Publié le 29 octobre 2018

SOCIAL

Sial2018 : Trois aliments complètement bizarres mais responsables

Ils sont bons, ils sont sains, ils sont responsables mais ils sont aussi très bizarres. Entre la tablette de chocolat faite de betterave, la barre vegan qui remplace un repas, le fruit peu ragoûtant substitut de la viande… Le Salon international de l'alimentation (SIAL), qui s'est déroulé fin octobre, donne un aperçu de ce que sera l'alimentation de demain. Et on ne sait pas si on a envie d'y être. 

Aliments bizarres mais responsables
Le Salon international de l'alimentation a atteint un record de fréquentation avec 310 000 visiteurs en quatre jours.
@MarinaFabre

Le Salon international de l'alimentation (SIAL) a fermé ses portes. Pendant quatre jours, du 21 au 25 octobre, des milliers de visiteurs ont foulé le sol du Parc des expositions de Villepinte à Paris. Fromage, conserve, produit bio, surgelés, charcuterie, boisson... Ils ont pu avoir un aperçu de l'avenir de l'alimentation. Et personne n'aura manqué la percée fulgurante des produits végétaux et bio. Si cette tendance n'est pas toujours appétissante à première vue, elle est en tout cas responsable. Novethic en a sélectionné trois.

 

La tablette de légumes 

Tablette Betterave CocasseC'est à s'y méprendre. La tablette de la startup Cocasse ressemble comme deux gouttes d'eau à une tablette de chocolat. Et pourtant, elle est aux légumes. Seuls deux ingrédients bio la composent : les légumes à 65 % et le beurre de cacao à 35 % qui va donner une texture plus fondante au produit, tout en étant neutre en goût.

"C'est une alternative au bouillon de légumes traditionnel plus ludique et surtout sans colorant, exhausteurs de goût, additif et sel", explique à Novethic Kevin Singer, le cofondateur de cette nouvelle entreprise nantaise. "On peut aussi râper nos tablettes pour compléter un plat. On voulait répondre à une problématique croissante des consommateurs : un temps réduit en cuisine mais l'envie de manger mieux".

Ces concentrés de légumes sont vendus depuis le 10 octobre dans les Franprix de la région parisienne. Un premier test avant de se retrouver dans plusieurs Biocoop de France.

 

Le plus gros fruit du monde remplace la viande 

Uptons natural2

Sur l'étal, avouons-le, les plats de Upton's Naturals ne donnent pas vraiment envie. Un produit, emballé sous plastique, qui ressemble à du poisson nous est présenté. C'est en fait du jacquier. Le plus gros fruit du monde, issu de l'Asie du sud-est. La société en a fait le produit phare de ses recettes vegan. "La texture du fruit cuit est similaire à celle de la viande râpée, ce qui en fait un substitut idéal de la viande", indique un représentant de la marque situé aux États-Unis, à Chicago.

Elle est la première société à avoir lancé des plats prêts-à-manger à base de jacquier. Elle est également spécialisée dans la consommation de seitan aromatisé, cet aliment fabriqué à partir de protéine de blé. Plus de 60 références de plats sont proposées, du Thai Curry au Burger. Comptez 5 euros par recette.

 

Un repas complet en trois bouchées

Feed 1Ceux qui aiment s'attabler, déguster, prendre leur temps… n'aimeront sûrement pas les produits de Feed. La marque propose des repas en barre. Un seul de ces produits est censé remplacer un repas complet, assure une représentante. "Tout est fait en France, sans gluten, sans lactose et vegan. Il n'est pas question de remplacer un plat que l'on prépare ou que l'on mange au restaurant. Il s'agit de remplacer les sandwichs triangle, pauvre en nutriments, que l'on consomme parce qu'on n'a pas le temps", explique-t-elle. 

Feed propose aussi un repas liquide. Des sortes de soupes lyophilisées qui comportent autant de nutriments qu'un repas. Un journaliste de France Info les a testées, à chaque repas, matin midi et soir pendant 10 jours, outre la frustration d'un repas solide, il a perdu un centimètre de tour de taille et trois de hanches. Mais le but n'est pas d'en manger à chaque repas mais plutôt de le substituer à des repas rapides du midi. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

L avenir de l alimentation sera ve ge tal et nestle danone l ont bien compris istock

Alimentation : l'engouement du végétal ouvre l'appétit des industriels et investisseurs

C'est l'heure pour les acteurs de l'agroalimentaire de prendre le virage du végétal. Poussé par un fonds activiste, Nestlé vient de se séparer de la branche charcuterie Herta pour s'orienter vers le végétal, McDonald's va proposer un burger végétarien et Danone veut concurrencer Bjorg sur les...

Fipronil salmonelle viande avariees les defaillances du controle sanitaire en france cour des comptes

Fipronil, salmonelle, viande avariée… La Cour des comptes alerte sur les défaillances des contrôles sanitaires

Des retraits mal effectués aux contrôles pas assez fréquents, la Cour des comptes souligne, dans son rapport annuel, des défaillances dans le contrôle sanitaire en France. En témoigne la mauvaise gestion des retraits dans l'affaire Lactalis entraînant une quarantaine de cas de salmonellose chez des...

Gril power

Quand des tee-shirts caritatifs pour les droits des femmes sont réalisés par des ouvrières exploitées

L'intention était bonne. Le site F= a vendu au Royaume-Uni des tee-shirts floqués du slogan "Girl Power" pour promouvoir l'émancipation des femmes. Une partie des ventes était redistribuée à une association. Mais les tee shirts en question ont été confectionnés par des ouvrières exploitées au...

L industrie de la mode plus ecologique grace au numerique

La mode peut être plus responsable et plus rentable grâce au numérique

Et si les nouvelles technologies rendaient la mode plus responsable ? C'est ce que conclut une étude du cabinet Roland Berger, évoquant des cas concrets de réduction de l'impact environnemental des marques grâce à une meilleure gestion des invendus ou une amélioration des dépenses énergétiques dans...