Publié le 19 novembre 2019

SOCIAL

La finance perd 700 milliards de dollars en n’intégrant pas assez les femmes

C'est la plus grande opportunité de croissance pour la finance. Selon un nouveau rapport du cabinet Oliver Wyman, si les banques, assureurs et gestionnaires d'actifs prenaient mieux en compte les attentes de leurs clientes femmes, ils pourraient gagner plus de 700 milliards de dollars par an. Une lacune qui est aussi visible en interne où seulement 20 % de femmes occupent des sièges dans les Comités exécutifs. 

Manque femmes finance 700 milliards dollars
Les femmes occupent 20 % des sièges dans les CE, c'est 4 points de plus qu'en 2016.
CC0

C’est une opportunité exceptionnelle à côté de laquelle passe le secteur de la finance. Selon un nouveau rapport publié le 12 novembre par le cabinet Oliver Wyman, "les sociétés de services financiers pourraient gagner plus de 700 milliards de dollars de revenus annuels additionnels si elles prenaient mieux en compte les attentes de leurs clientes femmes". Pour le cabinet, il s’agit même de la plus grande opportunité de croissance du secteur.

"Les femmes constituent le segment de clientèle le plus mal adressé par les sociétés de services financiers et ce, alors même qu'elles jouent un rôle de plus en plus influent en tant qu'acheteuses", estime Jessica Clempner, auteure principale du rapport. "Les entreprises du secteur se tirent une balle dans le pied en ne cherchant pas à satisfaire ni même à essayer de comprendre leurs attentes".

500 milliards de dollars d'opportunité pour les assureurs

Globalement, les produits destinés aux particuliers dans le secteur financier semblent neutres en termes de genre alors qu’en réalité ils sont élaborés pour l’homme moyen, révèle l’étude. Et cette lacune pèse lourd. Si les banques fournissaient par exemple des prêts aux femmes, comme elles le font pour les hommes, elles pourraient gagner 30 milliards d'euros. De même, améliorer leurs relations avec leurs clientes engendrerait une opportunité de 80 milliards de dollars. En n'intégrant pas assez les femmes, les gestionnaires d'actifs perdent eux 25 milliards de dollars. Le manque à gagner le plus élevé se trouve du côté des assureurs qui passent à côté de 500 milliards de dollars.

"Si l'on prend en compte le taux d'équipement en matière de produits financiers, les femmes se révèlent totalement sous-équipées comparées aux hommes", explique à BFM Business Martina Weimert. "Pourtant, à revenus égaux, ces dernières devraient bénéficier d'un niveau d'équipement comparable à celui des hommes. Ce qui n'est ni le cas pour des produits comme l'assurance-vie, les crédits immobiliers, ou encore les crédits destinés aux créateurs d'entreprise".

Plus de femmes dans les postes à responsabilité, mais toujours pas assez

Pour remédier à cette situation, il faudrait notamment intégrer plus de femmes en interne. C’est d’ailleurs un des volets du rapport Women in Financial Services. Le cabinet note une progression des femmes dans les comités exécutifs avec 20 % contre 16 % en 2016, et une augmentation de quatre points dans les conseils d’administration pour atteindre 23 %. La proportion de femmes PDG est, elle, en recul avec seulement 6 %.

"Le chemin à parcourir est encore long", note Jessica Clempner. "Pour mettre en œuvre la prochaine vague de changement, nous devons reconnaître que la diversité et l'inclusion n'ont pas seulement un impact sur le personnel, mais aussi sur un ensemble plus large de parties prenantes : clients, superviseurs, actionnaires et société. L'adoption d'un point de vue panoramique poussera le sujet dans la voie quotidienne du PDG et du comité exécutif, favorisera de meilleurs résultats commerciaux et, en fin de compte, commencera à changer l'industrie."

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Inde covid iStock Suprabhat Dutta

Inde : la relance à tout prix

Marquée par une crise économique avant même la pandémie, l’Inde veut profiter de la crise pour mettre le pays sur la voie de l’indépendance économique et de l’autosuffisance. Quitte à sacrifier le bien-être de sa population et l’environnement ? Plusieurs États du pays ont déjà commencé à détricoter...

Deux visage de l amerique

La mort de Georges Floyd et le vol SpaceX d’Elon Musk : l’Amérique aux deux visages

Une Amérique s’enflamme, l’autre s’envole. Après la mort tragique de Georges Floyd sous le genou de la police, les grandes villes américaines sont en proie aux manifestations et le couvre-feu est instauré dans une trentaine d’entre elles . En même temps, l’autre Amérique a décollé sur les ailes de...

Celebrite coronavirus 2 1

#Guillotine2020 : le retour de bâton pour les stars, déconnectées de la réalité pendant le confinement

Le Covid-19 a fait tomber les stars de leur piédestal. Pendant le confinement, depuis leur baignoire remplie de roses, leur maison de campagne, leur villa à Beverly Hills... les célébrités ont appelé les citoyens à "rester positifs" voire à "lutter contre le consumérisme" alors qu'elles-mêmes...

Defile 110520 extinction rebellion marseille

Réveil social : des mobilisations prévues partout en France pour le premier samedi de déconfinement

Les services de renseignement craignaient une "explosion sociale" au sortir du confinement. Le 16 mai, premier samedi post-confinement, a en effet été choisi par certaines organisations pour redescendre dans la rue. C'est le cas d'Extinction Rebellion qui organisera partout des actions de...