Publié le 30 octobre 2017

SOCIAL

Le Défenseur des droits alerte sur les discriminations pour accéder à un crédit bancaire

Offre moins attractive que pour les clients blancs, mauvais accueil, manque d'information... La ville de Villeurbanne a lancé une vaste opération dans les 12 banques de son secteur et elle a constaté des pratiques discriminatoires envers les personnes noires ou d'origine maghrébine. La Défenseur des droits tire la sonnette d'alarme.


63 agences de 12 banques différentes (1) de l'agglomération de Villeurbanne (Rhône) ont été passées au crible par l'institut ISM Corum. Le but était de mesurer les pratiques discriminatoires dans le secteur bancaire. À chaque test, deux clients au profil "parfaitement comparables" se sont présentés. La seule différence étant leur origine supposée.

Et les premiers résultats sont sévères. D'abord, dans l'accès au crédit bancaire, les entretiens avec le client noir ou maghrébin sont beaucoup moins longs et contiennent moins d’informations. Le client blanc a même "fréquemment bénéficié d’une offre plus attractive, en particulier sur le taux d’intérêt (dans neuf agences, contre une seule où l’inverse s’est produit", note le rapport. Ainsi, on note une différence de 25 500 euros dans la simulation proposée par la banque selon les clients.

Pour créer une entreprise, les femmes obtiennent moins de simulations de prêt

Pour créer une société, là aussi les discriminations sont notables. Le créateur d’entreprise "d’origine maghrébine" n’a jamais reçu d’information sur le montant empruntable, ni sur le taux d’intérêt, ni sur la durée de remboursement conseillée", indique le rapport. De même, certaines conditions ont été uniquement posées au testeur d’origine maghrébine comme le fait d’appartenir à la banque pour bénéficier d’un prêt.

Les femmes ne sont pas épargnées. Le test a été réalisé seulement avec une femme blanche mais cette dernière, indique le rapport, a plus rarement obtenu une simulation de création de prêt que le client blanc. Au-delà du traitement discriminatoire dans la présentation politique de la banque, le rapport n’évoque pas de pratique sexiste dans le montant empruntable qui est, en moyenne, similaire entre la cliente et le client blanc. 

Aux États-Unis, JP Morgan a versé 55 millions de dollars aux victimes de ses pratiques racistes

Globalement, pour remédier à la situation, le Défenseur des droits demande le renforcement de la formation relative à lutte contre les discriminations des personnes exerçant les métiers de la banque. Et souligne l’importance d’entamer une procédure lorsqu’on est victime de discrimination. À charge pour le Défenseur des droits d’enquêter et d’apporter les preuves nécessaires.

En janvier, aux États-Unis, la banque JP Morgan a accepté de verser 55 millions de dollars pour régler un conflit à l'amiable. Elle était accusée par la justice américaine d'augmenter ces taux de crédits pour les clients noirs américains et hispaniques. 53 000 accès aux crédits de ces populations avaient été passés au crible par les autorités. En comparaison, avec le même profil, un noir américain devait en moyenne payer 1 126 dollars de plus qu'un américain blanc pour un prêt à 191 000 dollars.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Discrimination

Plafond de verre, discrimination à l’embauche et dans les évolutions de carrière. Quelles que soient les raisons évoquées, âge, sexe, origine, adresse, les discriminations au travail ont la vie dure. Elles sont pourtant interdites par la loi.

Enfant ordinateur ecole a la maison Wavebreakmedia

Fracture numérique : entre l'école à la maison et le télétravail, le Coronavirus renforce les inégalités

Alors que les écoles, collèges, lycées, universités sont fermés vraisemblablement jusqu'au 4 mai, le ministre de l'Éducation a appelé à faire l'école à la maison via un site dédié. Mais sur les 12 millions d'élèves, 5 % n'ont pas d'ordinateurs. De même, entre des zones rurales sans connexion minium...

Pour la première fois, une entreprise est visée par une action de groupe pour discrimination envers les femmes

Ils veulent en faire un exemple. La CGT vient de lancer une action de groupe contre la Caisse d'épargne Île-de-France pour discrimination envers les femmes. C'est la première fois qu'une class action est lancée sur ce motif. Le syndicat espère mettre la pression sur toutes les entreprises et ainsi...

Discrimination : la LGBTphobie se subit aussi au travail

La LGBTphobie se manifeste partout. En majorité sur internet, les lieux publics, mais aussi au travail. Ce dernier occupe la troisième place des lieux où les lesbiennes, gays, bis, trans subissent cette violence, les freinant à dévoiler leur orientation sexuelle. Pour remédier à leur...

Responsabilité des médias, cyberharcèlement, risque financier… cinq questions pour comprendre La ligue du LOL

Ce sont des rédacteurs en chef de médias, des communicants parisiens, des journalistes populaires... et ils ont, pendant des années, cyberharcelé des femmes, des journalistes et des blogueuses, à travers un groupe Facebook appelé "La ligue du LOL". Les témoignages dévoilent la violence extrême de...