Publié le 16 mai 2017

SOCIAL

Données personnelles : 150 000 euros d'amende pour Facebook

La sanction est tombée. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a condamné Facebook à 150 000 euros d'amende pour de "nombreux manquements à la loi informatique et libertés".

Facebook vient d'être condamné pour avoir tracé à leur insu des internautes, avec ou sans compte, via un cookie

Facebook était prévenu. Après la mise en demeure, voici la sanction. La CNIL, la Commission nationale de l'informatique et des libertés a annoncé, ce mardi 16 mai dans un communiqué, la condamnation du géant du Web à 150 000 euros d'amende pour de "nombreux manquements à la loi informatique et Libertés".

Les motifs sont nombreux. D'abord, la CNIL reproche à Facebook d'avoir "procédé à la combinaison massive des données personnelles des internautes à des fins de ciblage publicitaire". Ensuite, "il a été constaté que Facebook traçait à leur insu les internautes, avec ou sans compte, sur des sites tiers via un cookie".

 

Des données collectées à l'insu des internautes

 

Le cookie en question se nomme datr. Ce fichier, installé automatiquement sur le disque dur, permet d'enregistrer des données. Sauf que Facebook n'a pas "clairement informé" les internautes de ces pratiques, ce qui ne leur permet pas de "comprendre que leurs données sont systématiquement collectées dès lors qu'ils naviguent sur un site tiers comportant un module social", écrit la CNIL. Elle estime que l'utilisation du cookie datr est "déloyale, en l'absence d'information claire et précise".

Autre reproche : Facebook n'a pas recueilli le consentement exprès des internautes lorsqu'ils ont renseigné leurs données sensibles dans leurs profils, spécifiquement leur opinions politiques, leurs croyances religieuses ou leur orientation sexuelle. De plus, le géant du Web conserve l'adresse IP des internautes "pendant toute la durée de vie de leur compte" sans qu'il ait démontré à la CNIL en quoi cette conservation est nécessaire.

Étant donnée la "gravité" des manquements et "le nombre important d'utilisateurs en France (33 millions)" Facebook écope donc d'une sanction de 150 000 euros... une somme sans doute dérisoire face aux 27,6 milliards de dollars de chiffre d'affaires de l'entreprise de Mark Zuckerberg.

 

Facebook : "Nous sommes respectueusement en désaccord"

 

Contacté par Novethic, un porte-parole indique que Facebook "prend acte de la décision de la CNIL, avec laquelle nous sommes respectueusement en désaccord". "Facebook respecte depuis longtemps la loi européenne sur la protection des données, depuis que nous avons choisi de nous établir en Irlande", ajoute-t il. Il précise: "nous nous préparons pour la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données en 2018".

Rappelons que toutes les entreprises gérants des données de citoyens européens sont concernées par cette nouvelle directive. En cas de non-conformité, les sanctions sont lourdes : 4% du chiffre d'affaires. 

Marina Fabre
© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Plateforme gaziere qatar Marc Roussel TOTAL

Sanctions du Parlement européen et gaz qatari : un cocktail explosif aux effets puissants

Le Qatargate déstabilise le Parlement européen mais pourrait aussi aggraver la crise énergétique. L’État du Golfe qui a fait de la Coupe du monde l’emblème de sa stratégie de soft power, a clairement dit que les accusations de corruption contre lui pourraient avoir un "effet négatif sur la sécurité...

Mangrove saint laurent du maroni

Un projet de centrale solaire en Guyane montre la difficile prise en compte des droits des peuples autochtones

Les chantiers de la centrale solaire à hydrogène CEOG en Guyane ont commencé. Ce projet était très attendu pour répondre aux problématiques de sécurité énergétique et aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre du département français d'Outre-mer. Cependant, les peuples...

Fifa Qatar 2022 coupe du monde football Giuseppe Cacace AFP

Qatar 2022 : la Coupe du monde, championne des controverses

Il s’agit de l’un des événements sportifs les plus attendus de la planète. Et aussi l’un des plus controversés. Droits humains élémentaires non respectés, soupçons de corruption, bilan climatique catastrophique… les dossiers pesant sur la Coupe du monde au Qatar se révèlent particulièrement lourds...

Qatar Vinci

Qatar 2022 : avec la mise en examen de Vinci, les controverses se multiplient à l’approche de la Coupe du monde

Travail forcé, mauvaises conditions d’hébergement, réduction en servitude… une filiale de Vinci vient d’être mise en examen en raison de ses pratiques sociales sur ses chantiers au Qatar, accusations que le groupe de BTP réfute. À seulement quelques jours de l’ouverture de la Coupe du monde, alors...