Publié le 07 juin 2020

SOCIAL

[Bonne Nouvelle] La justice américaine donne raison aux Sioux sur les risques environnementaux du pipeline Dakota Access

C’est une victoire inattendue pour les tribus indigènes américaines qui s’opposent depuis des années à la construction du Dakota Access, un pipeline de plus de 1 800 kilomètres. Trois ans après son entrée en service, la justice américaine a remis en cause l’autorisation d’exploitation de l’oléoduc qui passe par le territoire ancestral de ces tribus. La compagnie Energy Transfer Partners a un mois pour présenter une nouvelle étude d’impact environnemental, sous peine de voir son autorisation suspendue.

Les Sioux viennent de remporter une victoire juridique contre le projet du Dakota access pipeline. Mais celle-c demande à être confirmée. i
Robyn Beck / AFP

Après des années de protestations contre la construction de l’oléoduc, le Dakota Access est devenu l’un des plus forts symboles de la lutte des populations autochtones contre le changement climatique et la préservation de leurs terres. Et les 300 tribus qui se battent juridiquement contre la compagnie pétrolière qui l’exploite, Energy Transfer Partners,  viennent de remporter une victoire juridique inattendue.

Fin mars, un juge fédéral a remis en question le permis d’exploiter le pipeline dans le Dakota du Nord, au nord des Etats-Unis. Celui-ci est pourtant en service depuis près de trois ans, après avoir reçu l’aval de l’actuel président américain. Mais son impact environnemental est vivement contesté par les 300 tribus Sioux qui vivent sur le territoire et qui craignent la contamination de l’eau du Missouri, le fleuve sous lequel une partie du pipeline transporte chaque jour près de 570 000 barils de pétrole.

L'impact environnemental et social du projet réexaminé

Selon le juge, le corps des ingénieurs des Armées, qui a délivré l’étude d’impact, n’a pas "correctement rempli ses fonctions". Celui-ci a en effet manqué de précision sur les questions environnementales comme la question des fuites potentielles et de la capacité de la compagnie à pouvoir détecter les écoulements de faible débit mais aussi sur les questions sociales. Il estime ainsi que l’évaluation est incomplète sur la façon dont le pipeline peut affecter les droits de pêche et de chasse de la tribu et la façon dont il pourrait peser de manière disproportionnée sur les tribus et autres communautés à risque et à faible revenus.

Cette décision n’est pas suspensive à ce stade. Le magistrat a exigé un réexamen environnemental du tracé. Les parties avaient également un mois pour le convaincre de suspendre (ou pas) le flux en attendant le résultat mais le Coronavirus a interrompu toutes les démarches. La bataille juridique va se poursuivre, quoi qu’il arrive, "tant que l’oléoduc ne sera pas fermé", a assuré l’avocat de EarthJustice, qui défend les tribus. 

Béatrice Héraud, @beatriceheraud


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Turin manifestation couvre feu MAURO UJETTO NURPHOTO NURPHOTO VIA AFP

Covid-19 : la colère sociale éclate en Europe face à la crainte d’un reconfinement

Alors qu'en France, l'Elysée réfléchit à un reconfinement généralisé en raison de l'épidémie du Covid-19, l'Europe prend des mesures restrictives de plus en plus fortes qui passent mal auprès des populations les plus touchées. En Italie et en Espagne notamment, des manifestations et affrontements...

Hommage Samuel Paty Macron Sorbone FrancoisMaro AFP

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel macron dénonce "la conspiration funeste du mensonge et de la haine de l’autre"

"Nous continuerons ce combat pour la liberté" dont Samuel Paty est "le visage". Emmanuel Macron a rendu mercredi 21 octobre un hommage national vibrant à l'enseignant sauvagement assassiné, un crime "barbare" pour lequel sept personnes, dont deux mineurs, ont été mises en examen dans la soirée. Le...

Prodesc eolien

Devoir de vigilance : EDF assigné en justice pour ses activités au Mexique

Après Total, c’est un autre énergéticien qui est assigné en justice pour manquement à son devoir de vigilance, cette fois sur des problématiques de droits humains. Le groupe et sa filiale EDF Renouvelables sont accusés par des populations autochtones de ne pas les avoir consultées pour la...

Crise alimentaire france

[Tempête Covid] Quand la pandémie sanitaire provoque une crise de la faim

Alors que dans le monde entier, les associations d'aide alimentaire notent une hausse de la fréquentation depuis la crise sanitaire, l'association Oxfam estime que 12 000 personnes par jour pourraient mourir de faim en raison du Covid-19. Le virus, en aggravant les inégalités, fait basculer des...