Publié le 27 septembre 2022

SOCIAL

La lanceuse d’alerte de Facebook crée Beyond the Screen, une ONG pour assainir les réseaux sociaux

Frances Haugen avait dénoncé l’année dernière les pratiques de Meta, la maison-mère de Facebook et Instagram qui faisait passer les profits devant la protection de ses utilisateurs. L’ex-employée de Facebook, devenue lanceuse d’alerte, a décidé de franchir une étape supplémentaire. Elle vient de créer Beyond the screen, une ONG dont l'ambition est de documenter les dérives des réseaux sociaux et de trouver les moyens d’assurer la sécurité des utilisateurs.

Frances Haugen Facebook whistleblower JimWatson AFP
Frances Haugen, la lanceuse d'alerte, ancienne employée de Facebook, a été auditionnée en 2021 par le Sénat américain sur les pratiques du réseau social.
@Jim Watson / AFP

L’ancienne ingénieure de Facebook poursuit sa croisade contre les réseaux sociaux. Frances Haugen a décidé de créer une ONG, baptisée Beyond the screen (au-delà de l’écran), avec pour ambition de rendre les réseaux sociaux plus sûrs et positifs pour leurs utilisateurs. La spécialiste des produits algorithmiques s’était fait connaître il y a près d’un an lorsqu’elle avait claqué la porte de Facebook puis divulgué des milliers de documents internes révélant les pratiques du réseau social.

Auditionnée par le Sénat américain, Frances Haugen avait en effet montré comment les cadres du géant, qui s’est depuis rebaptisé Meta, privilégiaient systématiquement l’intérêt économique et financier de l’entreprise, sans prendre en compte la protection des utilisateurs. Les fausses informations, les discours de haine qui pullulent sur les réseaux sociaux de la galaxie Meta (Facebook, Instagram, Whatsapp) n’étaient pas véritablement combattus par la firme. Et la cellule "civic integrity", chargée de veiller à l'éthique sur le réseau a finalement été démantelé. Ce qui a précipité le départ de Frances Haugen.

Améliorer les réseaux sociaux

"Il est possible d’avoir des réseaux sociaux qui font ressortir le meilleur de nous-mêmes et c’est ce vers quoi Beyond the screen veut travailler", a déclaré Frances Haugen dans un communiqué. Avec sa nouvelle ONG, elle espère continuer d’œuvrer pour améliorer les réseaux sociaux et en faire des lieux positifs. Beyond the screen prévoit dans un premier temps de créer une base de données alimentée par des contributeurs extérieurs, comme des avocats, des chercheurs, des spécialistes de la technologie, afin de documenter les dangers causés par les réseaux sociaux et leurs manquements à l’éthique et à la loi.

Elle travaillera aussi à identifier les pratiques permettant de contrer ces effets néfastes. Beyond the screen espère pouvoir faire en sorte que les utilisateurs, mais aussi les investisseurs et les autorités administratives puissent se servir de ses recherches pour mieux évaluer la performance des entreprises gérant les réseaux sociaux en termes notamment de sécurité des utilisateurs.

Deux partenaires

La nouvelle ONG s’est déjà trouvé des partenaires spécialisés dans l’éthique des réseaux sociaux pour mener à bien sa mission. Elle est ainsi financée par l’organisation Project Liberty, fondée par Franck McCourt, un entrepreneur américain notamment propriétaire de l’OM de Marseille. Le Project Liberty va travailler avec Beyond the screen au travers du McCourt Institute, son institut de recherche cofondé avec Sciences-Po Paris et l’Université américaine de Georgetown.

L’institut travaille depuis 2021 à faire en sorte que les projets numériques prennent en compte une gouvernance saine dès leur origine. Enfin, Beyond the screen a également noué un partenariat avec Common Sense Media, une organisation américaine qui passe en revue les contenus numériques pour s’assurer qu’ils sont appropriés pour les enfants.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

La panne historique de la galaxie Facebook illustre les dérives d'un quasi-monopole

Pendant de longues heures, du 4 au 5 octobre, l'empire Facebook est tombé. Les applications Instagram, Messenger ou Whatsapp inaccessibles, ont laissé sur la touche des milliards d'individus, illustrant la domination qu'exerce Facebook sur internet. Dans certains pays en développement,...

Comme d’autres entreprises avant lui, Facebook change de nom pour faire oublier les controverses

Ne l'appelez plus Facebook. La maison mère d'Instagram, WhatsApp ou encore Messenger vient d'être rebaptisée Meta par son fondateur Mark Zuckerberg. Ce changement de nom doit, selon lui, guider le groupe vers le "metavers", un futur univers ultra-immersif qui s'appuie sur de la réalité...

Facebook annonce des mesures pour éviter de futures manipulations politiques

En pleine tourmente, Facebook a promis de nouvelles mesures pour lutter contre la manipulation politique. Ces promesses sont faites à quelques jours de l'audition de son patron Mark Zuckerberg par les parlementaires américains, très remontés contre le réseau social.

Fanny Parise : "Le métaverse de Facebook est un risque pour nos démocraties"

Le métaverse, ce terme venu tout droit de la science-fiction, désignant un monde virtuel via un casque de réalité augmentée, prend forme. Facebook vient d'annoncer la création de 10 000 emplois en Europe pour lancer cet Internet de demain. Pour l'anthropologue Fanny Parise, spécialiste de...

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Plateforme gaziere qatar Marc Roussel TOTAL

Sanctions du Parlement européen et gaz qatari : un cocktail explosif aux effets puissants

Le Qatargate déstabilise le Parlement européen mais pourrait aussi aggraver la crise énergétique. L’État du Golfe qui a fait de la Coupe du monde l’emblème de sa stratégie de soft power, a clairement dit que les accusations de corruption contre lui pourraient avoir un "effet négatif sur la sécurité...

Mangrove saint laurent du maroni

Un projet de centrale solaire en Guyane montre la difficile prise en compte des droits des peuples autochtones

Les chantiers de la centrale solaire à hydrogène CEOG en Guyane ont commencé. Ce projet était très attendu pour répondre aux problématiques de sécurité énergétique et aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre du département français d'Outre-mer. Cependant, les peuples...

Fifa Qatar 2022 coupe du monde football Giuseppe Cacace AFP

Qatar 2022 : la Coupe du monde, championne des controverses

Il s’agit de l’un des événements sportifs les plus attendus de la planète. Et aussi l’un des plus controversés. Droits humains élémentaires non respectés, soupçons de corruption, bilan climatique catastrophique… les dossiers pesant sur la Coupe du monde au Qatar se révèlent particulièrement lourds...

Qatar Vinci

Qatar 2022 : avec la mise en examen de Vinci, les controverses se multiplient à l’approche de la Coupe du monde

Travail forcé, mauvaises conditions d’hébergement, réduction en servitude… une filiale de Vinci vient d’être mise en examen en raison de ses pratiques sociales sur ses chantiers au Qatar, accusations que le groupe de BTP réfute. À seulement quelques jours de l’ouverture de la Coupe du monde, alors...