Publié le 19 décembre 2013

SOCIAL

La diversité enfin perçue comme un moteur de performance

Dans la quatrième édition du « Bilan Diversité », la Charte de la diversité et le cabinet d'études Inergie pointent plusieurs avancées, au premier rang desquelles une diversité de plus en plus perçue comme un moteur de croissance au sein des entreprises signataires. L'égalité professionnelle, le handicap et l'âge font partie des priorités. En revanche, les habitants des quartiers prioritaires sont encore trop ignorés.

141929_GF.jpg

Le Ministère du droit des femmes passe à l'action

Dans le cadre de la présentation d'une étude sur la répartition des hommes et des femmes par métiers menée par la Dares (Direction de l'Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistique), Najat Vallaud-Belkacem a annoncé que 2014 serait l'année de la mixité professionnelle. La ministre des Droits des Femmes dévoilé une série d'initiatives qui seront menées l'an prochain en matière de mixité. Parmi elles, la mise en place d'une plateforme d'action au niveau des régions, lesquelles auront pour mission une plus grande mixité en dans les formations initiales et continues. Ou encore la définition d'actions concrètes pour garantir plus de mixité dans chaque métier public. Mais la mesure la plus forte se situe néanmoins dans la procédure des grands appels d'offres publics de 2014, où des objectifs de mixité seront imposés en échange de l'accès aux contrats. « L'Etat et les collectivités locales ont un rôle de donneur d'ordres très important qui doit orienter les entreprises » a déclaré la Ministre.

« En matière de diversité en entreprise, nous quittons les angles humaniste et sociétal pour aller vers l'économie ». Voilà comment Stéphane Roussel, DRH de Vivendi et porte-parole de la Charte de la diversité, résume le bilan 2013. C'est sans doute l'un des enseignements les plus encourageants de la dernière édition du Bilan Diversité, dévoilée le 12 décembre 2013. Pour la première fois depuis la création de ce baromètre il y a quatre ans, les entreprises signataires de la Charte citent, comme première motivation à leur engagement dans la diversité, l'enjeu d'amélioration des ressources humaines de l'entreprise, devant celui du respect de la loi et de la réduction des risques juridiques. En outre, la notion de performance économique fait un bond en avant : alors que seules 16 % jugeaient la diversité comme un moteur de la performance économique l'an dernier, elles sont 30 % à le penser cette année. François Lamy, ministre délégué chargé de la Ville, présent lors de la présentation de ces résultats, s'en réjouit : « La diversité est une opportunité de réussir son entreprise, d'améliorer la cohésion sociale et, in fine, d'améliorer sa performance. » Cette recherche de performance économique à travers la diversité est surtout vraie dans les entreprises de plus de 1 000 salariés, qui placent cet enjeu au troisième rang après la démarche RSE globale et l'amélioration de la gestion RH. Pour les entreprises de moins de 50 salariés, la performance arrive en cinquième et dernière place. Dans ces PME, c'est la conviction morale du dirigeant explique en premier lieu l'engagement en faveur de la diversité.

Genre, handicap et âge en priorité

Autre évolution mise en avant dans ce bilan 2013 : la question des discriminations est moins appréhendée de manière globale par les entreprises, qui sont de plus en plus nombreuses à mettre en place des actions ciblées en fonction des catégories de public. A ce titre, trois cibles sont prioritaires aujourd'hui : l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, le handicap et l'âge. Ainsi, cette année, 65 % des entreprises ont travaillé sur la question du genre, 56 % sur le handicap, 48 % sur les seniors et 45 % sur les jeunes. D'autres sujets, moins prioritaires mais néanmoins bien présents, sont concernés par les démarches diversité mises en place : les minorités visibles (38%), l'orientation sexuelle (10%) ou le fait religieux (9%). En revanche, les entreprises ont tendance à délaisser les personnes des quartiers prioritaires de la politique de la ville (environ 1 200 quartiers identifiés par le gouvernement) : seulement 23 % des entreprises intègrent des actions en faveur de ces populations. Le plus souvent, par ignorance de cette notion.

Mesure et sensibilisation

Logiquement, l'engagement croissant des entreprises sur toutes ces questions s'accompagne d'une professionnalisation des démarches, avec la mise en place d'indicateurs de suivi. Ainsi, la moitié des entreprises signataires se sont dotées d'un tableau de bord interne, 45 % intègrent des indicateurs diversité dans leur rapport annuel, 31 % établissent un diagnostic diversité ou un bilan annuel de leur politique diversité et, enfin, 26 % procèdent à un autodiagnostic diversité. Enfin, dernier point intéressant soulevé par le baromètre : alors que, jusqu'à maintenant, la actions de sensibilisation visaient majoritairement les recruteurs et les équipes RH, celles-ci intègrent de plus en plus les managers et les cadres de l'entreprise. Au total, plus d'un quart des entreprises ont sensibilisé plus de la moitié de leurs effectifs.

Vers une dynamique européenne

Malgré ces éléments encourageants, il convient de rappeler que la Charte de la diversité - et ses 3 000 signataires - est loin de représenter la grande majorité des entreprises françaises. D'ailleurs, Fella Imalhayene, la Secrétaire générale de la Charte de la diversité, ne s'y trompe pas : « A présent, l'enjeu est de savoir comment faire grandir ce mouvement, qui représente 0,1 % des entreprises, tout en gardant la qualité des engagements. » La réponse passera peut-être par l'internationalisation de la démarche. Pour fédérer davantage, la Charte de la diversité ambitionne de mettre en place un mouvement à l'échelle européenne dès 2014.

Céline Oziel
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Diversité

Pour prévenir la discrimination à l’emploi, les entreprises mettent progressivement en place des politiques de diversité. Elles consistent à faire la promotion de l’égalité de traitement entre des salariés dont les compétences sont équivalentes.

Cinq raisons pour lesquelles il faut regarder la Coupe du monde féminine de football

Coup d’envoi de la Coupe du Monde de football. Jusqu’au 7 juillet, les Bleues vont tenter d’atteindre la finale et d’accrocher une première étoile sur leur maillot. Reste aux téléspectateurs de suivre cet évènement qui pourrait donner un coup d’accélérateur au football féminin. Et si vous n’êtes...

De nouveaux efforts demandés aux entreprises pour améliorer l’égalité femmes-hommes

Selon la Banque mondiale, la France fait partie des six pays du monde où les droits des femmes sont les plus respectés. Au quotidien pourtant, la situation n’est pas toujours aussi rose, notamment dans le monde du travail. De nouvelles mesures, entrées en vigueur au début de cette année ou en...

Make Assemblée Nationale green again : le rendez vous manqué

Barbara Pompili a été candidate pour le perchoir. Mais lors de la primaire LREM, ses 29 % de voix n’ont pas suffi à écarter Richard Ferrand, candidat soutenu par l’Élysée. Pourtant, l’accession de cette députée verte à la Présidence de l’Assemblée nationale aurait permis de porter un message positif...

Avec Black Panther, Marvel et Disney donnent une place à l’Afrique dans l’industrie hollywoodienne

Sa force est surhumaine, ses sens surdéveloppés, ses griffes déchirent le métal, son armure le rend presque invulnérable… Mais surtout, il est noir, africain et roi de la nation la plus avancée technologiquement au monde. C’est T’Challa, plus connu sous son nom de super-héros "Black Panther". Et il...