Publié le 06 décembre 2018

SOCIAL

[La vidéo des solutions] Pour un Noël écolo, Treezmas propose des sapins durables à replanter

Entre le sapin coupé et celui en plastique, il y a une troisième option, c'est le sapin en pot. La startup Treezmas propose d'adopter un sapin "vivant" pendant les fêtes et le récupère début janvier pour le replanter directement chez le producteur qui l'a élevé. Un moyen plus écologique de passer les fêtes. 

Treezmas propose aux consommateurs d'adopter un sapin en pot pour pouvoir le replanter.
©CC0

Vive le vent d'hiver et les sapins sur les trottoirs après les fêtes. Des millions d'entre eux sont abandonnés chaque année à leur triste sort dès la fin du mois de décembre. Pour remédier à ce problème, la startup Treezmas, rachetée par l'enseigne Botanic, propose des sapins en pots, qui survivent aux fêtes de fin d'année.

Sapins replantés ou compost végétal

"L'idée est de proposer un service de livraison de sapins aux particuliers", explique Arnaud Brossin, directeur Botanic de Brétigny-sur-Orge et responsable Treezmas. "Nos sapins n'ont pas été coupés, ils ont donc toutes leurs racines. Le client choisit sur notre site internet le sapin qu'il veut, on lui livre et après les fêtes, on revient le chercher pour lui donner une seconde vie".

Plusieurs options s'offrent alors à Treezmas. Si le sapin n'a pas résisté aux passages des enfants, du père Noël ou du chat, il sera réutilisé en compost végétal. Si, au contraire, le client en a pris soin, lui a donné assez d'eau et installé dans une pièce pas trop chaude, la startup le renvoie chez le producteur où il sera replanté. Le consommateur peut également faire le choix de le replanter directement chez lui. Il détient d'ailleurs un carnet de santé du sapin pour mieux réussir à le garder en forme.

Mieux vaut un naturel qu'un sapin en plastique

Tous les sapins de Treezmas proviennent de production française ou belge qui possède une certification environnementale des cultures. Le consommateur a le choix entre Basile, un épicéa de trois ans mesurant 1 mètre, Marcel, un Nordmann de six ans de 1,40 mètre ou encore Auguste et Victor, qui peuvent atteindre les 2 mètres. 

Dans tous les cas, pour passer un Noël plus écolo, mieux vaut privilégier un sapin naturel. Un sapin en plastique émet 2,5 fois plus de CO2 qu'un naturel. Sauf si vous le gardez 20 ans. D'ici là, il devrait lui aussi avoir perdu ses épines.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Cozie machine @Cozie

[Ces startups qui changent le monde] Lait corporel, soin du visage, gommage… Cozie veut imposer le vrac pour la cosmétique

La tendance de l’achat en vrac atteint désormais les soins cosmétiques. Cozie a développé une machine permettant de distribuer huit gammes de produits en toute sécurité dans des flacons consignés. Flaconnage, réseau de collecte et nettoyage, formulation des soins… La startup a mis plus de deux ans à...

[J'agis pour la planète] Je n'achète plus rien de neuf

Il y a quelques mois, Novethic a créé la polémique en relayant une étude du cabinet B&L Evolution (1) qui présentait différentes mesures pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. Cet été, nous revenons sur quelques-unes de ces propositions pour comprendre comment elles pourraient changer la...

Objets symbole transition ecologique

La gourde, la cup, le tote bag… Ces objets devenus symboles de la transition écologique

Ils ne sont pas forcément durables mais ils sont pourtant devenus des marqueurs incontournables de la transition écologique. Les gourdes, les tote bag, les composteurs dépassent désormais largement leur simple fonction pour s’inscrire dans l’imaginaire collectif comme des éléments indispensables à...

Alimentation en 2050 burger riche

[Le monde en 2050] Seuls les riches peuvent manger gras

En seulement vingt ans, de 2020 à 2040, le nombre de personnes obèses a explosé en France faisant de la malnutrition le premier budget de l’État. Le gouvernement a donc décidé de proportionner les cotisations sociales au régime alimentaire. Plus un citoyen mange mal, plus il doit payer de...