Publié le 13 décembre 2021

SOCIAL

Le lait "C'est qui le patron" devient le plus vendu en France, une première pour un produit équitable

La marque des consommateurs "C'est qui le patron", qui rémunère au prix juste les producteurs pour leur dégager un revenu décent, poursuit son irrésistible ascension. Sa brique de lait vendue en pack de six devient la première référence de sa catégorie. Un plafond qu'aucun produit équitable n'avait réussi à franchir jusqu'ici.

Cestquilepatron
Le lait de la marque des consommateurs représente désormais 5 % des ventes nationales.
C'est qui le patron

C’est un signe que le monde change. "Pour la première fois dans l’histoire du monde agroalimentaire, un produit équitable devient le produit le plus vendu de sa catégorie", explique C’est qui le patron. Depuis 2016, la marque connaît en effet un succès sans faille. Sans publicité, sans commerciaux, elle a réussi à conquérir les consommateurs avec un modèle remettant en cause le concept du "prix le plus bas", établi par la grande distribution. Ici, le prix est construit à partir du coût des producteurs, en leur permettant de vivre dignement. La bouteille de lait est ainsi vendue quelques centimes de plus que ses concurrents, permettant de dégager de meilleurs revenus pour les éleveurs éleveurs alors que le monde agricole traverse une crise exceptionnelle. 

Preuve de cette réussite, selon les derniers chiffres de Nielsen, le pack de six litres de lait demi-écrémé C’est qui le patron est devenu le premier de sa catégorie en termes de valeur en hypers et supermarchés, devant Lactel et Candia. Ce classement, qui ne prend pas en compte les marques de distributeurs ainsi que les promotions, marque tout de même un "symbole", selon Nicolas Chabanne. "C’est incroyable et porteur d’espoir pour les producteurs", réagit le fondateur de C'est qui le patron qui a lancé un appel aux magasins qui ne distribuaient pas encore les produits de sa marque.

Une attente des consommateurs

"La marge de progression pour le soutien aux producteurs reste encore très importante quand on sait que ces chiffres records sont obtenus pour un produit présent seulement dans 59 % de magasins", note ainsi la marque des consommateurs. Depuis son lancement, C’est qui le patron a vendu près de 314 millions de produits et soutient plus de 3 000 producteurs. La marque a commencé par la brique de lait, puis les œufs, les fraises, les pizzas, le beurre… elle couvre maintenant près d’une trentaine de produits de grande consommation.

L’ascension de cette marque répond aux attentes des consommateurs. Selon le dernier baromètre de Max Havelaar, la première motivation des Français pour acheter responsable est de permettre une juste rémunération des producteurs. "Si la pandémie a beaucoup mobilisé la conscience des consommateurs en faveur des producteurs et de la planète, on pouvait craindre que la précarité économique liée au Covid-19 ne vienne freiner les achats responsables. Nous voyons que ce n’est pas le cas et que les habitudes transformatrices des Français s’ancrent dans la durée", analyse Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar France.

Marina Fabre Soundron @fabre_marina 


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Publicite istock

Travailler plus pour consommer plus : les effets pervers de la publicité

Un rapport de l’association Communication et démocratie et de l’Institut Veblen, s’appuyant sur une étude universitaire, montre les impacts économiques très concrets des dépenses de publicité en France. Celles-ci ont conduit à une hausse de la consommation mais aussi à une hausse des heures...

Voitures suv istock

"La baisse des ventes de véhicules profite aux constructeurs automobiles", selon Aurélien Bigo

La baisse des ventes automobiles n'est une bonne nouvelle ni pour le climat, ni pour les particuliers. C'est ce qu'explique à Novethic le chercheur sur la transition énergétique des transports, Aurélien Bigo. Il décrypte la stratégie des constructeurs : vendre moins mais plus chers des véhicules...

Ville verte sobriete frugalite pietons velos verdure transition istock Michael Wels

Inscription dans la loi, partage de l'effort, temps de travail : plus de 5 000 citoyens font des propositions en faveur de la sobriété

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a adopté mercredi 11 janvier un avis sur la sobriété afin de favoriser son évolution dans la société et dans nos modes de vie. Signe que le sujet, encore tabou il y a un an, se démocratise. Parmi la vingtaine de préconisations, il y a la...

Seconde main vestiaire collective fast fashion pexel

Boohoo, Shein, Asos… La plateforme de seconde main Vestiaire Collective élimine la fast fashion de son catalogue

Vestiaire Collective s’engage contre la fast fashion. La plateforme de vente et d’achat de seconde main a annoncé fin novembre le retrait d’une vingtaine de références de son site. Il s’agit de la première étape d’un plan défini sur trois ans pour appeler à une mode plus responsable et à une...