Publié le 07 juin 2019

SOCIAL

Scandale alimentaire : des entreprises françaises ont vendu des faux-steaks aux plus démunis

La répression des fraudes a annoncé vendredi avoir découvert une "tromperie" sur la qualité de steaks hachés distribués par une entreprise française à des associations d'aide aux plus démunis. Si leur consommation ne présentait pas de risque pour la santé, les entreprises mises en cause risquent deux ans de prison et un million d'euros d'amende.

800 kilos de faux steaks, fabriqués en Pologne à l'initiative d'entreprises françaises, ont été distribués aux plus démunis. Une viande de très mauvaise qualité.
@pixabay

Nouveau scandale dans l’agroalimentaire. Cette fois, il s’agit d’une tromperie en bande organisée de grande ampleur visant les plus démunis. Elle concerne 780 kilos de "faux steaks", réalisés à base de gras et de peaux auxquels ont été ajoutés du soja et de l’amidon. Si le produit obtenu n’est pas dangereux pour la santé, il est cependant d’une extrêmement pauvre qualité.

Le pot aux roses a été révélé ce vendredi 7 juin par la secrétaire d’État auprès du ministre de l'Économie Agnès Pannier-Runacher sur RTL. Il pourrait coûter très cher aux entreprises mises en causes, dont deux françaises. Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), les faits sont susceptibles d'être qualifiés de tromperie en bande organisée. "C'est du pénal, on va jusqu'à deux ans de prison, c'est un million euros d'amende, on va transmettre au procureur et il est hors de question que ce type d'attitude se reproduise", a confirmé Mme Pannier-Runacher. 

Deux entreprises françaises incriminées

Ce sont les associations - la Croix Rouge, la Fédération française des Banques Alimentaires, les Restaurants du Cœur et le Secours Populaire – qui ont rapidement donné l’alerte, remarquant l’aspect et le goût étrange de ces steaks. Ceux-ci avaient été distribués aux quatre associations dans le cadre d'un marché financé par le Fonds européen d'aide aux plus démunis. En 2018, 1 500 tonnes de steaks hachés surgelés ont ainsi été achetées pour un montant de 5,2 millions d'euros.

Ces steaks hachés ont été fournis par une entreprise française s'approvisionnant auprès d'un industriel polonais. Un intermédiaire français a également été identifié. Les dirigeants des deux entreprises françaises ont été entendus par les enquêteurs et les autorités polonaises ont été saisies. Mais les noms de ces sociétés n'ont pas été divulgués tant que la justice n’est pas officiellement saisie. En attendant, la distribution a été "immédiatement stoppée".

Dans un communiqué commun, les quatre associations victimes de cette fraude ont annoncé "avoir demandé une compensation financière pour faire face aux frais de stockage engendrés par cette situation".

La rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Idees de cadeaux saint valentin

Bijoux éthiques, fleurs labellisées... Des idées de cadeaux éco-responsables pour la Saint-Valentin

Fini les roses arrosées de pesticides produites à l'autre bout du monde, le chocolat qui exploite les producteurs, les diamants qui polluent... Pour la Saint-Valentin, Novethic a sélectionné des idées de cadeaux responsables, des parfums plus verts au bouquet de fleurs local et de saison. Une...

Aeroport avion pollution

Flygskam ou pas, les Européens n’ont jamais autant pris l’avion

Malgré l'urgence climatique, le trafic aérien ne s'est jamais aussi bien porté dans l'Union européenne. Il y a eu, en 2018, 1,1 milliard de passagers aériens transportés, un record et une hausse de 43 % en dix ans selon Eurostat. Signe que le flygskam, la honte de prendre l'avion, mouvement venu des...

Brune poirson affichage environnemental textile

Affichage environnemental : bientôt une note pour évaluer les vêtements

C'est une mesure passée un peu inaperçue dans la loi économie circulaire. Elle plébiscite la mise en place d'un affichage environnemental, une note de A à E sur les vêtements qui prend en compte tout leur cycle de vie. Des pionniers comme Décathlon et Okaïdi travaillent depuis plusieurs années sur...

Obsolescence : Apple écope d’une amende de 25 millions d’euros pour avoir ralenti ses anciens appareils

Après un an d'enquête, la direction générale de la répression des fraudes a conclu à des "pratiques commerciales trompeuses par omission" de la part d'Apple. Le géant américain, qui avait reconnu brider volontairement ses anciens modèles pour - officiellement - allonger leur durée de vie, a écopé...