Publié le 15 mai 2020

SOCIAL

Réveil social : des mobilisations prévues partout en France pour le premier samedi de déconfinement

Les services de renseignement craignaient une "explosion sociale" au sortir du confinement. Le 16 mai, premier samedi post-confinement, a en effet été choisi par certaines organisations pour redescendre dans la rue. C'est le cas d'Extinction Rebellion qui organisera partout des actions de désobéissance civile, ou encore des Gilets Jaunes ou de collectifs de soignants, qui appellent à manifester en respectant les mesures barrière.

Defile 110520 extinction rebellion marseille
Dès le lundi 11 mai, des militants d'Extinction Rebellion ont défilé à Marseille, en respectant les précautions sanitaires.
@Extinction Rebellion Marseille

Il était très attendu ce premier samedi post-confinement, avec de nouvelles mobilisations prévues dans plusieurs villes de France. Extinction Rebellion (XR) annonce ainsi une première action nationale post-confinement pour affirmer qu’il ne doit pas y avoir "de retour en arrière". "La crise sanitaire a révélé la fragilité et l'absurdité de notre système. Il est vital de parvenir à un changement systémique pour une organisation de la société réellement démocratique, respectueuse du vivant, résiliente et solidaire", écrit l'organisation dans un communiqué.

De petits groupes de militants XR vont s’attaquer aux panneaux publicitaires à Paris, Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux, Toulouse, Tours ou Rennes. "La publicité contribue à l'anéantissement du monde vivant en développant un imaginaire fondé sur la consommation. Elle nous est imposée dans l'espace public sans décision collective et démocratique", affirme Extinction Rebellion. Le 11 mai, au premier jour du déconfinement, une cinquantaine de militants avaient défilé sur la Canebière, à Marseille, avant d’être arrêtés.

Le grand retour des Gilets jaunes ?

Les Gilets Jaunes appellent aussi à des actions dans toute la France pour ce samedi 16 mai après deux mois de suspension pour dénoncer la politique du gouvernement. À Toulouse, ils se donnent rendez-vous dans la rue aux côtés d’autres organisations associatives ou syndicales représentant notamment les soignants, en préconisant la distanciation physique et les gestes barrière. Mais la préfecture a déjà fait savoir qu'elle interdisait toute manifestation en raison de l'état d'urgence sanitaire et alors que les regroupements de plus de dix personnes restent interdits. 

Le collectif de soignants "Bas les masques" appelle aussi à "organiser de multiples actions de solidarités le 16 mai, déclarations solennelles, bruits, distributions... dans le respect des précautions sanitaires". Des syndicats hospitaliers avaient déjà manifesté brièvement dès le 11 mai dans la Ville rose. À Rennes, la première manifestation post-confinement avait une drôle d’allure avec des manifestants masqués et respectant la règle des quatre mètres carrés, tandis qu’à Paris, des Gilets jaunes s’étaient réunis place de la République et aux abords du ministère de la Santé. Une manifestation contre les violences policières s’était également tenue en Seine-Saint-Denis à l'appel de plusieurs collectifs. 

Concepcion Alvarez, @conce1     


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Mangrove saint laurent du maroni

Un projet de centrale solaire en Guyane montre la difficile prise en compte des droits des peuples autochtones

Les chantiers de la centrale solaire à hydrogène CEOG en Guyane ont commencé. Ce projet était très attendu pour répondre aux problématiques de sécurité énergétique et aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre du département français d'Outre-mer. Cependant, les peuples...

Fifa Qatar 2022 coupe du monde football Giuseppe Cacace AFP

Qatar 2022 : la Coupe du monde, championne des controverses

Il s’agit de l’un des événements sportifs les plus attendus de la planète. Et aussi l’un des plus controversés. Droits humains élémentaires non respectés, soupçons de corruption, bilan climatique catastrophique… les dossiers pesant sur la Coupe du monde au Qatar se révèlent particulièrement lourds...

Qatar Vinci

Qatar 2022 : avec la mise en examen de Vinci, les controverses se multiplient à l’approche de la Coupe du monde

Travail forcé, mauvaises conditions d’hébergement, réduction en servitude… une filiale de Vinci vient d’être mise en examen en raison de ses pratiques sociales sur ses chantiers au Qatar, accusations que le groupe de BTP réfute. À seulement quelques jours de l’ouverture de la Coupe du monde, alors...

Discours du president egyptien Abdel Fattah al Sissi lors de la COP26 a Glasgow en E cosse le 1er novembre 2021 YVES HERMANPOOL AFP

COP27 : derrière les négociations climatiques, l’enjeu crucial des droits humains

La COP27 qui s'ouvre le 6 novembre prochain à Charm-el-Cheikh, en Egypte, doit permettre d'avancer sur la lutte contre le changement climatique. Mais elle peut aussi être l'opportunité pour la communauté internationale de mettre la pression sur le pays hôte, accusé d'être à l’origine de "l’une des...