Publié le 23 août 2020

SOCIAL

[Bonne nouvelle] À New York, touché sévèrement par le Covid-19, des grands patrons s'engagent à embaucher 100 000 personnes défavorisées

Un collectif de 27 patrons de grandes entreprises présentes à New York, telles que JPMorgan Chase, BlackRock, Google, IBM ou Amazon, se sont engagés à embaucher 100 000 personnes à faibles revenus et/ou issues des minorités noires, latinos et asiatiques, d'ici 2030. Une réponse à la crise du Covid-19 qui a aggravé les inégalités dans la métropole la plus riche des États-Unis.

New york cco wiggijo
27 grands patrons américains s'engagent à embaucher 100 000 personnes défavorisées à New York, une ville touchée en plein coeur par le Covid-19.
@wiggijo

Aider 100 000 personnes défavorisées, à faible revenus ou issues de minorités noires, latino ou asiatiques, à trouver un emploi dans la métropole new yorkaise, c’est le but affiché par 27 grands patrons américains. Rassemblés au sein du conseil des PDG pour les emplois à New York, ils disent vouloir collaborer avec les institutions scolaires, les organisations et associations communautaires pour ce faire.  

Ces patrons, dirigent de grands établissements financiers (BlackRock, JPMorganChase), des cabinets de conseils (EY), des groupes technologiques (Google, Amazon), des medias (The New York Times), des hôpitaux et des opérateurs de télécom (Verizon). Ils proposent notamment d'offrir des emplois ou des postes d'apprentissage à 25 000 étudiants de l'université publique CUNY, d'utiliser leurs ressources et réseaux, et de partager leurs meilleures pratiques

Une métropole touchée au cœur par le Covid-19

"Notre mission est de faire en sorte que les habitants des communautés les plus vulnérables de New York puissent accéder aux compétences dont ils ont besoin pour poursuivre des carrières prometteuses et bénéficier de la reprise économique de la ville", a affirmé Gail Mellow, qui dirige ce nouveau groupe, dans un communiqué. Et pour cela, il fallait que les grands patrons s’impliquent eux-mêmes, assure-t-elle. Ceux-ci "ont accepté d'attaquer le problème, spécifiquement, délibérément et publiquement. C’est crucial pour la santé de l’Amérique", confirme Jimie Dimon, le PDG de JP Morgan Chase, appelant ses pairs à suivre le mouvement.

La métropole est la plus riche des Etats-Unis, mais elle est au milieu de sa pire crise économique depuis les années 1970, quand elle a failli faire faillite, rapporte le New York Times. Avec la crise du Covid-19, le taux de chômage de la ville est passé au-dessus de 20 % en juin - le niveau le plus élevé des 44 années où ces données ont été collectées. Selon un rapport récent, près d’un tiers des petites entreprises de la ville pourraient ne jamais rouvrir et ces dernières ont déjà perdu 520 000 emplois.

Et ce sont les plus défavorisés qui en pâtissent le plus. La pandémie a eu un impact disproportionné sur les communautés noires, latinos et asiatiques à faibles revenus. Mais déjà le chômage dans le Bronx était 85 % plus élevé qu'à Manhattan, soulignent-ils. "Dans le même temps, des emplois en forte demande n'ont pas été pourvus", ajoutent-ils.

Béatrice Héraud avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Diversité

Pour prévenir la discrimination à l’emploi, les entreprises mettent progressivement en place des politiques de diversité. Elles consistent à faire la promotion de l’égalité de traitement entre des salariés dont les compétences sont équivalentes.

New york cco wiggijo

[Bonne nouvelle] À New York, touché sévèrement par le Covid-19, des grands patrons s'engagent à embaucher 100 000 personnes défavorisées

Un collectif de 27 patrons de grandes entreprises présentes à New York, telles que JPMorgan Chase, BlackRock, Google, IBM ou Amazon, se sont engagés à embaucher 100 000 personnes à faibles revenus et/ou issues des minorités noires, latinos et asiatiques, d'ici 2030. Une réponse à la crise du...

Celine calvez media femme homme

Un rapport parlementaire veut conditionner les aides à la presse au respect de l’égalité femmes-hommes

Les femmes, qui représentent la majorité de la population, sont largement sous-représentées dans les médias en tant qu'expertes. Le Covid-19 a même accentué cette tendance avec seulement 9 % d'expertes dans les JT de France 2 et France 3 en mars. Face à la situation, un pré-rapport parlementaire...

Emma watson integre le ca de kering

L'actrice Emma Watson rejoint le groupe de luxe Kering pour promouvoir la mode durable

En nommant l’actrice Emma Watson comme administratrice pour promouvoir la place des femmes et la mode durable, Kering frappe fort en termes médiatique. Reste à voir quel rôle jouera effectivement la jeune actrice dans le scénario stratégique du groupe français de luxe, elle qui a été "pionnière dans...

Cinq raisons pour lesquelles il faut regarder la Coupe du monde féminine de football

Coup d’envoi de la Coupe du Monde de football. Jusqu’au 7 juillet, les Bleues vont tenter d’atteindre la finale et d’accrocher une première étoile sur leur maillot. Reste aux téléspectateurs de suivre cet évènement qui pourrait donner un coup d’accélérateur au football féminin. Et si vous n’êtes...