Publié le 14 janvier 2018

SOCIAL

Lactalis rappelle 12 millions de produits dans 83 pays… Une opération d’une ampleur inédite

Face à la crise qui menace de mettre à genoux l’entreprise Lactalis après la découverte de contamination à la salmonelle dans du lait infantile, le PDG sort l’artillerie lourde. Il annonce le rappel de 12 millions de produits issus de l’usine de Craon en Mayenne. L’entreprise va indemniser aussi toutes les familles touchées. 

En pleine crise du lait contaminée, le PDG de Lactalis s'explique en Une du JDD.
JDD

Sortant de son silence, le PDG de Lactalis a promis que 12 millions de produits issus de son usine de Craon (Mayenne) vont être récupérer. Le patron du groupe a affirmé avoir lui-même proposé au gouvernement cette mesure qui s'étend à 83 pays. Il explique qu’ainsi, les distributeurs n'auront plus à trier. "Ils savent qu'il faut tout retirer des rayons".

Sortant de son silence, le PDG de Lactalis a promis de plus d'indemniser "toutes les familles qui ont subi un préjudice" en raison d'une contamination à la salmonelle de produits du géant français du lait. Dans un entretien au Journal du Dimanche, Emmanuel Besnier, qui ne s'était jusqu'ici pas exprimé au sujet de l'affaire ébranlant son entreprise, a assuré avoir eu avant tout à l'esprit les conséquences de cette crise sanitaire pour les consommateurs, "des bébés de moins de six mois" : "c'est pour nous, pour moi, une très grande inquiétude".

Après la rencontre vendredi à Bercy entre Emmanuel Besnier et le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, Lactalis avait ordonné la reprise de tous les lots de lait infantile produits dans son usine de Craon (Mayenne), élargissant encore les rappels successifs lancés depuis début décembre.

Trente-sept enfants atteints de salmonellose ont été diagnostiqués en France après avoir consommé un lait ou un produit d'alimentation infantile de l'usine Lactalis incriminée, selon les derniers chiffres officiels au 12 janvier. Un cas de salmonellose avéré a aussi été découvert en Espagne concernant un bébé ayant consommé de ce lait infantile contaminé et un autre cas reste à confirmer en Grèce.

Plaintes pour blessures involontaires

Interrogé sur les "centaines" de plaintes déposées par des parents de nourrissons dans toute la France, et alors qu'une enquête préliminaire a été ouverte fin décembre par le pôle santé publique du parquet de Paris notamment pour "blessures involontaires" et "mise en danger de la vie d'autrui", le PDG a assuré qu'il ne cacherait rien.

"Il y a des plaintes, il y aura une enquête, nous collaborerons avec la justice en donnant tous les éléments qu'on nous demandera. Nous n'avons jamais pensé agir autrement", a-t-il promis. Dimanche, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a assuré que "l'enquête n'épargnera personne", y compris l'Etat qui "prendra sa part de responsabilité", notamment en raison de la présence de boîtes de lait infantile potentiellement contaminées dans des hôpitaux.

La contamination à la salmonelle dans l'usine de Craon avait été révélée début décembre. Selon l’entreprise, les résultats des analyses situent le problème "probablement" au cours du premier semestre 2017. Or, au premier trimestre, "nous avons fait des travaux dans cette usine. À cette occasion, la bactérie peut avoir été réintroduite à l'intérieur des installations", a-t-il suggéré.

Les distributeurs, dont certains ont continué à vendre des produits potentiellement contaminés après l'annonce de leur retrait, avaient déjà été convoqués à Bercy jeudi soir. Le patron des centres E.Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, a évoqué jeudi une "défaillance" des services de l'Etat.

"Aujourd'hui, nous nous concentrons sur nos responsabilités et pas sur celles des autres", a répondu le patron de Lactalis, qui n'a pas voulu désigner de responsables. "Notre métier, c'est de mettre des produits sains sur le marché", a-t-il affirmé. "Si cela n'a pas été le cas, c'est notre responsabilité", a-t-il reconnu, soulignant toutefois qu'à son sens, "il n'y a pas eu de manquements de notre part sur les procédures".

Ludovic Dupin avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Supermarche ok

Une hausse des prix alimentaires se profile en France, une première en dix ans

Alors que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) constate une flambée des prix alimentaires de 31 % en moyenne dans le monde, en France, elle reste contenue et ne devrait atteindre que 4 %. Directement liée à l’envolée des cours des matières premières et aux...

Soldes

Les soldes, apanage des grands groupes, fragilisent les petits commerces

La période des soldes débute ce 12 janvier et avec elle son lot de controverses. Symbole de la société de consommation, elles sont boycottées par certaines enseignes et boutiques indépendantes. Elles incarnent par ailleurs les dérives d’une économie basée sur le tout jetable, incompatible avec...

C qui le patron

Lait, beurre : "C’est qui le patron" explose le plafond de verre des produits équitables en se hissant à la première place

Alors qu'en décembre, "C'est qui le patron" devenait la première référence de sa catégorie sur le lait, un mois plus tard, c'est au tour du beurre bio de finir en haut du podium. Un tournant de taille pour les produits équitables qui n'avaient jamais atteints un tel niveau et une preuve que les...

IStock RusN emballage fruit legume

Plastiques interdits, dons d’invendus… ce qui change au 1er janvier pour encourager une autre consommation

Différents décrets de lois entrent en application le 1er janvier 2022 pour faire évoluer nos modes de consommation et les inscrire dans une trajectoire plus durable. L'objectif est de sortir la France du "tout jetable" et d'accompagner la transition écologique des citoyens via d'avantage d'aides...