Publié le 26 juillet 2019

SOCIAL

La gourde, la cup, le tote bag… Ces objets devenus symboles de la transition écologique

Ils ne sont pas forcément durables mais ils sont pourtant devenus des marqueurs incontournables de la transition écologique. Les gourdes, les tote bag, les composteurs dépassent désormais largement leur simple fonction pour s’inscrire dans l’imaginaire collectif comme des éléments indispensables à un changement de nos modes de vie. Zoom sur cinq objets iconiques du développement durable.

Objets symbole transition ecologique
Plusieurs produits sont devenus des marqueurs de l'engagements des consommateurs responsables.
@Istock/Alexthq

Gourde 1

La gourde n’est plus ringarde

La gourde a la cote. Auparavant réservée aux randonneurs et scouts, elle fait son grand retour dans les rayons des magasins. Elle apparaît désormais comme une alternative écologique aux bouteilles en plastique devenues l’ennemi numéro 1 des écologistes. Il faut dire qu’il s’en écoule chaque seconde en France 175 ! Cela signifie que chaque année, selon Planétoscope, 5,5 milliards de bouteilles d’eau sont vendues. Or une bouteille d’eau met plus de 1 000 ans à se biodégrader et la plupart finissent dans la nature, impactant la biodiversité. D’où l’engouement suscité par la gourde et confirmé par Go Sport dans les colonnes de We Demain évoquant une "progression à deux chiffres l’année dernière et plus importante encore en 2019".

Tote bag

Le tote bag, un sac pas si écolo

Il est devenu un des emblèmes de la lutte contre les sacs plastiques. Ces derniers, fléau des océans, finissent par être engloutis par les animaux marins. Pour y faire face, la France a choisi en 2016 d’interdire les sacs en plastique à usage unique et non recyclé dans les commerces. Les consommateurs se sont ainsi habitués à réaliser leur course avec les tote bag, ces grands sacs en tissus. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Pour qu’un tote bag ait un impact positif sur le changement climatique il faudrait qu’il soit utilisé au moins 150 fois, selon l’Agence danoise de l’environnement

Cup 3155655 1920

Le retour de la cup

La cup sort du cercle des initiées. Signe de son affection, cette coupe en silicone qui permet de recueillir le sang des règles est désormais commercialisée dans les grandes surfaces. Il faut dire qu’elle a tout pour plaire : économique, écologique, une espérance de vie de 10 ans et des composants qui semblent moins toxiques que ceux utilisés dans les tampons et serviettes hygiéniques. Surtout, elle est réutilisable. Or une femme jette en moyenne 10 000 tampons ou serviettes dans la vie générant des quantités énormes de déchets. Aujourd’hui, 9 % des Françaises utilisent la coupe menstruelle, un chiffre en constante augmentation.

IStock 1160204234

Le composteur en mode zéro déchet

La tendance est au zéro déchet et le composteur en est l’emblème. Il est devenu, chez les urbains, un vrai symbole écologique. "Nul n’en doute : réduire le volume de ses poubelles en compostant ses déchets végétaux est bénéfique pour la planète. Au point que la question a remplacé les débats sur les régimes végétariens ou sans gluten. Surtout chez les citadins", note Le Monde. Auparavant réservé aux campagnes, le composteur s’adapte aux petites surfaces pour se trouver une place dans les balcons ou les cuisines. Certaines collectivités proposent d’ailleurs aux habitants de leur fournir à prix réduits des composteurs pour leur jardin.

IStock 957627884

Le Bento, la gamelle à la mode

Cette "boîte repas" venue du Japon est la version revisitée de nos vieilles gamelles en inox. Depuis quelques années déjà, elle est très en vogue en France. Elle répond à une tendance plus profonde qui consiste à davantage cuisiner pour limiter les plats préparés et les aliments transformés. Symbole du "bien manger", elle permet également d’éviter les emballages. D’ailleurs, de plus en plus de restaurants proposent à leurs clients qui prennent leur repas à emporter de ramener leur bento. Cela évite d’utiliser des tonnes de barquettes en plastique jetable polluantes.

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Talage supermarche invendu gaspillage

Anti-gaspillage alimentaire : ces solutions qui révolutionnent les pratiques des supermarchés

Un tiers de la production mondiale alimentaire est gaspillé. Un taux gigantesque dont tous les acteurs de la chaîne sont responsables. Pour remédier à cette situation, à l’occasion de la journée nationale contre le gaspillage alimentaire, Novethic a sélectionné cinq solutions anti-gaspi qui...

La fourche magasin bio entrepot

[La vidéo des solutions] La Fourche, le magasin bio qui casse les prix, mais pas les producteurs

La Fourche va-t-il disrupter le marché de la distribution ? Ce magasin en ligne propose des produits bio jusqu'à 50 % moins cher que les réseaux classiques grâce à un système d'abonnement et des marges quasi nulles. Et la transparence est de mise : l'impact carbone et nutritionnel de chaque produit...

Yuka, C’est qui le patron, Y'a quoi dedans… Risque d’indigestion face au foisonnement des applications sur l'alimentation

Trop d'applis tuent-elles l'appli ? Depuis quelques mois, le nombre d'applications de notation sur la modèle de Yuka se multiplie. Si le manque de transparence des distributeurs et des industriels laisse le champs libre à ces applications qui séduisent les consommateurs, leur foisonnement pourrait...

"C'est qui le patron ?!" lance son application, encore plus complète que Yuka

C'est qui le patron ?! passe à la vitesse supérieure. La marque des consommateurs, qui rémunère au juste prix les producteurs, lance son application de notation. Pour aller plus loin que le célébrissime Yuka, la nutrition n'est pas le seul critère d'évaluation, l'application prendra en compte le...