Publié le 13 septembre 2017

SOCIAL

Mauvais élèves de l’égalité, Maurel & Prom et Sartorius Stedim Biotech se font épingler par Marlène Schiappa

Maurel & Prom, société pétrolière et Sartorius Stedim Biotech (SSB), du secteur pharmaceutique, ont été pointés du doigt pour leur mauvais résultat en matière d'égalité professionnelle par la ministre Marlène Schiappa. Conviées par le ministère à une journée de sensibilisation, les deux sociétés n'ont pas répondu à l'appel. La ministre a donc employé l'arme du "name and shame" (nommer et faire honte).

Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'égalité femmes-hommes, placarde le nom des entreprises qui ont refusé de participer à sa journée de formation

Elle a tenu promesse. La secrétaire d’État à l’égalité femmes hommes, Marlène Schiappa, a dévoilé le nom de deux entreprises qui n'ont pas respecté l’égalité entre les femmes et les hommes. Il s'agit de la société pétrolière Maurel & Prom et du fournisseur de services pour l’industrie pharmaceutique Sartorius Stedim Biotech (SSB). Aucune ministre des Droits des femmes avant elle n’avait opté pour cette stratégie.

 

 

 

"On agit sur la réputation des entreprises pour faire bouger les lignes", expliquait Marlène Schiappa à Novethic en mai dernier. Le name and shame (nommer et faire honte) est la dernière étape d’un système à palier. La première étape consiste à alerter les entreprises de leur mauvaise notation en matière d’égalité femmes hommes via le baromètre du cabinet Ethics and Boards, qui classe les entreprises du SBF 120 en fonction de la féminisation de leurs instances dirigeantes et de leur politique générale de mixité.

Un risque réputationnel pour les entreprises 

Les 10 derniers du classement ont été invités par Marlène Schiappa à une journée de formation et de sensibilisation à l’égalité. "Si les entreprises ne respectent pas l’égalité entre les femmes et les hommes, ce n’est pas souvent par misogynie, c’est plus souvent par manque d’intérêt, d’information ou de moyens", a expliqué la secrétaire d’État lors de la journée de formation organisée hier mardi 12 septembre. Or, malgré plusieurs rappels, Sartorius Stedim Biotech et Maurel & Prom étaient aux abonnées absentes. Contactée par Novethic, la société pétrolière n’a pas souhaité commenter l’action de la ministre. Quant à Sartorius Stedim Biotech, il n’a pas répondu à nos sollicitations.

Myriam El Khomri, ministre du Travail sous le précédent quinquennat, avait usé de la même stratégie. AccorHotels et Courtepaille avaient été pointées du doigt à cause de leur discrimination à l’embauche. Là aussi la ministre leur avait laissé plusieurs chances de se rattraper. Malgré la pression et le risque réputationnel, les deux entreprises n’avaient pas présenté "un plan d’action suffisant" pour lutter contre les discriminations lors du recrutement.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Diversité

Pour prévenir la discrimination à l’emploi, les entreprises mettent progressivement en place des politiques de diversité. Elles consistent à faire la promotion de l’égalité de traitement entre des salariés dont les compétences sont équivalentes.

Conseil d administration reunion CCO

Le Nasdaq veut imposer plus de diversité dans les conseils d’administration des entreprises américaines

L’opérateur boursier américain veut bousculer les conseils d’administration. Le Nasdaq va demander aux entreprises cotées sur sa plateforme de dévoiler la composition de leur instance dirigeante en fonction de l’origine ethnique, du genre et de l’orientation sexuelle. Il veut à terme que les...

Josephine baker legion honneur AFP

Avec l’entrée de Joséphine Baker au Panthéon : Emmanuel Macron veut un "symbole de la France réconciliée"

La résistante et artiste franco-américaine, Joséphine Baker entrera au Panthéon en novembre 2021. Elle deviendra ainsi la toute première femme noire à y faire son entrée. Ce sera seulement la sixième femme panthéonisée.

Egalite hommes femmes FeodoraChiosea 01

Parité en entreprise : la France poussée à étendre les quotas de femmes aux comités exécutifs et de direction

Dix ans après la loi Copé-Zimmermann imposant 40 % de quotas de femmes dans les conseils d'administration, le Haut Conseil à l'égalité appelle à étendre cette mesure aux comités exécutifs et de direction. Alors que le taux de femmes plafonne à 17 % dans les Comex, le ministre de l'Économie, Bruno Le...

New york cco wiggijo

[Bonne nouvelle] À New York, touché sévèrement par le Covid-19, des grands patrons s'engagent à embaucher 100 000 personnes défavorisées

Un collectif de 27 patrons de grandes entreprises présentes à New York, telles que JPMorgan Chase, BlackRock, Google, IBM ou Amazon, se sont engagés à embaucher 100 000 personnes à faibles revenus et/ou issues des minorités noires, latinos et asiatiques, d'ici 2030. Une réponse à la crise du...