Publié le 22 juin 2020

SOCIAL

Black Lives Matter : Le monde a franchi un "point de basculement social", selon Greta Thunberg

La militante pour le climat Greta Thunberg monte au créneau. Elle estime qu'avec le mouvement Black Lives Matter, le monde a passé un "point de basculement social", détournant ainsi la notion de "climate tipping point" habituellement utilisé pour évoquer le réchauffement climatique. "On ne peut pas détourner le regard de ce que notre société a ignoré depuis si longtemps, qu'il s'agisse d'égalité, de justice ou de développement durable", juge-t-elle

La militante suédoise pour le climat Greta Thunberg estime que le monde a passé un "point de basculement social.
YFC-France

La militante suédoise pour le climat Greta Thunberg estime que le monde a passé un "point de basculement social", évoquant le mouvement "Black lives matter" ou le réchauffement climatique, dans une interview diffusée samedi sur BBC News. "C'est toujours le combat pour la justice", a déclaré l'adolescente de 17 ans au sujet du mouvement qui a suivi la mort de George Floyd, américain noir tué par des policiers aux États-Unis.

Le terme "point de basculement" est d’habitude utilisé pour évoquer le climat. Les "climate tipping points" en anglais ont été introduits il y a 20 ans par le Giec, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Ils font référence à des seuils à ne pas dépasser pour ne pas entraîner des changements irréversibles à long terme sur la planète. Greta Thunberg a donc détourné cette notion pour évoquer les injustices sociales et les discriminations raciales. 

"On ne peut pas détourner le regard"

"On ne peut pas détourner le regard de ce que notre société a ignoré depuis si longtemps, qu'il s'agisse d'égalité, de justice ou de développement durable", a-t-elle poursuivi. Elle entrevoit des signes montrant que l'on assiste à un "réveil", alors que "les gens commencent à trouver leur voix, à comprendre en quelque sorte qu'ils peuvent effectivement avoir un impact".

À ses yeux, la seule chose positive qui pourrait émerger de la crise du nouveau coronavirus est la manière dont sont gérées les crises mondiales : "Cela montre que, pendant une crise, vous agissez et vous agissez avec la force nécessaire", a-t-elle déclaré.  Elle a développé la même idée dans une interview à la radio publique suédoise samedi, estimant que la pandémie avait ouvert "une nouvelle dimension". De fait, pour lutter contre la propagation du Covid-19, les gouvernements du monde entier n’ont pas hésité à prendre des mesures drastiques. Au total, fin mars, plus d’un tiers de l’humanité était confiné.

Convergence des luttes

L'adolescente a aussi fustigé la vacuité des discours des dirigeants dans la lutte contre le changement climatique, estimant que "nos empereurs sont nus". "Quand on parle de la crise climatique, les dirigeants peuvent dire n'importe quoi, il n'y a pas de question complémentaire", a-t-elle dit à la radio suédoise.

Si les militants pour le climat appellent régulièrement à la justice sociale, particulièrement depuis les manifestations des Gilets Jaunes pour la France, il est encore rare que la lutte contre les discriminations raciales soit portée par ces manifestants. Mais la mort de George Floyd pourrait avoir changé la donne. "La socialisation politique de la jeunesse woke [du verbe to wake, se réveiller, être conscient des injustices qui pèsent sur les minorités] autour de l’environnement a sans doute préparé la mobilisation actuelle [contre le racisme, NDR]. Elle est aussi rendue possible par la fermeture des établissements scolaires", rappelle, dans Le Monde, l’historien Pap Ndiaye.

Cette convergence des luttes remet ainsi sur le devant de la scène la notion de "racisme environnemental", notamment portée par la journaliste et essayiste engagée Naomi Klein, qui démontre que les minorités raciales sont davantage exposées aux risques climatiques. Pour lutter contre ce "racisme environnemental" Naomi Klein plaide pour "un nouveau paradigme civilisationnel qui ne repose pas sur la domination de la nature et des plus faibles".

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Discrimination

Plafond de verre, discrimination à l’embauche et dans les évolutions de carrière. Quelles que soient les raisons évoquées, âge, sexe, origine, adresse, les discriminations au travail ont la vie dure. Elles sont pourtant interdites par la loi.

Senior emploi retraite PixelsEffect

Réforme des retraites : le recrutement des seniors demeure le point faible

La réforme des retraites prévue par le gouvernement se focalise sur la mesure du recul de l’âge de départ des entreprises des personnes seniors. Cela risque de buter contre le taux d’emploi des seniors, qui reste faible. Pour l’association À compétence égale, il est urgent de lutter contre cette...

RioTinto Pilbara Australie 02

Racisme, harcèlement… le géant Rio Tinto miné par sa culture d’entreprise

Racisme endémique, harcèlement et agressions sexuelles : le document rendu public par Rio Tinto jette une lumière crue sur sa culture d’entreprise. Une première démarche de transparence et de contrition pour commencer à restaurer l’image du groupe anglo-australien, mais qui pourrait aussi ouvrir un...

Femme travail StockSnap de Pixabay

À partir du 3 novembre, 9h22, les femmes travaillent gratuitement

C'est un marqueur symbolique des inégalités entre les femmes et les hommes. Selon le collectif féministe Les Glorieuses, les Françaises ont commencé à travailler bénévolement depuis le 3 novembre à 9h22. La date a été calculée à partir de l'écart de salaire, estimé à 16,5% cette année contre 15,5%...

Larry Fink PDG BlackRock oBlackRock

Accusé de discrimination raciale, BlackRock lance une politique de diversité exemplaire

Le géant de la gestion d’actifs fait face à des accusations de discrimination raciale déclenchées par les témoignages d’ex salarié(e)s. Il a annoncé, début avril, une nouvelle politique de diversité exemplaire et le lancement d’un audit. Cela lui a permis d’éviter une résolution syndicale à son...