Publié le 14 janvier 2019

SOCIAL

Lettre d’Emmanuel Macron : fiscalité, services publics, transition écologique et immigration au programme du Grand débat

Emmanuel Macron publie lundi 14 janvier une lettre aux Français pour les appeler à participer à un grand débat national afin de sortir de la crise des "Gilets jaunes" qui, depuis deux mois, met la pression sur son gouvernement. Parmi les thèmes abordés, on retrouve celui d’une transition écologique plus juste qui est à l’origine du mouvement.

Emmanuel Macron a envoyé une lettre à tous les Français le 14 janvier en prévision du grand débat.
Novethic

Dans sa lettre aux Français, Emmanuel Macron n’écrit jamais "Gilets jaunes" mais il parle d’une "période d'interrogations et d'incertitudes (que) nous traversons". À l’aune du grand débat qui sera lancé mardi 15 janvier, il rappelle qu’il ne s’agit "ni d'une élection, ni d'un référendum" et il exhorte "le plus grand nombre" à y participer.

Le chef de l'État assure que les propositions des Français "permettront de bâtir un nouveau contrat pour la Nation, de structurer l’action du Gouvernement et du Parlement, mais aussi les positions de la France au niveau européen et international".

Dans sa longue lettre, le président annonce qu'il "rendra compte directement" de cette consultation, dans le mois qui suivra sa fin, prévue le 15 mars. Il propose de baliser le débat avec une série d'une trentaine de questions portant sur des thèmes déjà fixés comme la démocratie, la transition écologique, la fiscalité ou l'immigration. Mais assure qu'il n'y aura "pas de questions interdites".

Transformer les colères

Il pose même la question de fixer des quotas annuels d'immigration, une mesure qu'il n'a jamais proposée. En revanche, il trace plusieurs lignes rouges en excluant de revenir sur les réformes votées sur la fiscalité sur le patrimoine. Autre point non négociable pour le chef de l'État, la remise en cause du droit d'asile.

"J’entends transformer avec vous les colères en solutions", indique-t-il en conclusion de cette lettre, dont il avait annoncé la publication en présentant ses vœux, en pleine crise des "Gilets jaunes". Le grand débat vient compléter les mesures sur le pouvoir d'achat d'un total de 10 milliards d'euros présentées le 10 décembre par Emmanuel Macron, sous la pression de la rue.

Une transition juste

À l’origine de la contestation des gilets jaunes, on trouve une taxe sur les carburants qui a fait augmenter les prix à la pompe. C’est pourquoi le thème de la transition écologique est en bonne place. "Pour réussir cette transition, il faut investir massivement et accompagner nos concitoyens les plus modestes. Une solidarité nationale est nécessaire pour que tous les Français puissent y parvenir", explique le chef de l’État.

Il pose ainsi une suite de questions sur la fiscalité écologique pour la rendre plus juste : "Comment finance-t-on la transition écologique : par l'impôt, par les taxes et qui doit être concerné en priorité ? (…) Quelles sont les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier ? (…) Quelles propositions concrètes feriez-vous pour accélérer notre transition environnementale ?"

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Zara deconfinement AFP

À Bordeaux, l'extension d'un magasin Zara refusée en raison du travail forcé des Ouïghours

Zara, qui voulait étendre un de ses magasins dans le centre-ville de Bordeaux, vient d'essuyer un refus par une Commission départementale. Un refus motivé par l'ouverture d'une enquête visant Inditex, la maison mère de Zara, pour "recel de crime contre l'humanité" après un rapport d'ONG l'accusant...

Fatigue pandemique iStock Drazen Zigic

Covid-19 : Face à Omicron et la cinquième vague, le risque de "fatigue pandémique" menace

Alors que le Vieux Continent est à nouveau l'épicentre de la pandémie et qu'un nouveau variant venu d'Afrique du Sud baptisé Omicron fait craindre le pire, le gouvernement appelle notamment à un renforcement des gestes barrières et du protocole sanitaire en milieu professionnel. Un nouveau tour de...

IStock 467921279 1

Qatar : malgré quelques avancées, les droits des travailleurs migrants encore trop peu respectés

Malgré des progrès dans la loi, le Qatar peine toujours à faire respecter les droits des travailleurs migrants sur le terrain. Des manquements pointés par l’ONG Amnesty International dans une analyse récente. Elle appelle l’émirat à agir d’ici le Mondial de football en 2022.

Francoise Verges Boulomsouk Svadphaiphane 1

Françoise Vergès, politologue : "Le peuple guadeloupéen se sent malmené depuis toujours"

Alors que le gouvernement tente de trouver une porte de sortie à la crise en Guadeloupe, dont le passe sanitaire et l'obligation vaccinale a été un élément déclencheur de mobilisation, la politologue Françoise Vergès observe un malaise plus profond. "Il n'y a pas de confiance en l'État", dit-elle...