Publié le 26 juillet 2017

SOCIAL

Une cyberattaque mondiale aussi coûteuse que les pires catastrophes naturelles

Une cyberattaque mondiale provoquerait, en moyenne, 53 milliards de pertes économiques, selon une nouvelle étude publiée par Lloyd's. Soit autant que le coût des dégâts provoqués par l'ouragan Sandy sur la côte est des États-Unis et les Caraïbes en 2012.


Les pertes économiques liées aux cyberattaques seraient aussi lourdes que celles dues aux catastrophes naturelles. Le géant londonien de l'assurance Lloyd’s et le cabinet Cayence, spécialiste de la modélisation du cyber-risque, ont estimé, dans une étude publiée en juillet (1), les pertes économiques liées à une cyberattaque mondiale. Elles s'élèvent à 53 milliards de dollars en moyenne (46 milliards d’euros), soit autant que les dégâts provoqués par l’ouragan Sandy en 2012, qui avait touché les Caraïbes et la côte est des États-Unis.

"Tout comme certaines des pires catastrophes naturelles, les incidents sont susceptibles d’avoir de graves répercussions sur les entreprises et les économies", analyse pour l’agence Reuters Inga Beale, directrice générale de Lloyd’s. Deux scénarios de cyberattaques ont été retenus. Le premier suppose le piratage d’un fournisseur de services de cloud (informatique dématérialisée), entraînant une interruption des services auprès des clients.

Une attaque importante mais rapidement contrée limiterait les dégâts à 4,6 milliards de dollars. Mais si le retour à la normale est plus long les sommes s'envolent. Lloyd’s et Cayence estiment les dommages entre 15 et 121 milliards de dollars !

En 2016, les cyberattaques ont coûté 450 milliards de dollars

Le second scénario concerne les attaques ciblant le système d’exploitation des ordinateurs, comme ce fut le cas des deux dernières cyberattaques mondiales. Ici, les pertes sont moins lourdes. Elles sont estimées entre 9,7 milliards de dollars et 28,7 milliards selon l’importance de l’événement. La cyberattaque Petya, par exemple, qui a touché plusieurs entreprises (Saint-Gobain, Auchan, la SNCF...), a provoqué une baisse de 3% du chiffre d’affaires trimestriel de Mondelez, géant de l’agroalimentaire qui détient Lu, Milka ou encore Oreo. Le piratage avait affecté tous ses services de livraisons de produits ainsi que ses facturations.

Au total, selon les auteurs de l’étude, sur l’année 2016 les cyberattaques "ont coûté 450 milliards de dollars aux entreprises à l’échelle mondiale" et dans ce domaine, l’étude souligne un déficit d’assurance. 17% des pertes lors d’un piratage de cloud sont couvertes et seulement 7% dans le cas d’un piratage du système d’exploitation. 

Marina Fabre @fabre_marina

(1) Étude de Lloyd


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Avortement etats unis entreprise NATHAN HOWARDGETTY IMAGES NORTH AMERICAGetty Images via AFP

La suppression du droit à l’avortement fédéral impacte de plein fouet les entreprises américaines

L’onde de choc de la décision de la Cour Suprême américaine de ne plus garantir le droit à l’avortement aux États-Unis a des conséquences pour les entreprises. Qu’elles soient en faveur de la protection des droits des femmes ou dans le camp adverse, elles sont sommées de s’engager sur cette question...

Assemblee nationale THOMAS SAMSON AFP

Parité, diversité... Si l’Assemblée nationale était une entreprise, elle serait épinglée

Alors que les nouveaux députés font leur entrée à l’Assemblée nationale, pour la première fois, depuis 1988, la part des femmes a reculé. Comme les instances dirigeantes des grandes entreprises, les partis politiques sont pourtant sujets à des sanctions. "On a ici une dissonance entre ce que les...

Manifestation Ouighours Noemie Coissac Hans Lucas Hans Lucas via AFP

Ouïghours : le Parlement européen veut interdire les importations liées au travail forcé

Les importations de produits issus du travail forcé de la communauté ouïghoure pourraient bientôt être interdites en Europe. Le Parlement européen a adopté une résolution non contraignante qualifiant la répression des Ouïghours de crime contre l’humanité et demandant à la Commission européenne...

Yemen war flickr felton davis

Plainte contre Dassault Aviation, Thales et MBDA accusées de crimes de guerre par des ONG

Les trois entreprises françaises ont vendu des armes à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, la coalition qui mène une guerre au Yémen. Or des observateurs ont constaté dans ce conflit ce qui peut s'apparenter à des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, affirment Mwatana for...