Publié le 26 juillet 2017

SOCIAL

Une cyberattaque mondiale aussi coûteuse que les pires catastrophes naturelles

Une cyberattaque mondiale provoquerait, en moyenne, 53 milliards de pertes économiques, selon une nouvelle étude publiée par Lloyd's. Soit autant que le coût des dégâts provoqués par l'ouragan Sandy sur la côte est des États-Unis et les Caraïbes en 2012.


Les pertes économiques liées aux cyberattaques seraient aussi lourdes que celles dues aux catastrophes naturelles. Le géant londonien de l'assurance Lloyd’s et le cabinet Cayence, spécialiste de la modélisation du cyber-risque, ont estimé, dans une étude publiée en juillet (1), les pertes économiques liées à une cyberattaque mondiale. Elles s'élèvent à 53 milliards de dollars en moyenne (46 milliards d’euros), soit autant que les dégâts provoqués par l’ouragan Sandy en 2012, qui avait touché les Caraïbes et la côte est des États-Unis.

"Tout comme certaines des pires catastrophes naturelles, les incidents sont susceptibles d’avoir de graves répercussions sur les entreprises et les économies", analyse pour l’agence Reuters Inga Beale, directrice générale de Lloyd’s. Deux scénarios de cyberattaques ont été retenus. Le premier suppose le piratage d’un fournisseur de services de cloud (informatique dématérialisée), entraînant une interruption des services auprès des clients.

Une attaque importante mais rapidement contrée limiterait les dégâts à 4,6 milliards de dollars. Mais si le retour à la normale est plus long les sommes s'envolent. Lloyd’s et Cayence estiment les dommages entre 15 et 121 milliards de dollars !

En 2016, les cyberattaques ont coûté 450 milliards de dollars

Le second scénario concerne les attaques ciblant le système d’exploitation des ordinateurs, comme ce fut le cas des deux dernières cyberattaques mondiales. Ici, les pertes sont moins lourdes. Elles sont estimées entre 9,7 milliards de dollars et 28,7 milliards selon l’importance de l’événement. La cyberattaque Petya, par exemple, qui a touché plusieurs entreprises (Saint-Gobain, Auchan, la SNCF...), a provoqué une baisse de 3% du chiffre d’affaires trimestriel de Mondelez, géant de l’agroalimentaire qui détient Lu, Milka ou encore Oreo. Le piratage avait affecté tous ses services de livraisons de produits ainsi que ses facturations.

Au total, selon les auteurs de l’étude, sur l’année 2016 les cyberattaques "ont coûté 450 milliards de dollars aux entreprises à l’échelle mondiale" et dans ce domaine, l’étude souligne un déficit d’assurance. 17% des pertes lors d’un piratage de cloud sont couvertes et seulement 7% dans le cas d’un piratage du système d’exploitation. 

Marina Fabre @fabre_marina

(1) Étude de Lloyd


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

wdstock / Istock uniqlo

Ouïghours : une plainte déposée en France contre quatre géants de l'habillement pour "crime contre l’humanité"

Cette fois, ce sont quatre grands noms de l'industrie de l'habillement qui sont visés par un dépôt de plainte concernant le recours au travail forcé des Ouïghours en Chine. Le 9 avril, trois ONG et une rescapée ouïghoure ont accusé Inditex (maison mère de Zara), Uniqlo, SMCP (propriétaires de...

Ursula von der Leynen Charles michel Erdogan DR png 01

[Édito] L’affront d’Erdogan à Ursula von der Leyen, l’arbre qui cache la forêt sur les droits des femmes en Turquie

L'image a fait le tour du monde. La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, reléguée à une place sur un canapé quand le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président du Conseil européen, Charles Michel, parlent affaire, côte à côte. Cette scène a viré à la crise...

Boycott H M Chine Istock winhorse

Ouïghours : Quand la Chine manie l’arme du boycott, elle fait trembler les géants de la mode

Nike, HM, Zara... Depuis plus de deux semaines, la Chine a lancé une campagne de boycott contre des géants de la mode qui refusent de travailler avec le Xinjiang, région qui fait travailler de force des Ouïghours. Face à l'ampleur exceptionnelle de ce boycott, les marques sont prises en étau. Si...

Manifestation en Birmanie contre la junte militaire Myat Thu Kyaw NurPhoto NurPhoto via AFP

Les massacres de la junte remettent la Birmanie sur la liste des pays à fuir

Longtemps la Birmanie a figuré sur les listes d’exclusion des grands investisseurs nord européens parce que les droits humains y étaient bafoués quotidiennement. Puis le pays est devenu une destination touristique, mais les évènements tragiques de 2021 le remettent sur la carte des exclusions. Les...