Publié le 26 février 2019

SOCIAL

Mode, alimentation… Les Français prennent-ils le chemin de la déconsommation ?

Consommer moins mais mieux. C'est la tendance vers laquelle semble se tourner de plus en plus de Français. Depuis cinq ans, les magasins notent une chute de fréquentation et une baisse des volumes dans les produits du quotidien comme l'alimentation. Un pas vers la déconsommation qui se vérifie aussi dans le secteur textile. 

Les francais prennent le chemin de la deconsommation mode alimentation pixabay
Le mouvement des Gilets jaunes a impacté le chiffres d'affaires des commerces, mais la baisse d'activité est plus profonde.
©CC0

De moins en moins de produits mais de plus en plus de qualité. C’est en somme la conclusion de plusieurs études sur la consommation des Français publiées ces derniers mois. La dernière en date, celle de Pocros, qui fédère 260 enseignes, indique une chute de la fréquentation des magasins depuis cinq ans.

Une "suspension" de la consommation

"Nous craignons une forme de "suspension" de la consommation, un changement d’état d’esprit des Français", admet aux Échos François Feijoo, PDG d’Eram et président du Procos. Fin décembre, Procos a enregistré une baisse d’activité de 3,9 % de l’activité pour les magasins. Bien sûr, le mouvement des Gilets jaunes, qui a débuté mi-novembre, impacte considérablement les chiffres d’affaires de l’année 2018. Mais, contrairement à ce qu’on pouvait attendre, il n’y a pas eu de report vers les achats en ligne.

"Il n’y a pas eu transfert d’un canal sur l’autre", atteste Procos. "Il aurait fallu que le chiffre d’affaires web augmente de 27 % (soit trois fois plus) pour compenser la baisse de 3,9 % de l’activité magasin car les ventes du net ne pèsent qu’à 15 % dans le chiffre d’affaires des enseignes".

"Les acheteurs consomment moins mais mieux"

Déjà en septembre 2018, une étude de la société Information Resources Incorporated (IRI) notait une baisse des volumes sur les deux tiers de familles de produits du quotidien, de l’alimentation et de l’entretien. Certaines catégories étaient particulièrement touchées comme les bonbons, les biscuits mais aussi la charcuterie

"Cette théorie de la déconsommation me fait doucement rire", réagit sur Twitter Olivier Dauvers, spécialiste en grande consommation. "Non, la consommation ne baisse pas. C'est juste que le client fréquente moins le circuit "historique" et fragmente ses achats", explique-t-il. 

Chez Herta en tout cas, on note une vraie tendance. "Les acheteurs consomment moins mais mieux", indiquait en octobre Catherine Petillon, directrice marketing du groupe, "Depuis le début de l'année, on enregistre une baisse de 2 % en volume mais une hausse de 0,3 % en valeur". Symbole de cette évolution des comportements, le jambon sans nitrite représente désormais 30 % des ventes de la gamme.

Et cette tendance se vérifie aussi dans le secteur textile, en perte de vitesse depuis une dizaine d'années. Il a perdu 15 % de sa valeur depuis 2007, selon une étude de l’Institut français de la mode (IFM). Sur les 44 % de consommateurs interrogés affirmant avoir acheté moins de vêtements en 2018, 60 % d’entre eux soutiennent que cette déconsommation est contrainte par la perte du pouvoir d’achat. Les 40 % restant évoquent une question de "choix", celui de "consommer moins mais mieux". 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Banane commerce equitable Credits Faitrade International Camilo Perez

Le commerce équitable s’installe dans la consommation française

Les produits labellisés "commerce équitable", en soutien aux agriculteurs des pays du sud, mais aussi aux producteurs français, ont connu un bond de 22 % de leurs ventes en France l'an passé, illustrant un "envol" de la "consommation responsable". C’est le constat de la plateforme qui réunit tous...

Oeufs de paques C00

[Infographie] Le vrai coût social et environnemental des œufs de Pâques

En ce retour de week-end pascal, vos placards débordent sans doute de bons petits œufs, lapins et poules en chocolat. Mais derrière ces friandises appétissantes, l’industrie du chocolat a des impacts environnementaux et sociaux particulièrement néfastes. Des coûts cachés qui contribuent à mettre en...

Ces marques qui annoncent un tournant de l agroalimentaire

Poulehouse, C'est qui le patron ou Bleu, blanc, ruche... 5 marques qui mettent la responsabilité au coeur de l'agroalimentaire

Le prix bas n'est plus le seul credo du secteur de l'agroalimentaire. Ces dernières années de nouvelles marques ont émergé à l'instar de Poulehouse, la Nouvelle agriculture ou C'est qui le patron. Elles ont montré que des consommateurs étaient prêts à payer quelques centimes de plus pour mieux...

L application mylabel consommer responsable peut detroner yuka

[La vidéo des solutions] MyLabel, l’appli pour consommer responsable qui peut détrôner Yuka

Plus besoin de choisir entre préserver sa santé ou l'environnement en faisant ses courses. L'application MyLabel vous aiguille dans vos achats en fonction des critères sociaux, environnementaux et sanitaires qui vous paraissent le plus important. De quoi vous aider à manger en cohérence avec vos...