Publié le 26 juillet 2017

SOCIAL

Une cyberattaque mondiale aussi coûteuse que les pires catastrophes naturelles

Une cyberattaque mondiale provoquerait, en moyenne, 53 milliards de pertes économiques, selon une nouvelle étude publiée par Lloyd's. Soit autant que le coût des dégâts provoqués par l'ouragan Sandy sur la côte est des États-Unis et les Caraïbes en 2012.


Les pertes économiques liées aux cyberattaques seraient aussi lourdes que celles dues aux catastrophes naturelles. Le géant londonien de l'assurance Lloyd’s et le cabinet Cayence, spécialiste de la modélisation du cyber-risque, ont estimé, dans une étude publiée en juillet (1), les pertes économiques liées à une cyberattaque mondiale. Elles s'élèvent à 53 milliards de dollars en moyenne (46 milliards d’euros), soit autant que les dégâts provoqués par l’ouragan Sandy en 2012, qui avait touché les Caraïbes et la côte est des États-Unis.

"Tout comme certaines des pires catastrophes naturelles, les incidents sont susceptibles d’avoir de graves répercussions sur les entreprises et les économies", analyse pour l’agence Reuters Inga Beale, directrice générale de Lloyd’s. Deux scénarios de cyberattaques ont été retenus. Le premier suppose le piratage d’un fournisseur de services de cloud (informatique dématérialisée), entraînant une interruption des services auprès des clients.

Une attaque importante mais rapidement contrée limiterait les dégâts à 4,6 milliards de dollars. Mais si le retour à la normale est plus long les sommes s'envolent. Lloyd’s et Cayence estiment les dommages entre 15 et 121 milliards de dollars !

En 2016, les cyberattaques ont coûté 450 milliards de dollars

Le second scénario concerne les attaques ciblant le système d’exploitation des ordinateurs, comme ce fut le cas des deux dernières cyberattaques mondiales. Ici, les pertes sont moins lourdes. Elles sont estimées entre 9,7 milliards de dollars et 28,7 milliards selon l’importance de l’événement. La cyberattaque Petya, par exemple, qui a touché plusieurs entreprises (Saint-Gobain, Auchan, la SNCF...), a provoqué une baisse de 3% du chiffre d’affaires trimestriel de Mondelez, géant de l’agroalimentaire qui détient Lu, Milka ou encore Oreo. Le piratage avait affecté tous ses services de livraisons de produits ainsi que ses facturations.

Au total, selon les auteurs de l’étude, sur l’année 2016 les cyberattaques "ont coûté 450 milliards de dollars aux entreprises à l’échelle mondiale" et dans ce domaine, l’étude souligne un déficit d’assurance. 17% des pertes lors d’un piratage de cloud sont couvertes et seulement 7% dans le cas d’un piratage du système d’exploitation. 

Marina Fabre @fabre_marina

(1) Étude de Lloyd


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Dubai istock Delpixart

Dubaï : scandales financiers et sexuels derrière l’affiche touristique à base d’immobilier de luxe

#DubaïUncovered (démasquée) et #PortaPotty Gate sont le nom des deux scandales qui ont frappé en quelques jours l’émirat de Dubaï. Ils ont révélé la face sombre, plutôt fangeuse, de ce confetti géographique bling bling qui mise sur son immobilier de luxe et son opacité financière pour attirer les...

Mode durable ronstik Istock 01

Catherine Dauriac, Fashion Révolution : "Notre civilisation est addict à la mode, encore plus qu'au sucre"

Comment nous libérer de notre addiction à la mode qui fait tant de ravages, autant humains qu'écologiques ? Dans son dernier ouvrage*, la spécialiste Catherine Dauriac donne à voir l'ampleur des dégâts et propose des pistes d'actions pour sortir de ce système mortifère neuf ans après l'effondrement...

Mcdonalds CC0

Travail forcé, harcèlement sexuel, abus de pesticides…McDonald’s attaqué en France sur son devoir de vigilance

Des syndicats français et brésiliens dénoncent les délits commis par McDonald’s et certains de ses fournisseurs. En vertu du devoir de vigilance, les organisations estiment que le roi du fast food doit faire respecter le droit sur l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement. McDonald's France récuse...

Le groupe Rocher attaqué en justice sur son devoir de vigilance par d’anciens salariés, une première

34 ex-employés de Kosan Kozmetik, la filiale turque du groupe Rocher, s'associent au syndicat Petrol-Iş et aux ONG Sherpa et ActionAid France. Ensemble, ils accusent le géant des cosmétiques français d’atteinte aux droits humains. Les plaignants estiment que la maison-mère Rocher n’a pas fait...