Publié le 10 novembre 2018

SOCIAL

[Décryptage] La cyber propagande nuit à la démocratie, à l'environnement et à la liberté de la presse

Le Forum pour la Paix réunit à Paris ce week-end une soixantaine de chefs d’État. Organisé par la diplomatie française avec l'espoir de réitérer la recette de la COP 21 qui a conduit à l'Accord de Paris, il va mêler des acteurs étatiques et non étatiques (ONG, entreprises…) pour construire les bases d’une paix multilatérale destinée à préserver la flamme de la démocratie.

Fake news RichVintage
Une initiative de Reporter sans frontière veut consacrer l'accès à une information fiable comme un droit humain.
@RichVintage

À l’occasion du forum pour la paix qui se tient à Paris ce dimanche 11 novembre, plusieurs initiatives œuvrant en ce sens seront mises en avant. Parmi celles-ci, figure la "Déclaration internationale sur l’information et la démocratie" proposée par Reporters Sans Frontières (RSF). Elle a été rédigée par une Commission Information & Démocratie composée de 25 personnalités de 18 nationalités, dont trois prix Nobels Amartya Sen, Joseph Stiglitz, Mario Vargas Llosa. Ils sont associés à des spécialistes des nouvelles technologies, d’anciens dirigeants d’organisations internationales, des juristes et des journalistes.

Ils appellent "les dirigeants de bonne volonté de tous les continents à se mobiliser en faveur des modèles démocratiques et d’un débat public ouvert dans lequel les citoyens peuvent prendre leurs décisions sur la base de faits". Ils rappellent que "l’espace global de la communication et de l’information, qui est un bien commun de l’humanité, doit être protégé en tant que tel, afin de favoriser l’exercice de la liberté d’expression et d’opinion en respectant les principes de pluralisme, de liberté, dignité et tolérance, ainsi que l’idéal de la raison et de la connaissance."

Droit à l’information fiable

Leur objectif est de consacrer un "droit à l’information", entendu comme un droit à l’information fiable. Cette innovation juridique permettrait d’établir "un droit fondamental pour les êtres humains leur permettant de revendiquer la réception d’informations collectées, traitées et diffusées de manière libre, conformément à un idéal d’engagement pour la vérité, de pluralité des points de vue et une méthode rationnelle d’établissement des faits."

Ce bouclier anti fake news est crucial à mettre en place dans une période où se multiplient les coups de boutoir contre l’exercice éclairé du droit de vote par l’utilisation massive de cyber propagande. Aux États-Unis comme au Brésil, elle a permis de porter au pouvoir des dirigeants dont les programmes constituent une menace réelle pour la protection de l’environnement.

Dans le premier cas, Donald Trump sape les bases de l’Accord de Paris et démantèle les législations protectrices de l’environnement. Dans le second cas, Jair Bolsanoro lui emboite le pas et facilite l’exploitation de la forêt amazonienne. Leurs élections respectives montrent qu’une propagande grossière et efficace optimisée grâce à l’intelligence artificielle des réseaux sociaux est une arme de destruction massive de la démocratie et de la planète.

Guerre de la communication

Le volume d’informations produit quotidiennement atteint des niveaux délirants. Tous les deux jours sont générés autant de données que l’humanité en a produit dans toute son histoire et seule une infime partie d’entre elles sont fiables, vérifiées et traitées par des journalistes. Ils sont aujourd’hui une cible menacée et exécutée dans de nombreux pays. Cette année 63 ont été tués, 169 autres sont en prison selon le baromètre établi par RSF. Aux États-Unis, le Président lui-même décrédibilisent en permanence les journalistes et accusent de Fake news toutes les informations qui ne lui conviennent pas.

Lutter à armes égales suppose non seulement de garantir le droit à une information fiable mais aussi de s’adapter à cette guerre de la communication basée sur une cyber-propagande efficace et structurée. Les agents secrets doivent être des hackers de génie mettant leurs compétences au service de la protection de la démocratie et de l’environnement. C’est en tous cas le scénario de la dernière saison de la série française "Le bureau des Légendes". Reste à espérer que la fiction devienne bien une réalité !

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Huile de palme Indone sie Travail des enfants

Droits humains : Moins de 5 % des grandes entreprises mondiales affichent des mesures tangibles

La déclaration des droits de l'Homme fête ses 70 ans ce 10 décembre. Pourtant, malgré les textes internationaux et réglementations locales, la question des droits humains reste très mal appréhendée par les grandes entreprises au niveau mondial, selon une étude réalisée par l’agence de notation...

Justice sociale climat les amis de la terre

Marche pour le climat et Gilets jaunes, entre risque d'affrontement et convergence des luttes

Depuis plusieurs mois, une marche pour le climat se prépare pour le samedi 8 décembre alors que se tiennent les négociations climatiques pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris en Pologne (COP24). Mais en France, cette mobilisation risque de heurter "l'acte IV" des gilets jaunes. Pour de nombreux...

Christine Lagarde

Face aux inégalités croissantes, Christine Lagarde (FMI) craint l'avènement d'un "âge de la colère"

La patronne du FMI Christine Lagarde a lancé mardi 4 décembre un vigoureux appel à un renouvellement de la coopération internationale, craignant l'avènement d'un "âge de la colère" où les inégalités pourraient bientôt surpasser celles de l'"âge d'or" du capitalisme au XIXe siècle.

Scandale des implants sante medical

Prothèse, contraceptif, défibrillateur… comment des implants sont autorisés sur le marché sans essai clinique

C'est une enquête choc qu'ont mené des centaines de journalistes d'investigation à travers le monde. Ils révèlent une hausse des incidents liés aux implants médicaux. Pour cause, contrairement aux médicaments, ces implants ne nécessitent pas d'essais cliniques pour être mis sur le marché.