Publié le 09 janvier 2018

SOCIAL

E.Leclerc reconnaît avoir vendu des produits Lactalis malgré le rappel en vigueur

Le distributeur E.Leclerc révèle avoir distribué des lots de lait infantiles inerdits dans plusieurs de ses magasins. Ces derniers avait fait l'objet d'un rappel massif, le 21 décembre dernier, sur décision du gouvernement après la découverte d'une contamination à la salmonelle dans l'usine de production de Craon en Mayenne. 

E leclerc lactalis lait

E.Leclerc

Le premier groupe français de grande distribution, E.Leclerc, a reconnu mardi 9 janvier avoir vendu des reliquats de produits Lactalis concernés par le rappel du 21 décembre dans certains de ses magasins.

Malgré l'application de cette mesure de rappel suite à la découverte d'une contamination aux salmonelles, "il apparaît que 984 produits ont malgré tout été vendus après le rappel dans plusieurs magasins", indique dans un communiqué le distributeur, sans localiser les points de vente concernés.

E.Leclerc explique avoir constaté le problème après avoir procédé à "un audit interne de vérification de la bonne application des mesures de retrait des produits de l'entreprise Lactalis" à la suite d'un problème identifié dans le magasin E.Leclerc de Seclin (nord de la France).

Les centres E.Leclerc procèdent à "un audit des procédures afin d'identifier précisément les raisons de ce dysfonctionnement et de mettre en place les mesures correctives nécessaires", ajoute le groupe, qui dit avoir informé "l'administration compétente".

L’usine Lactalis de Craon mise en cause

Le distributeur affirme avoir identifié les consommateurs ayant acheté les produits et "les directions des magasins les contactent actuellement individuellement". Un numéro vert 01.71.53.51.20 a été ouvert.

Le 21 décembre, Lactalis a procédé au rappel de l'ensemble de ses laits et autres produits infantiles produits dans son usine de Craon (Mayenne) depuis février 2017 après la découverte d'une contamination aux salmonelles. Un premier rappel de certains lots de laits infantiles avait été décrété le 2 décembre, puis le gouvernement avait annoncé un retrait massif de produits issus de l'usine de Craon le 10 décembre.

L'ONG Foodwatch appelle à améliorer la transparence sur cette affaire : "Depuis le début, cette affaire est gérée dans la plus grande opacité. On ne sait rien : les rappels ont-ils bien été effectués, en France mais aussi dans les 65 autres pays concernés ? Où sont les lots ? Ont-ils été détruits ? L’Etat s’est-il assuré du suivi des lots potentiellement contaminés par la salmonelle ? Quelles preuves les autorités peuvent-elles fournir aux nombreux parents inquiets ?" 

La bactérie à l'origine de la contamination à la salmonelle de l'usine Lactalis de Craon (Mayenne) est probablement la même que celle qui a frappé le site en 2005, a indiqué lundi l'Institut Pasteur.

La rédaction avec AFP

<div class="indent"></div>
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Ces marques qui annoncent un tournant de l agroalimentaire

Poulehouse, C'est qui le patron ou Bleu, blanc, ruche... 5 marques qui mettent la responsabilité au coeur de l'agroalimentaire

Le prix bas n'est plus le seul credo du secteur de l'agroalimentaire. Ces dernières années de nouvelles marques ont émergé à l'instar de Poulehouse, la Nouvelle agriculture ou C'est qui le patron. Elles ont montré que des consommateurs étaient prêts à payer quelques centimes de plus pour mieux...

L application mylabel consommer responsable peut detroner yuka

[La vidéo des solutions] MyLabel, l’appli pour consommer responsable qui peut détrôner Yuka

Plus besoin de choisir entre préserver sa santé ou l'environnement en faisant ses courses. L'application MyLabel vous aiguille dans vos achats en fonction des critères sociaux, environnementaux et sanitaires qui vous paraissent le plus important. De quoi vous aider à manger en cohérence avec vos...

Champ de coton dans le gers jean fil

Jean Fil a réussi à créer un approvisionnement en coton 100 % français

Faire pousser du coton dans le Gers : une idée folle ? Pas tant que ça ! Trois agriculteurs, fondateurs de l'entreprise Jean Fil, se sont lancés il y a trois ans. Résultat : ils s'apprêtent à vendre leur deuxième collection de polos, entièrement tissés, teints et confectionnés en France. Et ils vont...

Les cinq infos insolite qui ne sont pas un poisson d avril

Un urinoir pour vaches, un monde à deux minutes de l'apocalypse, les frites en danger... Non, ce ne sont pas des poissons d'avril

Un urinoir pour vaches destiné à réduire les émissions d'ammoniac, un bunker censé sauver les semences en cas de catastrophes naturelles qui prend l'eau, des frites de plus en plus courtes à cause du réchauffement climatique ou encore un monde à deux minutes de l'apocalypse... Pas de poisson d'avril...