Publié le 23 novembre 2017

SOCIAL

En 2017, rien n’a changé, les pubs valorisent le cerveau des hommes et le corps des femmes

Des femmes inactives, souvent dénudées et sexualisées. Des hommes experts souvent valorisés. Voilà le principal constat de la nouvelle enquête publiée par le Conseil supérieur de l'audiovisuel sur la représentation des femmes dans les publicités télévisées. En pleine affaire Weinstein, la responsabilité des annonceurs et des entreprises du secteur est pointée du doigt pour leur rôle dans le maintien de stéréotypes sexistes rétrogrades. 

Tournage de la pub Miss Dior avec Nathalie Portman en septembre 2017.
Dior

Une femme à moitié nue vend une lessive, une autre présente un parfum entre ses seins. Dans les publicités télévisées, les images parlent d'elles-mêmes, et les chiffres aussi. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) vient de publier une enquête sur la représentation des femmes dans les publicités télévisées. Il a ainsi passé au crible plus de 2 000 spots diffusés entre octobre 2016 et avril 2017 à la télévision. Et les résultats sont, sans surprise, accablants.

84% des "sachants" dans les pubs sont des hommes

D'abord, les hommes sont sur-représentés par rapport aux femmes, à 54 %. Ensuite, le CSA note une "répartition stéréotypée des catégories de produits". En d'autres termes, les hommes parlent de l'automobile à 64%, des assurances, banques et mutuelles ou encore de la technologie et du numérique. Les femmes ? De l'entretien du corps, de l'habillement et la parfumerie ou encore des produits médicaux ou paramédicaux.

 

 

 

Mais surtout, comme sur les plateaux télévisés, les rôles d'experts, c'est-à-dire "les personnes occupant la position du 'sachant", sont largement occupés par des hommes, à 82 % contre 18 % d'expertes.

Les femmes, inactives et dénudées

Les femmes sont ainsi des "consommatrices", des spectatrices de la publicité, "des personnages occupant des rôles esthétiques ou inactifs sont en majorité des femmes", résume le CSA.

Et pour couronner le tout, elles sont souvent dénudées et sexualisées. "Les deux tiers des publicités présentent des personnages avec une sexualisation mettent en scène des femmes", indique l'autorité indépendante. Ainsi, les femmes dans les publicités adoptent des comportements tels qu'une "attitude très suggestive, une simulation d'acte sexuel" ou sont sujettes à des "cadrages insistant particulièrement sur certaines parties intimes du corps".

"Des stéréotypes d'un autre âge"

Est-ce grave ? Oui. Car ces publicités, vues par des millions de Français, participent à l'objectivation des femmes. "La force des images, le poids des mots, le choc d'une formule en faveur d'un produit peuvent véhiculer des stéréotypes d'un autre âge et contribuer à figer un état d'esprit en décalage avec le mouvement de la société", explique Sylvie Pierre-Brossolette chargée de l'égalité au CSA. Pour faire évoluer ce milieu, l'autorité va bientôt mener des enquêtes auprès des entreprises du secteur, les supports de diffusion ou encore les annonceurs pour qu'ils prennent des engagements.

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Manifestation beyrouth 8 aout GettyImage AFP

La colère sociale au Liban vire à la révolte

Quatre jours après les terribles explosions dans le port de Beyrouth qui a provoqué 158 morts, 6 000 blessés et plus de 300 000 sans abris, des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés et ont tenté d'envahir les lieux de pouvoir de la capitale et les banques. En réponse, le Premier...

Manifestation antimasque a Berlin PaulZinken DPA DPAPICTUREALLIANCE AFP

[Édito] Refuser le port du masque : quand la folie complotiste met tout le monde en danger

L’épidémie de coronavirus va durer encore de nombreux mois et la hausse des nouveaux cas dont de nombreux pays comme la France poussent les gouvernements à imposer de nouveaux gestes de protection. La première barrière est le port du masque. Mais pour une communauté complotiste, très active sur les...

Explosion liban port conteneur a ble STR AFP

Corruption, défaillance, négligence... La colère sociale au Liban s’amplifie après l’accident chimique à Beyrouth

Le Liban, État en faillite et en pleine explosion sociale, va avoir beaucoup de mal à se relever de l’accident chimique qui s’est produit le 4 août dans le port de Beyrouth. Le gouvernement promet que les coupables paieront. Mais pour la population, c’est tout un système corrompu et défaillant qui...

Afp ouighours

Ouïghours : les appels au boycott contre Nike et Apple pour travail forcé fissurent le mur du silence

Les persécutions contre les Ouïghours, minorité musulmane chinoise, dans la province du Xinjiang, sont dénoncées depuis plus d’un an par les défenseurs des droits humains partout dans le monde. Leurs appels à la mobilisation contre l’omerta de la Chine sur ces exactions commencent enfin à produire...