Publié le 29 novembre 2013

SOCIAL

Un pacte pour briser les stéréotypes sexuels en entreprise

Orange, Capgemini, Vivendi, Mediaprism, Eau de Paris, RATP ou encore l'Association Nationale des DRH (ANDRH) ont signé, jeudi 21 novembre 2013, le Pacte des Stéréotypes élaboré par le Laboratoire de l'Egalité. Celui-ci propose 9 mesures concrètes destinées à faire reculer les stéréotypes sur les femmes et les hommes. Soucieux de sensibiliser l'opinion sur ces questions, le Forum de la Mixité et le Laboratoire de l'Egalité vont lancer deux campagnes placées sous le signe de l'humour.

141844_GF.jpg

© Mediaprism, Laurence Dunmore

Faire sourire pour attirer l'attention

« Anne Prigent, Pas loin d'être responsable du Pôle Compétitivité (mais a choisi d'avoir un 2e enfant) ». Voilà un exemple de fonction professionnelle imaginaire qui sera à l'honneur de la prochaine campagne publicitaire sarcastique du Forum de la Mixité* qui sera lancée en décembre. A travers des supports professionnels comme des cartes de visites ou des offres d'emploi, le Forum souhaite montrer la réalité du statut et de la place des femmes dans l'entreprise. La question de l'égalité hommes femmes sera également au cœur du discours du Laboratoire de l'Egalité, qui lancera une grande campagne en radio, télévision et au cinéma au premier trimestre 2014. Objectif : montrer, sur un ton décalé, en quoi les stéréotypes sont puissants et nocifs. Reste à savoir quels impacts auront ces campagnes. Au-delà de leur côté humoristique qui fera sourire à coup sûr, tout l'enjeu est de taille, puisqu'il s'agit déconstruire des clichés qui perdurent depuis des millénaires....

« Les femmes n'ont pas les capacités physiques pour travailler dans le bâtiment », « il existe des compétences naturellement féminines et d'autres naturellement masculines », « les femmes ne sont pas ambitieuses »... Les stéréotypes de ce genre sont nombreux y compris dans la sphère professionnelle. Surtout, ils tiennent un rôle important dans le développement des inégalités qui se traduisent, dans les faits, par des salaires plus bas pour les femmes à compétences égales, mais aussi à une plus faible représentation des femmes dans les hautes sphères de l'entreprise. En 2012, le Laboratoire de l'Egalité a engagé des travaux de réflexion sur le thème de stéréotype : après une année de travaux et ateliers, le réseau a élaboré une brochure intitulée « Les stéréotypes, c'est pas moi, c'est les autres », qui reprend la synthèse des résultats, mais aussi un pacte contenant 9 propositions concrètes pour faire lutter contre ces représentations schématiques.

Présenter des images mixtes des métiers

Ce pacte concerne trois univers : l'école, les médias et les entreprises. Pour ces dernières, la charte prévoit deux engagements spécifiques. D'abord, changer les codes de l'entreprise pour limiter l'impact des stéréotypes sur les carrières en invitant notamment les entreprises à revoir leurs processus de recrutement, d'évaluation, de formation et de promotion. Autre proposition : donner la même visibilité aux femmes et aux hommes dans tous les métiers. Cela passe par une présentation systématiquement d'images mixtes des métiers, y compris ceux majoritairement occupés par des hommes ou par des femmes et par la rédaction systématique des noms de métiers au féminin et au masculin pour les annonces de recrutement, les fiches de poste, les grilles d'évaluation et de classification, ainsi que dans la communication externe et interne. Avec ce pacte, le Laboratoire de l'Egalité souhaite donner des lignes de travail censées faire évoluer tous ces stéréotypes.

Six entreprises signataires

Pour le moment, six entreprises ont signé le pacte : Orange, Capgemini, Eau de Paris, Mediaprism, la RATP et Vivendi, auxquelles s'ajoutent l'ANDRH (l'Association Nationale des DRH) et Ligue de l'enseignement. La RATP, qui couvre des métiers qualifiés de « masculins », tels que la conduite de bus et de métro, la maintenance des rames..., a mis en place plusieurs actions qui promeuvent la diversité. « La politique diversité commence à porter ses fruits. Aujourd'hui la RATP compte 19,8 % de femmes. Mais c'est une progression qui cache encore des disparités avec, par exemple, des femmes dans les RH mais très peu dans la sécurité et la maintenance. Nous voulons poursuivre nos efforts en nous fixant des objectifs annuels que nous mesurons », explique Béatrice Beaulieu, Responsable de l'unité Observatoire Social et politique de Diversité à la RATP. Au sein d'Orange, le thème de l'égalité professionnelle est au cœur de la stratégie, affirme Brigitte Dumont, Directrice RSE : « Nous nous sommes engagés à avoir 35 % de femmes dans les instantes dirigeantes parce que, d'une part, 37 % des collaborateurs du groupe sont des femmes et, d'autre part, 51 % de nos clients sont des clientes. » Pascale Thumerelle, directrice responsabilité sociétale chez Vivendi, estime pour sa part que le pacte est « une initiative qui accentue la responsabilité du groupe, notamment dans la manière de promouvoir la diversité dans les contenus diffusés ». Déjà, dans sa politique de rémunération de ses dirigeants, Vivendi a mis en place un critère sur la représentation des femmes dans les émissions de télévision.

Chez Capgemini, la question des stéréotypes a été étudiée dans le cadre du programme spécifique. L'entreprise a par exemple mis en place un site Internet dédié à la mixité, qui propose notamment une étude sur les clichés en vigueur au sein de Capgemini. « Tout l'enjeu est de déconstruire ces stéréotypes. Pour cela, il faut changer le modèle managérial qui ne compte aujourd'hui que 15 % de femmes. La signature de ce pacte est un début, mais nous sommes encore peu nombreux à le signer. Il faut que d'autres entreprises s'engagent », estime Hélène Chinal, Directeur Exécutif de Sogeti France et Leader du programme Women@Capgemini France. C'est aussi le souhait du Laboratoire de l'Egalité, qui va faire le tour des grandes entreprises en 2014 pour convaincre le plus grand nombre de s'associer à la démarche.

*Le Forum de la Mixité aura lieu le 13 décembre prochain

Lire aussi : Emploi des personnes handicapées : comment agir sur les stéréotypes ?

Céline Oziel
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Diversité

Pour prévenir la discrimination à l’emploi, les entreprises mettent progressivement en place des politiques de diversité. Elles consistent à faire la promotion de l’égalité de traitement entre des salariés dont les compétences sont équivalentes.

Cinq raisons pour lesquelles il faut regarder la Coupe du monde féminine de football

Coup d’envoi de la Coupe du Monde de football. Jusqu’au 7 juillet, les Bleues vont tenter d’atteindre la finale et d’accrocher une première étoile sur leur maillot. Reste aux téléspectateurs de suivre cet évènement qui pourrait donner un coup d’accélérateur au football féminin. Et si vous n’êtes...

De nouveaux efforts demandés aux entreprises pour améliorer l’égalité femmes-hommes

Selon la Banque mondiale, la France fait partie des six pays du monde où les droits des femmes sont les plus respectés. Au quotidien pourtant, la situation n’est pas toujours aussi rose, notamment dans le monde du travail. De nouvelles mesures, entrées en vigueur au début de cette année ou en...

Make Assemblée Nationale green again : le rendez vous manqué

Barbara Pompili a été candidate pour le perchoir. Mais lors de la primaire LREM, ses 29 % de voix n’ont pas suffi à écarter Richard Ferrand, candidat soutenu par l’Élysée. Pourtant, l’accession de cette députée verte à la Présidence de l’Assemblée nationale aurait permis de porter un message positif...

Avec Black Panther, Marvel et Disney donnent une place à l’Afrique dans l’industrie hollywoodienne

Sa force est surhumaine, ses sens surdéveloppés, ses griffes déchirent le métal, son armure le rend presque invulnérable… Mais surtout, il est noir, africain et roi de la nation la plus avancée technologiquement au monde. C’est T’Challa, plus connu sous son nom de super-héros "Black Panther". Et il...