robot revient à simuler un viol. Dans une tribune, publiée dans le New York Times, elle rappelle que le "viol n’est pas un acte ou une passion sexuelle. C’est un crime violent", et de poursuivre : "On ne devrait plus encourager les violeurs à trouver de supposés exutoires sûrs. Ou alors nous devrions aussi aider les meurtriers en leur donnant des mannequins réalistes et couverts de sang à poignarder".

True Companion nie les accusations

Devant le tollé provoqué par ce nouveau robot, True Companion a publié un communiqué dans lequel il nie les accusations et dénonce des extrapolations. "Notre robot n’est pas programmé pour participer scénarios de viol", affirme-t-il, "Frigide Farrah donne son avis ou son ressenti, comme n’importe quelle personne lors d’un rencard".  

En juillet, la Fondation pour une robotique responsable mettait en garde contre de possibles dérives de ces nouveaux robots sexuels. Elle notait, dans un rapport, que les robots présentés comme frigides participaient à la culture du viol. "L’idée, c’est que des robots résisteraient à vos avances sexuelles donc que vous pourriez les violer".

"Imagine-t-on laisser un raciste abuser d'un robot de couleur?"

Le robot Roxxy possède une autre personnalité nommée Yoko Young, accusée cette fois de participer à la pédophilie car "Elle est, oh, tellement jeune (à peine 18 ans) et attend que vous lui donniez des cours", décrit True Companion. D'aucuns y voient la possibilité pour des pédophiles d'avoir un exutoire à leur déviance. 

"Traiter les pédophiles avec des robots sexuels est une idée douteuse et répugnante. Imaginez traiter le racisme en laissant un xénophobe abuser d’un robot de couleur. Cela fonctionnerait ? Probablement pas", estime Patrick Lin, professeur de philosophie et de robot éthique. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Plateforme gaziere qatar Marc Roussel TOTAL

Sanctions du Parlement européen et gaz qatari : un cocktail explosif aux effets puissants

Le Qatargate déstabilise le Parlement européen mais pourrait aussi aggraver la crise énergétique. L’État du Golfe qui a fait de la Coupe du monde l’emblème de sa stratégie de soft power, a clairement dit que les accusations de corruption contre lui pourraient avoir un "effet négatif sur la sécurité...

Mangrove saint laurent du maroni

Un projet de centrale solaire en Guyane montre la difficile prise en compte des droits des peuples autochtones

Les chantiers de la centrale solaire à hydrogène CEOG en Guyane ont commencé. Ce projet était très attendu pour répondre aux problématiques de sécurité énergétique et aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre du département français d'Outre-mer. Cependant, les peuples...

Fifa Qatar 2022 coupe du monde football Giuseppe Cacace AFP

Qatar 2022 : la Coupe du monde, championne des controverses

Il s’agit de l’un des événements sportifs les plus attendus de la planète. Et aussi l’un des plus controversés. Droits humains élémentaires non respectés, soupçons de corruption, bilan climatique catastrophique… les dossiers pesant sur la Coupe du monde au Qatar se révèlent particulièrement lourds...

Qatar Vinci

Qatar 2022 : avec la mise en examen de Vinci, les controverses se multiplient à l’approche de la Coupe du monde

Travail forcé, mauvaises conditions d’hébergement, réduction en servitude… une filiale de Vinci vient d’être mise en examen en raison de ses pratiques sociales sur ses chantiers au Qatar, accusations que le groupe de BTP réfute. À seulement quelques jours de l’ouverture de la Coupe du monde, alors...