Publié le 18 octobre 2019

SOCIAL

Sida, tuberculose, paludisme : 14 milliards de dollars pour sauver 16 millions de vies

L'objectif a été atteint de justesse. À Lyon, États et entreprises se sont engagés à verser 14 milliards de dollars pour lutter contre le Sida, le paludisme et la tuberculose et ainsi sauver 16 millions de vies. La France et la Fondation Bill Gates ont été obligées de rallonger leur aide, le compteur étant bloqué à 13,92 milliards de dollars. 

14 milliards de dollars contre le sida paludisme tuberculose
La France qui comptait augmenter son don de 15 %, l'a poussé jusqu'à 20 % pour que l'objectif des 14 milliards de dollars soit atteint.
Élysée

14,02 milliards de dollars. C’est ce que les donateurs privés et publics ont versé jeudi 10 octobre à Lyon au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. L’objectif des 14 milliards de dollars est donc atteint de justesse. Emmanuel Macron y avait mis un point d’honneur. "Je ne laisserai personne sortir de cette pièce ou quitter Lyon tant que les 14 millions n’auront pas été obtenus", avait-il déclaré lors de la sixième conférence de refinancement.

Pour réussir cet objectif, la France et la Fondation Bill Gates ont dû rallonger leur aide, le compteur étant bloqué à 13,92 milliards de dollars. L’Élysée qui comptait augmenter sa participation de 15 %, l’a finalement hissée jusqu’à 20 %. Plusieurs ONG se sont dit satisfaites du montant obtenu."C'est un soulagement qu'on soit arrivé à ce minimum de 14 milliards de dollars", a jugé Marc Dixneuf, directeur général d'Aides, pour qui néanmoins "ce n'était pas un objectif très ambitieux", les ONG réclamant une augmentation d’au moins 25 % pour la France.

16 millions de vies sauvées 

Concrètement, cet argent devrait sauver 16 millions de vies, éviter 234 millions d’infections d’ici 2023 et construire un système de santé plus solide. Les associations comme Aides ou Sidaction ont salué cet engagement même si elles misaient plus tôt sur une aide de 16,8 à 18 milliards de dollars pour mettre fin aux épidémies en 2030. Elles ont ainsi rappelé que "38 millions de personnes vivent aujourd’hui avec le VIH", "15,7 millions sont toujours sans traitement" et que chaque année, "un million de personnes sont nouvelles contaminées et près d’un million perdent la vie".

Si les États sont ceux qui abondent le plus à ce fonds, le secteur privé est aussi au rendez-vous et met à contribution ces compétences. Le Fonds mondial va ainsi s'appuyer sur Mastercard pour numériser les dossiers des patients en Afrique avec "l'objectif d'aider les personnes à accéder plus facilement aux services de santé", le Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) a lancé un programme suivi par 180 entreprises françaises dont le but est d'étendre l'accès à la prévention du VIH, de la tuberculose et du paludisme, Microsoft va mettre au service du fonds ces compétences en intelligence artificielle pour "améliorer la recherche de cas de tuberculose évolutive".

Les trois pandémies font encore près de trois millions de morts par an, dont 1,6 million pour la tuberculose en 2017 et plus de 435 000 pour le paludisme. En 2018, près de 38 millions de personnes vivaient avec le VIH et le nombre d'infections, de l'ordre de 1,7 million, "reste inacceptable", selon le Fonds. 

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Zara deconfinement AFP

À Bordeaux, l'extension d'un magasin Zara refusée en raison du travail forcé des Ouïghours

Zara, qui voulait étendre un de ses magasins dans le centre-ville de Bordeaux, vient d'essuyer un refus par une Commission départementale. Un refus motivé par l'ouverture d'une enquête visant Inditex, la maison mère de Zara, pour "recel de crime contre l'humanité" après un rapport d'ONG l'accusant...

Fatigue pandemique iStock Drazen Zigic

Covid-19 : Face à Omicron et la cinquième vague, le risque de "fatigue pandémique" menace

Alors que le Vieux Continent est à nouveau l'épicentre de la pandémie et qu'un nouveau variant venu d'Afrique du Sud baptisé Omicron fait craindre le pire, le gouvernement appelle notamment à un renforcement des gestes barrières et du protocole sanitaire en milieu professionnel. Un nouveau tour de...

IStock 467921279 1

Qatar : malgré quelques avancées, les droits des travailleurs migrants encore trop peu respectés

Malgré des progrès dans la loi, le Qatar peine toujours à faire respecter les droits des travailleurs migrants sur le terrain. Des manquements pointés par l’ONG Amnesty International dans une analyse récente. Elle appelle l’émirat à agir d’ici le Mondial de football en 2022.

Francoise Verges Boulomsouk Svadphaiphane 1

Françoise Vergès, politologue : "Le peuple guadeloupéen se sent malmené depuis toujours"

Alors que le gouvernement tente de trouver une porte de sortie à la crise en Guadeloupe, dont le passe sanitaire et l'obligation vaccinale a été un élément déclencheur de mobilisation, la politologue Françoise Vergès observe un malaise plus profond. "Il n'y a pas de confiance en l'État", dit-elle...