Publié le 23 août 2017

SOCIAL

Mixité dans les entreprises : l’Allemagne veut passer à la vitesse supérieure

La ministre allemande des Familles et des Femmes a menacé les grandes entreprises d’imposer un quota de femmes dans les comités exécutifs si leur proportion n’augmente pas. Aujourd’hui, seuls 6,5 % des sièges de ces instances dirigeantes sont occupés par des femmes.


L’Allemagne va-t-elle imposer un quota de femmes dans les comités exécutifs des grandes entreprises ? Depuis 2015, une loi impose en effet aux 106 plus grosses compagnies allemandes un minimum de 30 % de femmes dans les conseils d’administration. Si les quotas ne sont pas respectés, les sièges doivent rester inoccupés.

"Je donne un an au secteur économique pour s’autoréguler"

Mais, comme en France, où un minimum de 40 % de femmes a été imposé par la loi Copé-Zimmermann, ces quotas ne concernent pas les comités exécutifs. Or, en 2016, la proportion de femmes dans les instances dirigeantes allemandes plafonnait à seulement 6,5 %.

"Je donne un an au secteur économique pour s’autoréguler", a prévenu la ministre allemande des Familles et des Femmes, Katarina Barley le 16 août dernier, "si rien n’est fait d’ici là, nous légiférerons (…) Je n’ai aucun problème avec l’instauration d’un quota de femmes", a-t-elle précisé.

Immédiatement, la Fédération des industries allemandes (BDI) a réagi. Elle estime que l’instauration d’un quota serait "inconstitutionnelle et constituerait une ingérence massive dans la liberté entrepreneuriale". 

Une menace qui en restera une ?

Comme le rappellent Les Nouvelles News, Laurence Rossignol, ancienne ministre des Droits des Femmes, avait elle aussi évoqué cette idée. De fait, en 2016, seuls 15 % des sièges des comités exécutifs des 100 plus grandes entreprises étaient occupés par des femmes en France. "Mais la question n’est pas à l’ordre du jour du nouveau gouvernement", affirme le journal.

L’ultimatum de la ministre allemande pourrait lui aussi rester au stade de menace. Le SPD, partie de Katarina Barley, qui gouverne en coalition avec le CDU d’Angela Merkel, devrait se retrouver dans l’opposition à l’issue des élections législatives.

Pour les Verts, cette menace est une tactique de la ministre allemande qui "n’a rien fait" sur ce sujet pendant son mandat. Ces derniers prônaient en effet un quota minimum de 40 % de femmes dans les conseils d’administration, comme en France. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Diversité

Pour prévenir la discrimination à l’emploi, les entreprises mettent progressivement en place des politiques de diversité. Elles consistent à faire la promotion de l’égalité de traitement entre des salariés dont les compétences sont équivalentes.

Celine calvez media femme homme

Un rapport parlementaire veut conditionner les aides à la presse au respect de l’égalité femmes-hommes

Les femmes, qui représentent la majorité de la population, sont largement sous-représentées dans les médias en tant qu'expertes. Le Covid-19 a même accentué cette tendance avec seulement 9 % d'expertes dans les JT de France 2 et France 3 en mars. Face à la situation, un pré-rapport parlementaire...

Emma watson integre le ca de kering

L'actrice Emma Watson rejoint le groupe de luxe Kering pour promouvoir la mode durable

En nommant l’actrice Emma Watson comme administratrice pour promouvoir la place des femmes et la mode durable, Kering frappe fort en termes médiatique. Reste à voir quel rôle jouera effectivement la jeune actrice dans le scénario stratégique du groupe français de luxe, elle qui a été "pionnière dans...

Cinq raisons pour lesquelles il faut regarder la Coupe du monde féminine de football

Coup d’envoi de la Coupe du Monde de football. Jusqu’au 7 juillet, les Bleues vont tenter d’atteindre la finale et d’accrocher une première étoile sur leur maillot. Reste aux téléspectateurs de suivre cet évènement qui pourrait donner un coup d’accélérateur au football féminin. Et si vous n’êtes...

De nouveaux efforts demandés aux entreprises pour améliorer l’égalité femmes-hommes

Selon la Banque mondiale, la France fait partie des six pays du monde où les droits des femmes sont les plus respectés. Au quotidien pourtant, la situation n’est pas toujours aussi rose, notamment dans le monde du travail. De nouvelles mesures, entrées en vigueur au début de cette année ou en...