Publié le 10 mai 2020

SOCIAL

[Bonne Nouvelle] La région Île-de-France crée un programme alimentaire régional avec les agriculteurs franciliens

Le conseil régional d'Ile-de-France lance un "programme alimentaire régional" avec la chambre régionale d'agriculture, en finançant l'achat auprès des agriculteurs franciliens de produits agricoles qui seront distribués aux plus démunis, a annoncé sa présidente Valérie Pécresse (ex-LR).

Legumes bio WikimediaCommons
La région Ile-de-France va racheter les surplus et invendus de la production agricole francilienne.
@CC0

Pour Valérie Pécresse, avec la crise sanitaire, "nous voyons monter la pauvreté et la précarité dans nos territoires", ce qui "exige une réponse alimentaire urgente et solidaire", a-t-elle expliqué lors d'une visio-conférence.  Pour renforcer les distributions alimentaires, "nous avons décidé (...) de créer un programme alimentaire régional pour venir en aide aux plus démunis. Sur la base des besoins exprimés par les associations et la banque alimentaire, la région financera l'achat de produits agricoles auprès des agriculteurs franciliens", a-t-elle expliqué.

Cela passera notamment par l'achat "au prix du marché" de "tous les surplus et invendus de la production agricole francilienne", mais pas seulement. "On achètera aussi les denrées qui nous manqueraient." Le montant de ce plan et les volumes de production agricole concernés n'ont pas été précisés. Selon Valérie Pécresse, "on se prépare à faire durer le plan jusqu'en décembre".

Ne pas oublier les horticulteurs et  pépiniéristes

"On va relever ce challenge de fournir ces paniers en produits frais", a affirmé Christophe Hillairet, président de la Chambre d'agriculture de la région Île-de-France, précisant que "pour conforter ces paniers", la chambre va "demander à chaque agriculteur de donner l'équivalent d'une tonne de blé (soit environ 170 euros)".  Valérie Pécresse veut aussi "suppléer" les distributions alimentaires, en proposant "si les lycées ne sont pas réouverts fin mai, qu'un certain nombre de cantines de lycées puissent ouvrir sur la base du volontariat pour faire de la distribution de repas".

La région va également aider les horticulteurs et pépiniéristes franciliens, très touchés par la crise sanitaire, avec d'une part "un fonds d'urgence de 1,5 million d'euros" (sous forme de subventions), et d'autre part, une commande publique d’un million d'euros d'arbres et de végétaux qui seront plantés au siège du conseil régional à Saint-Ouen et dans les lycées franciliens. Certains maraichers ou éleveurs très fragilisés pourront aussi être éligibles au fonds d'urgence.

Enfin, pour "capitaliser sur le regain d'intérêt pour l'agriculture locale", la région va augmenter les aides à l'investissement des agriculteurs pour les "circuits courts de commercialisation", comme la création de "drive" agricoles, de magasins de producteurs ou de "box" agricoles, pour un total d'un million d'euros, a expliqué la vice-présidente en charge de l'agriculture Alexandra Dublanche.

La rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Jimmy Lay presse honk Kong VernonYuen AFP

À Hongkong, la nuit chinoise est tombée sur la liberté

Alors que le monde a les yeux tournés vers la révolte au Liban ou la marée noire à l’Ile Maurice, l’étau chinois se resserre autour de Hongkong. La loi de 30 juin sur la sécurité décidée par Pékin, autorise l’arrestation arbitraire de nombreux militants prodémocratie. Le 10 aout, l’interpellation du...

Manifestation beyrouth 8 aout GettyImage AFP

La colère sociale au Liban vire à la révolte

Quatre jours après les terribles explosions dans le port de Beyrouth qui a provoqué 158 morts, 6 000 blessés et plus de 300 000 sans abris, des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés et ont tenté d'envahir les lieux de pouvoir de la capitale et les banques. En réponse, le Premier...

Manifestation antimasque a Berlin PaulZinken DPA DPAPICTUREALLIANCE AFP

[Édito] Refuser le port du masque : quand la folie complotiste met tout le monde en danger

L’épidémie de coronavirus va durer encore de nombreux mois et la hausse des nouveaux cas dont de nombreux pays comme la France poussent les gouvernements à imposer de nouveaux gestes de protection. La première barrière est le port du masque. Mais pour une communauté complotiste, très active sur les...

Explosion liban port conteneur a ble STR AFP

Corruption, défaillance, négligence... La colère sociale au Liban s’amplifie après l’accident chimique à Beyrouth

Le Liban, État en faillite et en pleine explosion sociale, va avoir beaucoup de mal à se relever de l’accident chimique qui s’est produit le 4 août dans le port de Beyrouth. Le gouvernement promet que les coupables paieront. Mais pour la population, c’est tout un système corrompu et défaillant qui...